Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Speed-dating à Avignon. Tragi-comédie à l'Alisé: du 8 au 31 juillet 2011 ...

10 Mai 2011, 17:32pm

Publié par presssagrun

Avignon-speed-dating-8-au-31-juillet-11.gif 

COMMUNIQUÉ

DE PRESSE

- THÉÂTRE

 

 

La compagnie Théùtre du Chaos

 â€“ Sara Veyron
prĂ©sente “Speed dating”

tragi-comédie de Georges de Cagliari
du 8 au 31 juillet 2011 Ă  10h Ă  l’AlizĂ©


15 rue du 58Ăšme RI 84000 Avignon

RĂ©servations :

  01 43 61 90 05 / 04 90 14 68 70

 

 

 

La piĂšce

Speed dating  est un thriller oĂč la tragi-comĂ©die s’exĂ©cute d’une maniĂšre implacable. Satire grinçante de l’altĂ©ration de la communication entre individus, Speed dating est une dĂ©nonciation de la manipulation mise en exergue avec une ironie acerbe.

Valérie, la trentaine, élégante et mystérieuse fréquente assidûment des clubs pratiquant le speed dating.

« Si je compte bien, c’est ma quatre-vingt deuxiĂšme soirĂ©e de recherche. Ça m’épuise Â». Elle poursuit de façon obsessionnelle en rĂ©alitĂ© une vengeance longuement mĂ»rie. « C’est reparti, Ă  chaque fois, je me fais l’impression d’ĂȘtre une jument dans une foire aux bestiaux. Et tous ces types qui vous jaugent, qui vous dĂ©shabillent du regard comme si vous n’étiez lĂ  que pour remplir le vide de leur vie, ou pire de leurs fantasmes que d’ailleurs nombre d’entre eux sont bien incapables de concrĂ©tiser Â».

Sa nĂ©vrose qui apparaĂźt au fur et Ă  mesure des rencontres par petites touches successives va se transformer en vĂ©ritable psychose qui la conduira jusqu’au meurtre. L’antithĂšse de ValĂ©rie, c’est Wanda, l’animatrice de la soirĂ©e, meneuse de ce petit monde oĂč elle essaie de rĂ©cupĂ©rer quelques attentions, tout en gardant l’espoir de se caser. « La solitude, je n’arrĂȘte pas de donner. Elle ne me pĂšse plus, elle m’écrase. Alors je pĂȘche et j’utilise tous les hameçons. Faut que ça morde ! â€Š  je n’ai pas l’air comme ça, avec les hommes je suis d’une timiditĂ©, d’une discrĂ©tion inouĂŻe. Un vrai petit oiseau Â».

Une galerie de personnages masculin : Adriano, Samuel, Jean-Xavier et Arnaud, chacun reprĂ©sentatif d’un type d’individu et souvent d’une grande misĂšre humaine et affective se retrouvent Ă  Ă©changer avec ValĂ©rie, chaque rencontre Ă©tant ponctuĂ©e d’un signal sonore. Ainsi dĂ©filent des spĂ©cimens sociaux illustrant ce que la sociĂ©tĂ© peut engendrer.

 

Speed dating a Ă©tĂ© nominĂ©e parmi les 10 coups de cƓur

 du club de la presse du Festival d’Avignon 2009


 

Propos du Metteur en scĂšne / Sara Veyron

EntremĂȘler le comique et le tragique, le dĂ©risoire et le pathĂ©tique, faire l’expĂ©rience par le thĂ©Ăątre des passions humaines du trauma individuel au vĂ©cu collectif dans une mise en scĂšne oĂč chaque rencontre est un plan cinĂ©matographique diffĂ©rent du prĂ©cĂ©dent, oĂč la vidĂ©o crĂ©e des espaces multiples : Une cliente Ă©nigmatique, une animatrice naĂŻve, une galerie de personnages masculins et un espace qui s’ouvre sur la mĂ©moire avec la dimension sensorielle du souvenir qui nous malmĂšne.

Je veux aussi saisir le rythme des mots, extraire des acteurs, des corps presque immobiles, langoureusement, timidement ou brutalement attirĂ©s l’un vers l’autre. Qu’ils se dĂ©battent avec leurs doutes, leur maladresse, leurs fantasmes et leur drĂŽlerie involontaire.

DĂ©filĂ©, rencontre, tour de table, le triangle sonne, rencontre, le triangle sonne
 jusqu’à la rencontre fatale qui fera basculer la piĂšce de l’humour Ă  un drame cruel oĂč la folie reprend toute sa place.

Voir les commentaires

Un nouveau concept pour la garde des animaux de compagnies: contre l'abandon ...

10 Mai 2011, 17:18pm

Publié par presssagrun

Un nouveau concept pour la garde d'animaux de compagnie :

 

l'Ă©change Animal Assistances

 

Mai 2011

 

 

Durant les deux mois d'été, ce sont 60.000 chiens et chats qui sont sauvagement

 abandonnĂ©s car trop encombrants ! Au mieux, ils sont laissĂ©s aux bons soins des

 refuges, au pire, leurs propriĂ©taires s'en dĂ©barrassent sur la voie publique.

Et ce nombre, sous prétexte de crise, augmente.

Plus d'abandons, moins d'adoptions ! Faut-il cette année encore ne faire qu'un

 constat et ne pas rĂ©agir ?

 

C'est face à cette problématique qu'ANIMAL ASSISTANCE a été créé en mettant

 en Ɠuvre le premier rĂ©seau national de garde animaliĂšre basĂ© sur l'Ă©change.

 En pratique, ce systĂšme se dĂ©compose en deux temps :

-       

 Le propriĂ©taire de l'animal contacte Animal Assistance, et aprĂšs avoir payĂ© son

adhĂ©sion de 39 € annuelle, se voit proposer des familles compatibles qui prendront

 soin de l'animal mis en garde.

-      

  En contrepartie, ce propriĂ©taire prendra Ă  son tour un animal quand celui-ci aura

besoin d'ĂȘtre gardĂ©.

 

Pour Philippe PORTZENEM, fondateur d'Animal Assistances:

 "ce systĂšme a pour but non de trouver des gardes occasionnelles, mais de rĂ©soudre dĂ©finitivement l

es problÚmes de garde d'animaux de compagnie. En effet, un propriétaire d'animal offrira la

mĂȘme affection Ă  l'animal qui est mis en garde chez lui, et est par ailleurs rassurĂ© de savoir

qu'il trouvera lors d'un départ en vacances un accueil familial pour son animal de compagnie".

·       

Philippe PORTZENEM : 06 81 33 79 75

- philippe.portzenem@orange.fr

·       

Sitweb :

 www.animal-assistance.fr

Voir les commentaires

Le challenge: version Femina Ă  Paris ...

10 Mai 2011, 16:58pm

Publié par presssagrun

Photos_paris.jpg

 

Lire la prĂ©sentation du challenge sur ce blog.


INFO PRESSE : 10 mai 2011
CHALLENGE Version Femina, plus de 600 participants le 8 mai Ă  Paris

Grande Victoire pour ce 8 mai !
Plus de 600 femmes et hommes ont foulĂ© le Bois de Boulogne, tous de rose vĂȘtus, pour la prĂ©vention et le dĂ©pistage
du Cancer du sein * et l’association « Les Femmes Version Femina »**.

 

Courir, marcher, donner sont les maßtres mots de cet événement sportif caritatif créé par le magazine Version Femina et la société Star Sports qui ont souhaité faire de cette course un moment de plaisir, de convivialité et de solidarité.

« Pari gagnĂ© ! Quel plaisir de voir l’aboutissement de tout ce travail concrĂ©tisĂ© par autant de sourires sur les visages des participants. Merci Ă  tous : les partenaires, les bĂ©nĂ©voles, l’équipe CVF et les associations : La FĂ©dĂ©ration des ComitĂ©s FĂ©minins et Les Femmes Version Femina », explique Laurent Gauthier, directeur du Projet CVF.

Pendant toute la matinée se sont enchainées : course ou marche de 5 et 10 km,

animations sur le village : quizz, chansons de Lou SalomĂ©, cris d’encouragements

des Pom Pom Girls
.une vraie fĂȘte !

« Nous espérons que les éditions qui suivront, Strasbourg le 26 Juin et Bordeaux

 le 23 Octobre auront un aussi beau succĂšs participatif que celle de Paris. Merci

 encore Ă  tous !», conclu Constance Poniatowski, directrice de la RĂ©daction de

Version Femina.

Plus d’informations sur

 www.challengeversionfemina.fr

* Les Femmes Version Femina est une association dont la volontĂ© est d’apporter un soutien

financier, médiatique et promotionnel aux femmes qui, partout en France, agissent au travers de

leur association.

** La FĂ©dĂ©ration Nationale des ComitĂ©s FĂ©minins, nĂ©e en janvier 2000, est une association

qui agit pour la prévention et le dépistage des cancers. La Fédération regroupe les Comités Féminins

rĂ©gionaux dont la mission est d’informer et de sensibiliser Ă  la prĂ©vention et au dĂ©pistage prĂ©coce du cancer du sein.


 

A propos de Version Femina : Publication du groupe LagardĂšre Active, Version FĂ©mina est le

1er magazine féminin français avec une diffusion de 3 490 707 exemplaires (OJD DFP 2009-2010)

et une audience de 9 236 000 lecteurs dont 5 779 000 femmes (AEPM 2009-2010).  SupplĂ©ment

hebdomadaire de la presse quotidienne rĂ©gionale (37 quotidiens porteurs), c’est un magazine

gĂ©nĂ©raliste et fĂ©dĂ©rateur qui propose un concentrĂ© d’informations et de conseils pour sĂ©duire

 toutes les femmes. La proximitĂ© avec les lectrices est renforcĂ©e par la prĂ©sence d’un cahier

régional.

A propos de Star Events France : Filiale de Star Production SARL, sociĂ©tĂ© basĂ©e Ă  Monaco spĂ©cialisĂ©e
dans l’organisation de manifestations sportives de haute qualitĂ© axĂ©es sur le plaisir, la responsabilitĂ©
sociale et la protection de l’environnement. Le CHALLENGE Version Femina fait partie de la sĂ©rie StarRun
- la nouvelle sĂ©rie d’évĂšnements sportifs innovante aprĂšs la populaire sĂ©rie triathlon TriStar (depuis 2009),
 les courses cyclistes StarTour et les Ă©vĂ©nements de natation en eau libre StarMile. Plus d’info :
www.star-events.cc

 

 

 

 

Voir les commentaires

Conseil de l'Europe et vie privée ...

10 Mai 2011, 16:41pm

Publié par presssagrun

Communiqué de presse - Conseil de l'Europe - Cour européenne des droits de l'homme

T +33(0)38890214208  echr.coe.int  echrpress@echr.coe.int 

RĂ©f.411(2011)
10.05.2011

La Convention europĂ©enne des droits de l’homme n’exige pas des mĂ©dias qu’ils avertissent Ă  l’avance les personnes au sujet desquelles ils entendent publier des informations

Dans son arrĂȘt de chambre, non dĂ©finitif (1), rendu ce jour dans l’affaire Mosley c. Royaume-Uni (requĂȘte no 48009/08), la Cour europĂ©enne des droits de l’homme dit, Ă  l’unanimitĂ©, qu’il y a eu :

 

Non-violation de l’article 8 (droit au respect de la vie privĂ©e et familiale) de la Convention europĂ©enne des droits de l’homme.

 

Le requĂ©rant se plaignait que le Royaume-Uni n’imposait pas aux mĂ©dias l’obligation lĂ©gale d’avertir Ă  l’avance les personnes faisant l’objet de reportages de leur intention de publier ceux-ci afin qu’elles aient la possibilitĂ© d’empĂȘcher cette publication en sollicitant une injonction provisoire.

Principaux faits

Le requĂ©rant, Max Rufus Mosley, est un ressortissant britannique nĂ© en 1940 et rĂ©sidant Ă  Monaco. Il fut prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration internationale de l’automobile, une association Ă  but non lucratif reprĂ©sentant les intĂ©rĂȘts d’organisations automobiles et d’automobilistes du monde entier et qui est l’une des instances dirigeantes du championnat du monde de Formule 1.

En mars 2008, le journal du dimanche News of the World publia en premiĂšre page un article intitulĂ© « Le patron de la F1 fait une orgie nazie avec 5 prostituĂ©es ». A l’intĂ©rieur du journal, plusieurs pages Ă©taient consacrĂ©es Ă  ce sujet ; elles comportaient des photographies extraites d’une vidĂ©o enregistrĂ©e en secret par l’un des participants Ă  ces Ă©bats sexuels.

En sus des photographies, une partie ayant subi des coupures extraite de cette vidĂ©o fut aussi publiĂ©e sur le site internet du journal et reproduite Ă  d’autres endroits sur internet.

Le 4 avril 2008, M. Mosley intenta une action en dommages et intĂ©rĂȘts contre le journal pour divulgation d’informations confidentielles et atteinte Ă  la vie privĂ©e. En outre, il sollicita une injonction visant Ă  faire interdire Ă  News of the World la publication de la vidĂ©o coupĂ©e sur son site internet.

Le 9 avril 2008, la High Court refusa de prononcer une telle injonction au motif que les Ă©lĂ©ments en cause n’étaient plus de nature privĂ©e puisqu’ils avaient Ă©tĂ© largement diffusĂ©s tant dans le journal que sur internet. Dans le cadre de la procĂ©dure pour atteinte Ă  la vie privĂ©e engagĂ©e par la suite devant la High Court, celle-ci considĂ©ra que les images en cause ne comportaient aucune connotation nazie. En consĂ©quence, elles ne reprĂ©sentaient aucun caractĂšre d’intĂ©rĂȘt public et il ne se justifiait donc pas de publier l’article et les images qui l’accompagnaient, publication qui avait dĂšs lors violĂ© le droit de M. Mosley au respect de sa vie privĂ©e. La High Court jugea que News of the World devait verser Ă  M. Mosley 60 000 livres sterling (GBP) Ă  titre de dommages et intĂ©rĂȘts.

Griefs, procédure et composition de la Cour

Invoquant les articles 8 (droit au respect de la vie privĂ©e) et 13 (droit Ă  un recours effectif), M. Mosley se plaignait que, en dĂ©pit des dommages et intĂ©rĂȘts que les tribunaux lui avaient accordĂ©s, il demeurait victime d’une violation de l’article 8 de la Convention, News of the World ne s’étant pas vu imposer l’obligation lĂ©gale de lui notifier Ă  l’avance son intention de publier des informations le concernant afin qu’il eĂ»t la possibilitĂ© de solliciter en justice une injonction provisoire destinĂ©e Ă  empĂȘcher la publication desdites informations.

La requĂȘte a Ă©tĂ© introduite devant la Cour europĂ©enne des droits de l’homme le 29 septembre 2008.

L’arrĂȘt a Ă©tĂ© rendu par une chambre de sept juges composĂ©e de :

Lech Garlicki (Pologne), président,

Nicolas Bratza (Royaume-Uni),

Ljiljana Mijović (Bosnie-HerzĂ©govine),

David Thór Björgvinsson (Islande),

PÀivi HirvelÀ (Finlande),

Ledi Bianku (Albanie),

NebojĆĄa Vučinić (MontĂ©nĂ©gro), juges,

 

ainsi que de Lawrence Early, greffier de section.

DĂ©cision de la Cour

Recevabilité

Qualité de victime

Le gouvernement britannique estime que M. Mosley ne peut plus se prĂ©tendre victime d’une violation de la Convention, Ă©tant donnĂ© en particulier que les juridictions britanniques ont condamnĂ© le journal Ă  l’indemniser et Ă  lui verser 60 000 GBP Ă  titre de dommages et intĂ©rĂȘts et 420 000 GBP pour frais et dĂ©pens.

M. Mosley soutient qu’il demeure victime d’une violation par le Royaume-Uni de son droit au respect de sa vie privĂ©e, l’indemnitĂ© allouĂ©e ne pouvant le rĂ©tablir dans son droit au respect de la vie privĂ©e aprĂšs que des milliers de personnes dans le monde eurent vu les documents embarrassants oĂč il apparaissait.

La Cour estime que la somme allouĂ©e Ă  M. Mosley aprĂšs la divulgation des Ă©lĂ©ments l’ayant humiliĂ© ne saurait remĂ©dier au grief spĂ©cifique de l’intĂ©ressĂ© selon lequel le Royaume-Uni n’impose aux mĂ©dias aucune obligation lĂ©gale de prĂ©venir Ă  l’avance une personne de la publication d’élĂ©ments concernant sa vie privĂ©e.

En consĂ©quence, M. Mosley peut continuer Ă  se prĂ©tendre victime d’une violation de la Convention.

Epuisement des voies de recours internes

Le Gouvernement soutient que M. Mosley n’a pas Ă©puisĂ© les voies de recours internes avant de saisir la Cour. En particulier, l’intĂ©ressĂ© aurait omis d’interjeter appel du jugement de condamnation Ă  des dommages et intĂ©rĂȘts pour l’exemple, il aurait pu introduire une action en versement de bĂ©nĂ©fices, par opposition Ă  l’action en dommages et intĂ©rĂȘts qu’il a engagĂ©e et aurait manquĂ© Ă  former un recours en vertu de la loi sur la protection des donnĂ©es pour se plaindre du traitement non autorisĂ© d’informations personnelles et demander la rectification ou la destruction de ses donnĂ©es personnelles.

D’aprĂšs M. Mosley, les recours susmentionnĂ©s ne prĂ©sentent aucun intĂ©rĂȘt pour son grief.

La Cour estime qu’aucun des recours invoquĂ©s par le Gouvernement n’était susceptible de redresser le grief spĂ©cifique de M. Mosley relatif Ă  l’absence en droit britannique d’une obligation de notification prĂ©alable de la publication de l’article ayant portĂ© atteinte au droit de l’intĂ©ressĂ© au respect de sa vie privĂ©e.

Vie privée

La Cour note que les juridictions britanniques n’ont relevĂ© aucune connotation nazie dans les activitĂ©s sexuelles de M. Mosley et ont dĂšs lors conclu que la publication des articles et images en cause ne prĂ©sentait aucun caractĂšre d’intĂ©rĂȘt public et ne se justifiait donc pas. En outre, le journal n’a pas interjetĂ© appel de ce jugement. La Cour estime donc que la publication en question a portĂ© atteinte de maniĂšre flagrante et injustifiĂ©e Ă  la vie privĂ©e de M. Mosley. Celui-ci ayant obtenu un jugement en sa faveur devant les tribunaux internes, l’examen de la Cour consistera Ă  mettre en balance le droit au respect de la vie privĂ©e et le droit Ă  la libertĂ© d’expression, non pas dans les circonstances particuliĂšres de l’affaire du requĂ©rant, mais dans le contexte de l’ordre juridique britannique.

Il est clair que les autoritĂ©s britanniques Ă©taient tenues au regard de la Convention non seulement de s’abstenir de porter atteinte Ă  la vie privĂ©e de M. Mosley, mais encore de prendre des mesures pour lui garantir la jouissance effective de ce droit. Il reste Ă  dĂ©terminer si une rĂšgle de notification prĂ©alable juridiquement contraignante s’impose.

La Cour observe qu’elle a implicitement admis dans sa jurisprudence antĂ©rieure que les dommages et intĂ©rĂȘts obtenus Ă  la suite d’une publication diffamatoire offraient une rĂ©paration adĂ©quate pour les violations du droit au respect de la vie privĂ©e rĂ©sultant de la diffusion par des journaux d’informations Ă  caractĂšre privĂ©.

Elle rappelle Ă©galement que les Etats jouissent d’une certaine marge d’apprĂ©ciation en ce qui concerne les mesures qu’ils prennent pour protĂ©ger le droit au respect de la vie privĂ©e. Nonobstant le bien-fondĂ© Ă©ventuel de l’affaire de M. Mosley, Ă©tant donnĂ© que les rĂ©percussions d’une obligation de notification prĂ©alable ne se limiteraient pas Ă  des informations sensationnalistes du type de celles en cause dans l’affaire de M. Mosley, mais s’étendraient inĂ©vitablement Ă  l’information politique et Ă  d’autres formes de journalisme sĂ©rieux, la Cour souligne que toute restriction dans le domaine du journalisme appelle un examen scrupuleux.

Au Royaume-Uni, le droit au respect de la vie privĂ©e est protĂ©gĂ© par un certain nombre de mesures : il existe un systĂšme d’autorĂ©gulation de la presse, les individus peuvent demander des dommages et intĂ©rĂȘts dans le cadre d’une procĂ©dure devant une juridiction civile ; et, lorsqu’une personne a connaissance d’une publication envisagĂ©e portant atteinte Ă  sa vie privĂ©e, elle peut solliciter une injonction provisoire pour faire interdire la diffusion des informations en question. En outre, en ce qui concerne la vie privĂ©e et la libertĂ© d’expression, une enquĂȘte parlementaire sur des questions liĂ©es Ă  la vie privĂ©e a eu lieu rĂ©cemment au Royaume-Uni avec la participation de diverses parties intĂ©ressĂ©es, notamment de M. Mosley lui-mĂȘme, et le rapport Ă©tabli Ă  l’issue de cette enquĂȘte a rejetĂ© la nĂ©cessitĂ© d’une obligation de notification prĂ©alable.

La Cour note en outre que M. Mosley ne mentionne pas un seul Etat oĂč une telle obligation de notification prĂ©alable serait en vigueur en tant que telle et ne se rĂ©fĂšre Ă  aucun texte juridique international exigeant des Etats qu’ils prĂ©voient une telle obligation. Enfin, et ce n’est pas nĂ©gligeable, le systĂšme britannique actuel est pleinement conforme aux rĂ©solutions de l’AssemblĂ©e parlementaire du Conseil de l’Europe sur les mĂ©dias et la vie privĂ©e.

Quant Ă  la clartĂ© d’une obligation de notification prĂ©alable, la Cour est d’avis que les journaux et journalistes ont une comprĂ©hension suffisante de la notion de « vie privĂ©e » pour leur permettre de dĂ©terminer quand une publication peut porter atteinte au droit au respect de la vie privĂ©e. Elle considĂšre par ailleurs qu’il est possible de dĂ©finir de maniĂšre satisfaisante ceux qui sont soumis Ă  l’obligation. Toutefois, toute obligation de notification prĂ©alable devrait mĂ©nager une exception lorsque l’intĂ©rĂȘt public se trouve en jeu. Ainsi, un journal pourrait choisir de ne pas avertir une personne lorsqu’il pense pouvoir par la suite dĂ©fendre sa dĂ©cision sur la base de l’intĂ©rĂȘt public de l’information publiĂ©e. La Cour observe Ă  cet Ă©gard qu’une exception d’intĂ©rĂȘt public faisant l’objet d’une dĂ©finition Ă©troite augmenterait l’effet dissuasif de toute obligation de notification prĂ©alable. Dans l’affaire de M. Mosley, ayant Ă©tĂ© d’avis que les activitĂ©s sexuelles divulguĂ©es avaient un caractĂšre nazi et prĂ©sentaient donc un intĂ©rĂȘt public, News of the World aurait pu prĂ©fĂ©rer ne pas avertir M. Mosley, mĂȘme en cas d’obligation lĂ©gale de notification prĂ©alable. Par ailleurs, un journal pourrait choisir, dans toute affaire future dans laquelle une obligation de notification prĂ©alable serait appliquĂ©e, de courir le mĂȘme risque et refuser de procĂ©der Ă  une notification, et de payer une amende par la suite. La Cour souligne que l’efficacitĂ© d’une obligation de notification prĂ©alable dĂ©pendrait de la sĂ©vĂ©ritĂ© de la sanction imposĂ©e pour le manquement Ă  l’observer ; toutefois, il y a lieu de procĂ©der Ă  un examen particuliĂšrement minutieux des contraintes de nature Ă  opĂ©rer comme une forme de censure avant la publication. Des amendes punitives et des sanctions pĂ©nales pourraient certes constituer un moyen efficace d’encourager la notification prĂ©alable, mais elles auraient un effet dissuasif sur les journalistes, mĂȘme dans les domaines du journalisme politique et d’investigation, qui, tous deux, bĂ©nĂ©ficient d’un degrĂ© Ă©levĂ© de protection au regard de la Convention. De plus, ces mesures risquent d’ĂȘtre incompatibles avec les exigences de la libertĂ© d’expression posĂ©es par la Convention.

En conclusion, la Cour reconnaĂźt que la vie privĂ©e des personnes publiques est devenue un produit trĂšs lucratif pour certains secteurs des mĂ©dias. La publication d’informations sur ces personnes Ă©largit l’éventail des informations offertes au public. Bien que la divulgation de ces informations poursuive gĂ©nĂ©ralement un but de divertissement et non d’éducation, elle bĂ©nĂ©ficie incontestablement de la protection de l’article 10. La protection offerte par cette disposition aux publications pourrait cĂ©der devant les exigences de l’article 8 lorsque l’information revĂȘt un caractĂšre privĂ© et intime et que sa divulgation ne prĂ©sente aucun intĂ©rĂȘt public.

Toutefois, au-delĂ  des faits de l’affaire de M. Mosley, et eu Ă©gard Ă  l’effet dissuasif que risque d’avoir une obligation de notification prĂ©alable, aux doutes quant Ă  l’efficacitĂ© d’une telle obligation et Ă  la vaste marge d’apprĂ©ciation laissĂ©e au Royaume-Uni dans ce domaine, la Cour conclut que l’article 8 n’exige pas une obligation lĂ©gale de notification prĂ©alable. DĂšs lors, l’absence d’une telle obligation en droit britannique n’emporte pas violation de l’article 8.

L’arrĂȘt n’existe qu’en anglais.

 

(1) ConformĂ©ment aux dispositions des articles 43 et 44 de la Convention, cet arrĂȘt de chambre n’est pas dĂ©finitif. Dans un dĂ©lai de trois mois Ă  compter de la date de son prononcĂ©, toute partie peut demander le renvoi de l’affaire devant la Grande Chambre de la Cour. En pareil cas, un collĂšge de cinq juges dĂ©termine si l’affaire mĂ©rite plus ample examen. Si tel est le cas, la Grande Chambre se saisira de l’affaire et rendra un arrĂȘt dĂ©finitif. Si la demande de renvoi est rejetĂ©e, l’arrĂȘt de chambre deviendra dĂ©finitif Ă  la date de ce rejet.

DĂšs qu’un arrĂȘt devient dĂ©finitif, il est transmis au ComitĂ© des Ministres du Conseil de l’Europe qui en surveille l’exĂ©cution. Des renseignements supplĂ©mentaires sur le processus d’exĂ©cution sont consultables Ă  l’adresse suivante : http://www.coe.int/t/dghl/monitoring/execution.

 

 

RĂ©digĂ© par le greffe, le prĂ©sent communiquĂ© ne lie pas la Cour. Les dĂ©cisions et arrĂȘts rendus par la Cour

Voir les commentaires

Protegeons nos enfants du harcĂšlement Ă  l'Ă©cole...

8 Mai 2011, 18:44pm

Publié par presssagrun

MesOpinions.com Newsletter du
Jeudi 5 mai 2011

» Suivez-nous sur Facebook
Protégeons nos enfants !
spa
Contre le harcĂšlement entre Ă©lĂšves !
"Le phĂ©nomĂšne du harcĂšlement entre Ă©lĂšves est devenu tellement frĂ©quent qu’on ne peut plus faire mine de l’ignorer
 Quelle que soit la sociologie de l’établissement, 15 % des Ă©lĂšves environ sont concernĂ©s rĂ©guliĂšrement par ces phĂ©nomĂšnes[...].
Les consĂ©quences sur les souffre-douleur sont dĂ©sormais bien connues : perte d’estime de soi, baisse de l’efficience scolaire, phobie sociale, dĂ©pression, violence contre soi et contre les autres...
Prévenir ces situations si désastreuses pour les victimes est indispensable, ensemble agissons !"

Gabriel GONNET Collectif contre le harcĂšlement Ă  l'Ă©cole
(auteur de la pétition)

Lire la pétition »
Signez la pétition »

Participez au nouveau sondage !
spa
Craignez-vous des représailles en France aprÚs la mort de
Ben Laden ?

1/ Oui
2/ Non

Votez et accédez aux résultats »

Forte mobilisation contre la Corrida !
corrida!
 
"Le 22 avril dernier, votre ministĂšre a donnĂ© son aval Ă  l'inscription de la corrida au "patrimoine immatĂ©riel de la France", au mĂȘme titre que la tarte tatin, les nonnettes au miel et la quiche Lorraine. Nous exigeons donc le retrait immĂ©diat de cette dĂ©cision abjecte, de cette infamie qui autorise l'Ă©tat Ă  subventionner, avec nos sous, la torture des animaux, faisant de chaque citoyen français un barbare.
Continuons la mobilisation !"
Association Terre sacrée
Lire la pétition »
Signez la pétition »
 
corrida!
Les pétitions de la semaine !
Pour un secrĂ©taire d’État Ă  la condition animale Pour un secrĂ©taire d'Ă©tat Ă  la condition animale !
Abattage des arbres de la ville de Tours NON Ă  l'abattage systematique des arbres de la ville de Tours !
Lille 2 Pour conserver la compensation inter-semestrielle Ă  Lille 2
Sauvons la SPA Pour Ă©viter le naufrage de la SPA !
Sauvons la Luzerne ! Sauvons la Luzerne pour protéger l'environnement !
Plus de fraises, moins de béton Développons l'agriculture locale et biologique !
l'AGREAL Pour une reconnaissance des victimes de l'AGREAL !
Pour un secrĂ©taire d’État Ă  la condition animale Non Ă  la fermeture d'une Ă©cole maternelle !
Nappe phréatique rhénane en danger Nappe phréatique rhénane en danger !
La mobilisation se poursuit !
Sauvons la Gela Continuez de vous mobiliser pour sauver les vallées de Saux et de La Gela dans les Pyrénées ! La pétition sera bientÎt présentée à la sous-préfecture des Hautes-Pyrénées.
Stop aux Ă©pandages aĂ©riens ! Stop aux Ă©pandages aĂ©riens ! La pĂ©tition a dĂ©jĂ  collectĂ© plus de 1500 signatures.Elle a Ă©tĂ© envoyĂ©e au PrĂ©sident de la rĂ©publique et Ă  la DGAC. La mobilisation continue, ne nous arrĂȘtons pas lĂ !
Cette semaine : 2 victoires
L'association Nature et Patrimoine Centre Bretagne L'association Nature et Patrimoine Centre Bretagne, aprÚs 3 années de lutte, a gagné son combat: l'industriel a retiré son projet de centre d'enfouissement de déchets.
La famille Barlagne La famille Barlagne a remporté son combat et peut finalement rester au Québec grùce à un revirement politique entre le Québec et le gouvernement canadien.

 

Voir les commentaires

A l'occasion de la fĂȘte annuelle de l'Europe, le 9 mai2011: des experts analysent les questions europĂ©ennes..

8 Mai 2011, 18:10pm

Publié par presssagrun

 ***

Agence de communication

logo-noir-sur-blanc-europe-9-mai-11.png

AprÚs les portes ouvertes des Institutions européennes, le 8 mai à Strasbourg, comme chaque année:

 

L'europe sera fĂȘtĂ©e comme d'habitude, le 9 mai, avec des analyses d'experts...

 

La reforme de l’espace Schengen,

 la libertĂ© de circulation des Roms,

l’euro fort et la politique monĂ©taire europĂ©enne,

 la politique externe de l’Union dans un espace international agitĂ©

 mais aussi la question du soutien apportĂ© aux pays membres en difficultĂ©

– tous ces sujets d’actualitĂ© ont derniĂšrement teintĂ© notre quotidien d’une dimension europĂ©enne importante.

 

A l’occasion de cette fĂȘte de l’Europe, ds experts se tiennent Ă  la disposition des journalistes, sur les changements dans la politique europĂ©enne et analyser les derniĂšres actualitĂ©s europĂ©ennes.

 

 

Europe Ă©conomique 

·         NoĂ«l AMENC, Ph.D. – enseignant Ă  l’EDHEC DĂ©partement ComptabilitĂ©, Droit, Finance et Economie, Professeur Ă  l’EDHEC SpĂ©cialitĂ© : Finance, Directeur du DĂ©veloppement Directeur de l'EDHEC-Risk Institute, spĂ©cialiste de l’économie EuropĂ©enne.

 

·         Dr Gabriele SUDER - Professeur de Commerce International, directeur scientifique du programme Global Management and European Business (2003-2008), et responsable des relations entreprises internationales Ă  SKEMA Business School. Avec un BA allemand, un mastĂšre (MPhil) britannique et un doctorat (PhD) de l’UniversitĂ© de Bath, elle a aussi une grande expĂ©rience dans le domaine de la gestion de la diversitĂ© et de l’interculturel. Son expĂ©rience professionnelle internationale lui a permis d’acquĂ©rir toute l’expertise qu’elle met autant au service de ses Ă©tudiants que des entreprises et organisations internationales. Gabriele Suder est l’auteur de sept ouvrages sur ces thĂ©matiques ainsi que de nombreuses Ă©tudes de cas et articles de recherche. Elle est  titulaire de la Chaire Jean Monnet, et l’auteur de nombreuses publications gĂ©opolitiques, entre autres : « Doing Business in Europe » et « International Business under Adversity ». 

 

·         JĂ©rĂŽme CREEL - professeur d’économie Ă  ESCP Europe,  Co-auteur de « Rethinking the Role of Fiscal Policy », 2009.  Domaines d’expertise : Economie europĂ©enne (keynĂ©sien),
les questions Ă©conomiques autour de l’élargissement de l’Union europĂ©enne ou autour de problĂ©matiques institutionnelles, Economie monĂ©taire, Politiques monĂ©taires en France, Europe et Monde, Politique de rigueur
.

 

·         Philippe SPIESER - Professeur de Finance au sein d'ESCP Europe. Titulaire d’un DEA et d’un Doctorat Ăšs Sciences Economiques, aprĂšs avoir dĂ©butĂ© dans l’analyse financiĂšre et la recherche quantitative au sein du CCF (HSBC), il a rejoint le dĂ©partement finance du campus Paris d'ESCP Europe en 1990. ParallĂšlement, il a Ă©tĂ© pendant 5 ans (de 2000 Ă  2005) stratĂ©giste/Ă©conomiste au sein de ETC Pollack, entreprise de marchĂ©. Le CCF l’a par la suite « utilisĂ© Â» comme consultant dans des opĂ©rations de privatisation en Russie, travaux qui se sont prolongĂ©s par des missions de conseil en matiĂšre d’actionnariat salariĂ©.
Ses travaux de recherche portent d’une part sur l’histoire de la finance, d’autre part sur l’articulation entre l’économie et la finance, enfin sur les fondements thĂ©oriques de la thĂ©orie financiĂšre. Parmi les domaines d’expertise : Le couple Franco Allemand ; SpĂ©cialiste de l'histoire de la finance, notamment en France et en Allemagne
.

 

Europe juridique

·         Vincent BARRAILLER - Juriste, spĂ©cialiste des questions europĂ©ennes, diplĂŽmĂ© de Sciences Politiques Paris-I Sorbonne, enseignant Ă  l’IDRAC de Lyon.

 

·         Jean-Pierre BERTREL  - Professeur de droit des affaires Ă  ESCP Europe, dirige l’option de spĂ©cialisation « IngĂ©nierie Juridique et FinanciĂšre Â». PrĂ©sident de

 "l’Institut EuropĂ©en des Fusions Acquisitions".

 Parmi les domaines d’expertise : Droit europĂ©en ;

 Droit des affaires de l'Union europĂ©enne ; Droit communautaire

 

·         Olivier BEDDELEEM - MaĂźtre de confĂ©rences Ă  l'EDHEC Business School http://legalstrategy.canalblog.com Fondateur des Amis de l'EuromĂ©tropole, http://eurometropole.nordblogs.com

 

Europe politique 

·         Thierry ZOBEL - enseignant-doctorant en gĂ©opolitique Ă  l’ICD Paris. SpĂ©cialitĂ©s : systĂšme politique et juridique de l’UE, Politiques communes et relations extĂ©rieures, Environnement europĂ©en des affaires, Pratique du lobbying europĂ©en, Europe et entreprise, Aides et subventions de l’Union EuropĂ©enne. Environnement europĂ©en : le systĂšme politique et juridique de l’UE ; politiques communes et relations extĂ©rieures ; environnement europĂ©en des affaires ; pratique du lobbying europĂ©en ; Europe et entreprise ; aides et subventions de l’Union EuropĂ©enne. GĂ©opolitique : pratiques, acteurs et politiques de dĂ©veloppement, le phĂ©nomĂšne humanitaire : enjeux, contraintes et limites ; rĂ©gulation des conflits et sĂ©curitĂ©.

 

·         Odile QUINTIN - Professeur affiliĂ© Ă  ESCP Europe, a Ă©tĂ©, de 2006 Ă  2010, Directrice GĂ©nĂ©rale de l'Ă©ducation et de la culture Ă  la Commission EuropĂ©enne, oĂč elle a assumĂ© successivement, depuis 1971, les responsabilitĂ©s d'Administrateur Ă  la direction gĂ©nĂ©rale de l'agriculture (pĂȘche) (1971-73), Administrateur puis Administrateur principal Ă  la direction des relations extĂ©rieures (1974-82), Chef de service Ă©galitĂ© des chances (1982-88), Chef de la division protection sociale (1989-94), Directeur du fonds social europĂ©en (1994-95), Directeur de l'emploi (1995-96), Directeur dialogue social-droit social (1996-98), Directeur gĂ©nĂ©ral adjoint faisant fonction (1998-2000). Elle accompagne le dĂ©veloppement europĂ©en d'ESCP Europe oĂč elle participe Ă  la conception des enseignements ayant trait Ă  l'Europe depuis septembre 2010.

 

·         Dr. Alexandre MELNIK - Professeur AssociĂ© de gĂ©opolitique Ă  l’ICN Business School, qui enseigne dans les domaines suivants : gĂ©opolitique, management interculturel, dĂ©veloppement europĂ©en, Ă©conomie française, marchĂ©s Ă©mergeants de l’Est, Russie et la CEI.

 Il a en outre Ă©tĂ© attachĂ© de presse pour l’Ambassade de Russie Ă  Paris, un responsable du Service de Presse du MinistĂšre des Relations Internationales de l’URSS et a participĂ© aux nĂ©gociations de l’ONU sur le dĂ©sarmement Ă  GenĂšve.

 En novembre 2008, il a publiĂ© son autobiographie "ItinĂ©raire d'un diplomate franco-russe", Ă  l'occasion du XX anniversaire de la Chute du Mur de Berlin, chez l'Harmattan. Son nouveau livre sur la GĂ©ostratĂ©gie du XXI siĂšcle doit ĂȘtre publiĂ© chez le mĂȘme Ă©diteur, cette annĂ©e. Responsable du Magistratura (mastĂšre double en management international ICN - MGIMO, Institut d’Etat des Relations Internationales de Moscou). Alexandre est aussi un confĂ©rencier invitĂ© Ă  l’UniversitĂ© de Caen (Civilisation Russe), un confĂ©rencier international (Conseil EuropĂ©en, UNESCO, AssemblĂ©e Nationale, Sciences Po et Sorbonne) et est en charge des examens oraux de russe pour le Groupe Ecricome, la banque commune d’examens pour les Ecoles de Commerce Françaises.

 Il a un Doctorat du MGIMO de Moscou et une MaĂźtrise en Journalisme de la mĂȘme universitĂ©.

 

·         Cristina BARRIOS FERNANDEZ - Professeur en relations internationales Ă  ESCP Europe et chercheuse au FRIDE (FundaciĂłn para las Relaciones Internacionales y el DiĂĄlogo).

 

 

 

,

 

 

Voir les commentaires

Festival ART-ROCK, Ă  Saint-Brieuc, en juin, en avant-premiĂšre Ă  Paris le 18 mai 2011 ...

8 Mai 2011, 17:56pm

Publié par presssagrun

ProblĂšme pour lire cette newsletter : Cliquez ici


Miss.Tic




Miss.Tic
A LA VIE A L'AMOR - 2010


Miss.Tic
JE N'AI DE MATERNELLE QUE LA LANGUE - 2010
ART ROCK 2011
EN AVANT-PREMIERE A PARIS
GALERIE W


Heureux ceux qui seront Ă  Saint-Brieuc du 9 au 12 juin pour le festival ART ROCK 2011 dont le cru est - d’aprĂšs la rumeur - des meilleurs. LA GALERIE W a le plaisir de prĂ©senter une exposition de MISS.TIC sur 1000 m2 au cƓur de Saint-Brieuc (du 9 juin au 17 juillet). MISS.TIC a Ă©tĂ© choisie pour rĂ©aliser le visuel de l’affiche de cette Ă©dition 2011.

ART ROCK et la GALERIE W
vous invitent Ă  fĂȘter tout cela
JEUDI 19 MAI / DE 19:30 A 22:00
44 rue Lepic Paris 18
Point presse Ă  19:00

Musique Ă  la hauteur d’ART ROCK 2011, du vin (et de l’eau et etc.), peut-ĂȘtre quelques spĂ©cialitĂ©s bretonnes (sucrĂ©es/salĂ©es). Une exposition d’Ɠuvres de Miss.Tic avant leur dĂ©part pour Saint-Brieuc. Des dĂ©tails sur la programmation ART ROCK 2011. Ambiance artisto/rock - qui ne s’y croit pas - assurĂ©e.

Miss.Tic


GALERIE W | Artistes permanents | Samuel Benchetrit | JoĂŁo LuĂ­z BulcĂŁo | ValĂ©rie Broquisse | CharlElie | Cynthia Cappe | Jean-Marc Dallanegra | Winnie Denker | Wen Fang | Gary Farrelly | Michel Fraile | Jean-Claude Gautrand | Dom Garcia | Pierre-François Grimaldi | Raymond Hains | Troy Henriksen | Holger Jacobs | Laurent Jasmin | Nicola L. | Élodie Lachaud | Mirko Lovric | Miss.Tic | Jean-Baptiste Perrot | Pierre-Alex. | Denis Robert | Bruno Schiepan | Philippe VermĂšs |




Galerie W | info@galeriew.com | 01 42 54 80 24
44 rue Lepic Paris 18 | 10h30 / 20h00 | 7/7 jours
www.galeriew.com | Facebook W

Voir les commentaires

Tolérance zéro en Europe, pour les abus sexuels sur des enfants ...

6 Mai 2011, 19:24pm

Publié par presssagrun

Communiqué de presse - Conseil de l'Europe - Commissaire

  

RĂ©f. 399(2011)

Tolérance zéro pour les abus sexuels

 

sur des enfants

 

Strasbourg, 05.05.2011 - Un ancien Ă©vĂȘque belge a rĂ©cemment minimisĂ© les abus sexuels qu’il avait commis sur deux de ses neveux, en soulignant qu’il n’était pas un pĂ©docriminel. Lors d’une interview tĂ©lĂ©visĂ©e, il a assimilĂ© avec dĂ©sinvolture Ă  une « petite relation Â» le fait d’infliger des violences sexuelles Ă  un mineur durant plusieurs annĂ©es. Les propos de l’évĂȘque ont Ă©tĂ© largement condamnĂ©s et ont suscitĂ© une vive indignation, a dĂ©clarĂ© le Commissaire Thomas Hammarberg dans son dernier article du Carnet des droits de l’homme publiĂ© aujourd’hui.

 

Il y a environ un an, lorsqu’il avait reconnu avoir commis des abus sexuels, des centaines de personnes avaient brisĂ© le silence et dĂ©clarĂ© avoir subi elles aussi de tels abus de la part de membres du clergĂ© catholique de Belgique.

 

La mĂ©diatisation des scandales d’abus sexuels dans le clergĂ© de plusieurs pays a mis en lumiĂšre un grave problĂšme d’atteinte aux droits de l’enfant. Il ne s’agit pas de cas isolĂ©s : les abus sexuels sont un phĂ©nomĂšne rĂ©pandu dans toutes sortes d’institutions accueillant des enfants, qu’elles soient publiques ou privĂ©es, gĂ©rĂ©es par une communautĂ© religieuse, par une fondation, par l’Etat ou par une municipalitĂ©. Parmi les victimes figurent des enfants handicapĂ©s, des orphelins et des mineurs issus de familles dysfonctionnelles.

 

Mais il est encore plus frĂ©quent que les violences soient infligĂ©es dans l’intimitĂ© de la famille. TrĂšs souvent, l’auteur des violences est quelqu’un dont la victime dĂ©pend d’une maniĂšre ou d’une autre. La plupart des faits relevant de la pornographie enfantine ou des abus sexuels sur enfants sont commis Ă  la maison, dans une chambre Ă  coucher.

 

En SuĂšde, la police vient de terminer une enquĂȘte sur une affaire de pornographie mettant en scĂšne des enfants. L’originalitĂ© de cette affaire tient Ă  l’identitĂ© des personnes impliquĂ©es : 23 sur 25 sont des femmes. Toutes sont accusĂ©es d’avoir reçu de la pornographie enfantine et certaines, d’avoir aussi fourni des images. Ces femmes, ĂągĂ©es de 40 Ă  70 ans, ont parfois elles-mĂȘmes des enfants et des petits-enfants.

 

Le chef de l’équipe chargĂ©e de la protection de l’enfance au sein du bureau national d'enquĂȘtes suĂ©dois a dĂ©clarĂ© que nous devons dĂ©sormais tenir compte du fait que les femmes, que nous avons tendance Ă  considĂ©rer d’abord comme des victimes, peuvent fort bien ĂȘtre des auteurs d’infractions, au mĂȘme titre que les hommes.

 

Une priorité politique

 

Les affaires comme celles-ci montrent l’ampleur du phĂ©nomĂšne. Elles doivent aussi faire prendre conscience aux responsables politiques, aux magistrats et aux membres du clergĂ© que les mesures prises ne sont pas suffisantes. Les abus sexuels sur enfants sont une grave atteinte aux droits de l’homme ; lutter contre ces abus devrait ĂȘtre une prioritĂ© politique.

 

Parce que c’est une rĂ©alitĂ© particuliĂšrement douloureuse et inacceptable, les adultes prĂ©fĂšrent trop souvent l’ignorer. Or, les auteurs d’abus ont tendance Ă  passer d’un enfant Ă  un autre si on ne les arrĂȘte pas.

 

Que faire ?

 

La Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant Ă©rige en infractions pĂ©nales les violences sexuelles Ă  l’encontre d’enfants, oĂč qu'elles soient commises et quels qu’en soient les auteurs. Ces crimes ne doivent pas rester impunis.

 

L’un des principaux moyens de prĂ©venir les abus est d’organiser rĂ©guliĂšrement des sessions de formation continue Ă  l’intention des professionnels qui travaillent pour et avec les enfants. Ces professionnels doivent ĂȘtre attentifs aux risques de sĂ©vices et capables de reconnaĂźtre les signes d'une relation violente. Ils doivent aussi savoir comment rĂ©agir aux prĂ©somptions de maltraitance d'une maniĂšre qui ne mette pas en danger la sĂ©curitĂ© de l'enfant et qui respecte ses droits.

 

L’on ne saurait trop insister sur l’importance d’une Ă©ducation sexuelle sĂ©rieuse dans les Ă©tablissements scolaires. Un enfant averti du danger est en effet mieux armĂ© pour Ă©viter les situations Ă  risque.

 

Le Conseil de l'Europe a adoptĂ© un traitĂ© important : la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels. Cette convention Ă©tablit des normes destinĂ©es Ă  favoriser la protection efficace des enfants, la prĂ©vention des abus et la sanction de leurs auteurs. Le Conseil de l'Europe a aussi lancĂ© une campagne qui vise Ă  proposer des outils de prĂ©vention et de signalement des abus, Ă  sensibiliser le public et Ă  donner des moyens d’agir aux parents, aux personnes s’occupant d’enfants et aux enfants eux-mĂȘmes.

 

Briser le silence

 

TrĂšs souvent, les victimes ont peur de signaler les abus. Certaines craignent des reprĂ©sailles, surtout si elles restent dĂ©pendantes de leur(s) bourreau(x), et beaucoup Ă©prouvent un sentiment de honte ou de culpabilitĂ©. Un enfant victime d’abus se sent extrĂȘmement seul et il lui faut beaucoup de courage pour briser le silence. Des efforts supplĂ©mentaires doivent ĂȘtre entrepris pour crĂ©er davantage de lieux oĂč les mineurs puissent parler en toute confiance de ce qui leur arrive Ă  des personnes qui les croient et sauront les aider.

 

La tolĂ©rance zĂ©ro doit s’appliquer Ă  l’égard de tous les abus Ă  l’encontre d’enfants.

 

 

 

 

Le Commissaire aux droits de l’homme est une institution non judiciaire indĂ©pendante au sein du Conseil de l’Europe; sa mission est de promouvoir la prise de conscience et le respect des droits de l’homme dans les 47 Etats membres de l’Organisation.
Il est Ă©lu par l’AssemblĂ©e parlementaire du Conseil de l’Europe. Le Commissaire en exercice, M. Thomas Hammarberg, a pris ses fonctions le 1er avril 2006

Voir les commentaires

4Ăšme "Rencontres des Acteurs Publics": du 4 au 6 juillet 2011 ...

6 Mai 2011, 19:06pm

Publié par presssagrun

acteurs-publics.jpg

 

La

4Ăšme Ă©dition des Rencontres des Acteurs Publics

se déroulera les

4, 5 et 6 juillet 2011

Ă  la Maison de la Chimie (Paris)

 

 

Issy-les-Moulineaux,

le lundi 2 mai 2011

 

OrganisĂ© par Acteurs Publics, le traditionnel rendez-vous annuel des dĂ©cideurs des trois fonctions publiques aura lieu les 4, 5 et 6 juillet 2011. A cette occasion, Ă©lus, fonctionnaires d’État, territoriaux, hospitaliers, syndicalistes, opĂ©rateurs, experts, prestataires
 se retrouveront pour dĂ©battre au cours de dĂ©bats, confĂ©rences, plĂ©niĂšres, petits-dĂ©jeuners dĂ©bats et sur le Forum des Acteurs publics.

 

Pour Pierre-Marie Vidal, organisateur des Rencontres des Acteurs publics et directeur de la rĂ©daction d’Acteurs publics : « RĂ©former l’État ce n’est pas seulement, ni nĂ©cessairement, en diminuer la voilure. La volontĂ© et la compĂ©tence technique n’y suffisent pas, encore faut-il avoir la vision de ce que doit ĂȘtre un service rĂ©pondant aux aspirations de la population. Cette analyse n’est pas assez souvent faite, elle manque trop souvent pour structurer la dĂ©cision publique au-delĂ  du seul angle budgĂ©taire. Nous recevrons cette annĂ©e les ministres du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la RĂ©forme de l’Etat, de la Ville, de l’Agriculture, de l’Ecologie, du Travail, de l’Emploi et de la SantĂ©, de la Justice, de la DĂ©fense, des CollectivitĂ©s territoriales, des fonctionnaires de tous les secteurs, ainsi que les reprĂ©sentants de tous les syndicats et nous formons le vƓu qu’au cours de ces trois journĂ©es, ils aient la capacitĂ© Ă  s’écouter et Ă  rĂ©flĂ©chir ensemble pour explorer toutes les voies du renouveau du service public. Â»

 

Comme chaque annĂ©e, les Rencontres des Acteurs publics 2011 seront marquĂ©es par la remise des Victoires des Acteurs publics Ă  l’AssemblĂ©e Nationale le 6 juillet 2011.

 

 Une cĂ©rĂ©monie en prĂ©sence et sous le haut patronage de Bernard Accoyer, prĂ©sident de l'AssemblĂ©e Nationale et de Georges Tron, secrĂ©taire d’Etat Ă  la Fonction publique.

 

Cette 4Ăšme Ă©dition des Rencontres des Acteurs Publics est placĂ©e sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, PrĂ©sident de la RĂ©publique, et Monsieur François Baroin, Ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction publique et de la RĂ©forme de l'État.

 

Pour plus d’informations :

 http://www.acteurspublics.com/rap-2011 

 

 

 

A propos d’Acteurs Publics :

 

 Au cƓur de l’État, dans les coulisses du pouvoir, dans les territoires, aux cĂŽtĂ©s de ceux qui agissent dans la sphĂšre publique, la rĂ©daction d’Acteurs publics dĂ©crypte, analyse, et commente les politiques publiques. Acteurs publics Ă©dite la Newsletter quotidienne d’Acteurs publics et le mensuel Acteurs publics. Acteurs publics organise Ă©galement les Rencontres des Acteurs publics et le World e.gov Forum. Pour plus d’informations : www.acteurspublics.com

 

(Voir article sur les Rencontres 2010: RMDE: Rencontre de la Modernisationde l'Etat)

Voir les commentaires

Soirée Jazz avec FIP: au 116 Bar, à la Maison de la Radio: le 17 mai 2011...

6 Mai 2011, 18:40pm

Publié par presssagrun

3803781354_002b838185.jpg

Communiqué de presse

Paris, le 5 mai 2011

 ***

 

 

 

Rendez-vous au club Jazzafip

 Harold Lopez Nussa Trio

featuring David Sanchez

 

le 17 mai

au 116 Bar

 â€“ Maison de Radio France

 

 

Fip reçoit Harold Lopez Nussa Trio, mardi 17 mai à 19h, au 116 Bar de la Maison de Radio France, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album El País De Las Maravillas.

 

Jeune pianiste cubain, Harold Lopez Nussa est issu d’une famille de musiciens. Il possùde une solide formation classique et s’ouvre rapidement aux musiques traditionnelles. Il se consacre entiùrement au jazz jouant en solo, en trio ou en quartet dans les clubs de La Havane.

AprÚs avoir sorti deux albums (Sobre el Atelier en 2005 et Herencia en 2009), Harold Lopez Nussa et son trio haut de gamme nous présentent El País De Las Maravillas, un album brillant et énergique aux compositions de jazz afro-cubain.

 

AccompagnĂ© du contrebassiste Felipe Cabrera, de son frĂšre Ruy Adrian Lopez Nussa Ă  la batterie et d’un invitĂ© prestigieux au saxophone David Sanchez, le jeune prodige sera en direct sur Fip pour faire partager ses inspirations et y interprĂ©ter quelques titres.

 

 

fipradio.com, facebook et twitter 

 




Fip, une radio du groupe Radio France.

Avec plus de 300 titres diffĂ©rents diffusĂ©s quotidiennement sur l’antenne, explorant tous les genres musicaux (jazz, pop, classique, BO de films, musiques du monde
), la programmation de Fip concoctĂ©e par 7 programmateurs s’affirme comme la plus musicale et la plus Ă©clectique de la bande FM.

Le programme musical est ponctuĂ© de rendez-vous prĂ©sentĂ©s par les « Voix » fĂ©minines de Fip, qui guident l’auditeur dans l’actualitĂ© artistique et musicale urbaine : expositions, thĂ©Ăątre, cinĂ©ma, concerts, festivals.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>