Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Autour d'une vie de pintade Ă  Moscou. Lire ...

31 Janvier 2012, 21:14pm

Publié par presssagrun

-Capture.png

En librairie le 22 février 2012


 

" Je veux un homme comme Poutine ",
chantaient les starlettes de la pop
russe il y a quelques années.

 Aujourd’hui,
le mùle dominant est statufié
en dinosaure brejnévien et les
Pintades sont dans la rue pour imaginer
une " Russie sans Poutine ".

 

Alors que Vladimir Poutine s’efforce
de reprendre le Kremlin, au terme
d’un scĂ©nario qu’il a longtemps cru
Ă©crit d’avance, les Pintades sont
allées explorer la folle basse-cour
moscovite. Entre bling-bling tapageur
et manifestations, Moscou vit
et vibre. Battantes, créatives, militantes,
romantiques et diablement
féminines, les Moscovites sont à
l'image de leur ville. Il n'est pas né
celui qui les musĂšlera.
Dans ce dernier opus de la collection
Une Vie de Pintade, l’auteur,
Madeleine Leroyer, moscovite de
coeur depuis 2008, nous dévoile
une basse-cour en pleine métamorphose.

 

Certes, ces oiseaux de
paradis raffolent toujours de ce
qui brille. Leurs manucures sont
ciselées, leurs stilettos aiguisés.
Mais sous leur plumage chamarré,
elles sont autant de mĂšres courage,
bosseuses, passionnées, engagées.
Moscou, c’est vrai, est rarement
tendre avec elles. Alors, elles jouent
des coudes et des griffes, pour
s’ébrouer plus Ă  l’aise.

 

Des grandes avenues aux arriĂšrecours
secrĂštes, Madeleine Leroyer
nous entraüne, carnet d’adresses à
l’appui, Ă  la dĂ©couverte des ateliers
des crĂ©atrices de mode, des cafĂ©s oĂč
arrĂȘter le temps, des restaurants oĂč
savourer la " perestroĂŻka " culinaire,
des patinoires les plus romantiques,
des meilleures banyas oĂč se faire
fouetter Ă  coup de feuilles de bouleau,
ou encore des clubs qui font la
réputation des folles nuits moscovites

Une Vie de Pintade Ă  Moscou
Les secrets des Moscovites féminines et engagées
pour voir les Ă©lections en Russie d’un autre oeil

 

‱ L’illustratrice

 

Sanaa K est l’illustratrice de la collection Une Vie de Pintade depuis Berlin et
Madrid parus au printemps dernier. Les Pintades en chef, Laure Watrin et
Layla Demay, l’ont choisie parce qu’elle sait croquer tous les petits moments
de la vie quotidienne avec humour et avec talent.
Ses autres collaborations entre autres : une BD dans le magazine Fricote,
des illustrations pour l’émission Comment ça va bien ? sur France 2.
Son blog : http://www.sanaa-k.com/  

 

‱ L’auteur

 

Madeleine Leroyer a 27 ans, elle vit et travaille Ă  Moscou depuis 2008.
DiplĂŽmĂ©e de l'Institut d'Études Politiques de Paris, elle est la correspondante
de la radio RTL, de BFM TV et de la Radio Suisse Romande, et collabore
réguliÚrement avec RFI et Le Figaro.

 

La Pintade

 

Pintade : nom fĂ©minin - (portugais pintada, de pintar, peindre). Se dit d’un volatile originaire d’Afrique, qui
symbolise la femme Ă©mancipĂ©e dans certains pays (car la pintade sait voler, mĂȘme mal, contrairement Ă  la poule !), incarne Ă  merveille les femmes d’aujourd’hui, sĂ©rieuses et lĂ©gĂšres, fĂ©minines et fĂ©ministes. Synonyme : femme urbaine, moderne, indĂ©pendante, qui revendique le droit Ă  la frivolitĂ©.

 

Les Pintades en chef
Laure Watrin et Layla Demay, les
directrices de la collection Une
Vie de Pintade, deux journalistes
françaises et deux Pintades globetrotteuses
assumées qui pratiquent
l'art de l'auto-dérision. Elles se
sont rencontrĂ©es Ă  New York oĂč
elles vivaient toutes les deux. C'est
là qu'elles ont démarré leur tour
du monde de la femme active et
qu'elles ont décidé de passer à la
loupe leurs congénÚres.

 

Mi guide truffé de bonnes adresses/
mi étude sociologique gorgée de
bons conseils, la collection Une Vie
de Pintade décode le mode de vie
des femmes sur un ton impertinent
et engagé. Pour chaque opus, elles
ouvrent les portes secrùtes d’une
ville Ă  travers des tranches de vie
de Pintades.

 

Et, pour mieux faire vivre la ville
de l’intĂ©rieur, cette collection est
toujours Ă©crite par des femmes
journalistes françaises qui vivent
dans la ville qu’elles font dĂ©couvrir.
Mais pourquoi les Pintades? "Pour
nous, il n’y a rien de pĂ©joratif dans
ce nom d’oiseau, c’est un surnom
affectueux", explique Laure Watrin.

 

"Que l’on vive à Rio, Londres,
Paris, Moscou ou Téhéran, nous,
les Pintades, sommes des femmes
urbaines, modernes, indépendantes,
qui revendiquons le droit Ă  la
frivolité", complÚte Layla Demay.
"Nous avons voulu, avant tout,
faire partager sur un ton décalé
la vie de nos congénÚres. Nous
sommes toutes confrontées aux
mĂȘmes questions et y rĂ©pondons
différemment selon notre culture
et la situation du pays dans lequel
nous vivons", poursuit Laure.
L'amour, la séduction, le sexe,
les rapports hommes-femmes,
la condition féminine, le monde
professionnel, les libertés politiques,
les enfants, le rapport au corps,
la beauté, le shopping, la mode...
autant de thĂšmes que les Pintades
abordent, en jouant sur le décalage
culturel, avec humour et légÚreté ...
Extraits choisis : Alpinisme FĂ©tichiste
"Je te jure qu’un jour je vais en
prendre une en filature pour voir
comment elle se débrouille avec
ses talons aiguilles sur le verglas !

 

"Quand j’ai dit ça à Veronika, un
soir oĂč l’on pataugeait dans la neige
fondue des couloirs d’une station
de mĂ©tro, elle ne m’a pas prise au
sérieux (non il ne neige pas dans les
stations, mais la poudreuse a une
étonnante capacité à vous coller
aux basques jusque sous terre).
Vero et moi sommes les apĂŽtres des
Muks, ces chaussures canadiennes
fourrées de lapin qui nous donnent
l’air de jolies Iroquoises.

 

Enfin
ça, c’est pour le catalogue. Disons
que sur nous, ça fait plutÎt gros
chaussons poilus. Cette image en
tĂȘte, vous comprendrez mieux notre
Ă©tonnement un tantinet jaloux au
passage de ces pintades montées
sur Ă©chasses. L’étĂ© encore, passons,
mais l’hiver, quand les trottoirs et les
cours d’immeuble se transforment
en traĂźtresses patinoires ?

 

Personnellement, j’abandonne
toute vellĂ©itĂ© d’élĂ©vation plantaire
entre le 1er novembre et le 31 mars.
Je l’ai fait. La filature, pardi ! Et
plus d’une fois ! Conclusion : la
technique du pic à glace se vérifie.
Le pic Ă  glace ? "Tu plantes le talon,
tu assures et c’est parti !"Astuce
divulguée il y a longtemps déjà par
Ania, ma copine caissiĂšre, le jour oĂč
elle m’a relevĂ©e, Ă©talĂ©e de tout mon
long sur les marches verglacées de
la supĂ©rette du coin. À l’époque,
je ne l’avais pas crue. (Cette fatale
incrĂ©dulitĂ© m’a valu par la suite un
poignet cassĂ©.) Le secret, c’est donc
le piolet. Doublé de pneus neige,
c’est-à-dire de semelles d’hiver
dont la pose est baptisée fort à
propos profilaktyka, littéralement
"prévention".

 

Ainsi parée, il convient de marcher
à petits pas rapprochés et souples,
les Ă©paules basses. Toute crispation,
tout empressement, peut se traduire
par une dangereuse glissade, voire,
si personne ne vient Ă  la rescousse,
une chute. Enfin, dixit l’une de
mes proies de filature, tout cela
n’est viable à long terme qu’à
condition de disposer du "meilleur
accessoire antidérapant au monde :
un mec."Les célibataires pressées
s’en remettront aux bottines Uggs,
de préférence dorées ou argentées.
Ou aux Muks. C'est une question
d'Ă©cole.

 

Une fois réglée la question de la
sécurité, reste celle du confort.
Avec les beaux jours, les preuves
de la torture s’accumulent. Pieds
tailladés, boursouflés, ampoules
suintantes... Je me souviens d’un
trajet en marchroutka, les minibus
jaunes qui sillonnent toute la
ville. À un arrĂȘt monte une jeune
femme, les pieds ligotés comme
deux rĂŽtis par les fines laniĂšres de
ses stilettos fuchsias.

 

Elle s’affale
sur un siÚge (encore enveloppé
de plastique, tellement agréable
au toucher dans la fournaise) en
grimaçant de douleur et s’enquiert
d’un pansement. En moins de deux,
les passagĂšres lui offrent non pas
un pansement, mais trois boĂźtes
différentes, du gel antibactérien et
une lingette apaisante à l’aloe vera !
Ma stupĂ©faction n’échappe pas Ă 
la propriétaire des talons assassins
qui, aprùs un coup d’ oeil à mes
pieds, lance à la cantonade : "À quoi
ça sert de se faire une jolie pédicure
si c’est pour porter des tongs ?"Les
stilettos, oui, mais toujours avec la
trousse de premiers secours.
Poser la question du confort relĂšve,
on l’aura compris, de l’outrage.
Selon Svetlana Smetanina, une
journaliste qui s’est penchĂ©e sur
le phénomÚne, les pintades au
perchoir "ne souffrent pas. Elles
se sentent bien, car elles se savent
superbes, et c’est tout ce qui
compte."

 

Mais tout ça pour qui, au fait ?
Pour les "antidérapants"et leurs
brodequins bouseux ? À voir mon
homme se décrocher réguliÚrement
la mĂąchoire au passage d’une beautĂ©
haut perchĂ©e en me gratifiant d’un
cinglant "Faut vraiment que tu t’y
mettes !", j’aurais tendance à penser
que oui.

 

J’en connais d’ailleurs qui assument
leur fĂ©tichisme. Depuis qu’il vit
Ă  Moscou, Jean, un universitaire
français, collectionne sans
complexe les photos des pieds des
femmes. "Regarder la cambrure
du pied, la finesse de la cheville...
je peux passer toute une soirée les
yeux rivĂ©s au sol", confie-t-il, prĂȘt
Ă  dĂ©gainer l’appareil photo. Dans
un autre registre, Alexander, mon
propriétaire, adorable grand-pÚre,
raconte son Ă©motion lorsque sa
petite-fille a reçu pour ses 14 ans
sa premiùre paire d’escarpins :
"L’instant d’avant, c’est encore une
adolescente, et la voilĂ  femme,
fiÚre, déterminée."Quatorze ans...
Point de secret, comme en toute
discipline, seule paie la précocité de
l’entraünement.

 

Ah, non, non, non ! "Il ne faut pas
croire qu’elles font ça pour les
hommes !", s’emporte Svetlana.
"Penser qu’elles sortent de chez
elles en talons aiguilles Ă  8 heures
du matin avec pour unique but de
trouver Ă  l'arrĂȘt de bus l'homme
de leurs rĂȘves serait un peu naĂŻf.
Croyez-moi, la femme russe ne s’en
remet pas au destin. Non, il s’agit
d’autre chose."

 

Certes, mais quoi ? "Un combat",
suggĂšre Marie, une amie qui trompe
l’ennui au bureau en examinant
ses collĂšgues au microscope. "Elles
bossent comme des acharnées, sont
souvent seules avec leurs mĂŽmes,
plantées par leur mari, elles vivent
dans un petit appart Ă  une heure de
train de banlieue. La beautĂ©, c’est
leur revanche. "Et la cambrure du
pied, leur Ă©tendard.

MĂ©tamorphose ! En uniforme vert
olive d’apparatchik, les tempes
grisonnantes, la mine sombre et
les épaules presque affaissées
sous le poids des médailles, voici
Vladimir Poutine caricaturé en
vieux dinosaure brejnévien. En
quelques heures, l’image fait le
tour de la toile, réaction désabusée
à l’annonce de sa candidature à
l’élection prĂ©sidentielle de mars. On
pensait le tome III de ses aventures
au Kremlin Ă©crit d’avance, le voici
incertain.

 

Mais que se passe-t-il ? Hier encore,
l’homme chevauchait serein vers la
victoire, preux chevalier triomphant
de toutes les Ă©preuves. Poutine
ceinture noire de judo et amateur
de sambo (le sport d’auto-dĂ©fense
enseigné au KGB), Poutine torse
nu au bord de la riviĂšre, Poutine
harponneur de baleine (pour une
Ă©tude scientifique, hein, pas pour
la tuer, parce que les baleines, c’est
comme les bébés phoques, il les
protĂšge), Poutine faisant ronronner
le moteur d’une Harley Davidson,
Poutine maĂźtre des flammes aux
commandes d’un avion bombardier
d’eau

 

Au printemps dernier, le club RaĂŻ,
l’un des temples de la vie nocturne
moscovite, organisait mĂȘme une
"Putin Party" avec gogo danseuses
en délire brandissant sous leurs
strings Ă  paillettes de petites
pancartes " Ya khotchou Premera !
Je veux le Premier ministre ! ". Selon
Artem Charov, Monsieur Relations
publiques du RaĂŻ, Poutine Ă©tait Ă 
l’époque " l’homme le plus dĂ©sirable
du monde ". " Nous ne savions pas
quoi faire pour le 8 mars (la journée
de la Femme), alors nous avons
eu l’idĂ©e d’organiser un concours
auprùs de nos clientes. Poutine l’a
emporté haut la main devant Che
Guevara, Bruce Willis et David
Beckham. " (Bruce Willis, lui, a dĂ»
se contenter de mettre sa plastique
au service des crédits de la banque
Trust : " Des taux sympas pour les
mecs sympas. ")
À son arrivĂ©e Ă  la prĂ©sidence en
2000, l’ancien espion du KBG a
entrepris de se bĂątir une stature
adaptée à sa mission : redonner
leur fierté aux Russes humiliés
par la perte de leur empire et les
errements alcooliques de Boris
Eltsine.

 

Exit donc les Koukly, feu les
Guignols de l'info russes, qui avaient
eu l’audace de le caricaturer en petit
homme souffreteux et paranoĂŻaque
Ă  la merci du milliardaire Boris
Berezovski. L’émission est supprimĂ©e
aprĂšs le rachat de la chaĂźne
NTV par le groupe Gazprom médias
et trĂšs vite, Poutine se fait mĂąle
dominant, Ă  grand renfort de FM.
Les filles alors veulent "un homme
comme Poutine", titre du tube de
l’étĂ© 2002 interprĂ©tĂ© par Larissa,
Irina et Natacha, trois demoiselles
– inconnues jusqu’alors et oubliĂ©es
depuis – du groupe Poyouchtchie
vmeste (" Celles qui chantent
ensemble "), produit par un certain
Nikolaï Gastello, attaché de presse
de la Cour suprĂȘme russe... Dans
le clip, on découvre un sosie de
Poutine, accompagnĂ© d’un garde
du corps tout droit sorti d’un clip de
R& & B américain. Installés devant
un poste de télévision, les deux
hommes savourent la chanson Ă  la
gloire du prĂ©sident d’alors. " Takovo
kak Poutin, polnovo sil. Takovo kak
Poutin chtoby ne pil. Takovo kak
Poutin shtob ne obijal. Takovo kak
Poutin chtob ne oubejal. " Toutes
en choeur. Une rapide analyse des
paroles fera remarquer que Poutine,
ce hĂ©ros, ne l’est qu’à peu de frais.

 

Beau ? Intelligent ? DrĂŽle ? MĂȘme
pas. Certes il a " plein de forces ",
mais surtout il " ne boit pas ",
" ne blesse pas ", " ne s’enfuit pas. "
Un héros en négatif.
Les copines interrogées sur le
phĂ©nomĂšne s’étranglent : " Un
homme comme Poutine ? Jamais ! "
" Tu plaisantes ? " " J’ai une tĂȘte Ă 
fantasmer sur un ancien guébiste ? " "

 

Mon homme idéal ? Khodorkovski ! "
(MikhaĂŻl de son prĂ©nom, l’ancien
roi du pétrole et ennemi affiché
de Poutine, qui croupit en Sibérie
pour fraude fiscale. Pas vraiment
un sex-symbol, mais un certain
charme de voyou grimé en damné
dostoĂŻevskien.) Mais toutes
reconnaissent l’intelligence des
communicants de Poutine. " En un
sens, son image correspond bien aux
attentes des femmes, confrontées à
l’alcoolisme et à la violence de leurs
maris ", analyse Marina, une jeune
maman.

 

L’homme russe aurait subi, à la chute
de l’URSS, une forme de " castration
symbolique ", relÚve André Liebich,
professeur à l’Institut universitaire
des hautes Ă©tudes internationales de
GenĂšve. " Combien de pĂšres se sont
retrouvés incapables de soutenir
financiĂšrement leur foyer ? C’était
le seul rÎle qui leur était dévolu, et il
a été repris par les femmes qui, elles
se sont retroussées les manches
pour nourrir leurs enfants. L’image
masculine s’est fortement dĂ©gradĂ©e.
Poutine lui redonne du lustre. "

 

" Vova ", c’est vrai, ne boit
pas, ne fume pas et, aprĂšs une
fougueuse incartade en 2008
avec la championne olympique
de gymnastique Alina Kabaeva,
s’affiche en Ă©poux dĂ©vouĂ© et
bon pĂšre de famille, soucieux
de l’éducation de ses deux filles.
InterrogĂ© Ă  l’époque sur les
rumeurs d’un remariage avec la
belle gymnaste, il avait rapidement
clos le chapitre : " Il y a une vie
privée dans laquelle personne
ne peut s'ingérer. J'ai toujours eu
un sentiment négatif à l'égard de
ceux qui, avec leur nez rempli de
morve et leurs fantasmes Ă©rotiques,
s'ingĂšrent dans la vie des autres. "

 

Depuis, on le voit réguliÚrement
Ă  l’église au bras de sa femme, et
ces morveux de journalistes de
Moskovskii Korrespondent, qui
avaient avaient Ă©voquĂ© l’hypothĂšse
Extraits choisis : Poutine, fin de party ?
d’un mariage entre la gymnaste et
le président, ont dû mettre la clef
sous la porte.

 

En a-t-il trop fait ? Au sommet
de son art, il s’est mis à pousser
la chansonnette en interprétant
Blueberry Hill devant un parterre
de people, en l'occurrence Sharon
Stone, Kevin Costner, GĂ©rard
Depardieu, Vincent Cassel et Monica
Belluci, réunis à Saint-Pétersbourg
pour la lutte contre le cancer. Cassel
et Depardieu en rient encore !
"

 

On sent indéniablement une
lassitude. Il a épuisé toutes les
ficelles du genre, analyse le
politologue indépendant Dmitri
Orechkine. On l’a vu chasser la
baleine, palper des amphores,
exhiber son torse. Aujourd’hui, ça
laisse de plus en plus sceptique.
L’opinion, comme un sablier, se
renverse. Je ne vois pas ce que ses
communicants pourraient encore
inventer pour lui faire retrouver
sa popularité passée. " Entre 2010
et 2011, la cote de Poutine, qui
jusqu'alors flirtait insolemment
avec les 80%, a soudain dévissé de
20 points. Pire, on l’a mĂȘme vu se
faire huer à l’issue d’un match de
lutte...

 

Ô rage ! ĂŽ dĂ©sespoir ! Tant d’efforts
pour terminer grimé en Brejnev,
l’homme le moins sexy de la terre.
Sera-t-il à son tour déboulonné ?
Au moment oĂč j’écris ces lignes,

 

il est bien trop tÎt pour le prédire.
Mais les Russes s’autorisent enfin
Ă  toucher le corps du roi, soudain
passible de toutes les pantalonnades
berlusconiennes. Sur la toile,
des petits malins ont exhumé un
photomontage, qui, en 2009, avait
valu à l’artiste Alexander Chednov
une aimable causerie avec les sbires
du FSB (les services secrets) pour
avoir osĂ© travestir " l’homme fort. "
Longues boucles brunes, petit top Ă 
bretelles et larges créoles, Poutine se
demande : " Un troisiĂšme mandat ?
Mmmh, je sais pas. C’est peut-ĂȘtre
trop. Pourtant Dieu sait que j’aime
les trucs Ă  trois... "

 

Comment vivre comme une Moscovite Ă  Paris ?
Cinq adresses parisiennes

 

‱ Tatiana Lebedev - 23, rue Houdon. Paris 18e - 01 42 01 25 93
Tatiana crée comme elle est, moderne et féminine. Coup de plume !

 

‱ Le Zakouski - 127, rue du Chñteau. Paris 14e - 01 43 22 23 41
(le soir uniquement).
Bistrot pas plus grand qu’une isba. Fabienne et Nicolas Novikoff,
hĂ©ritiers de la Russie blanche, dĂ©fendent avec cƓur leur culture,
authentique et conviviale.

 

‱ Le Kremlin - 6 rue AndrĂ© Antoine, Paris 18e - 06 09 81 93 59
Un bar à hÎtesses reconverti en QG de la révolution permanente à la
déco 100% vintage Soviet. On y vient entre camarades savourer des
cocktails Raspout Gin, Gorbi ou Red Star.

 

‱ Gastronomie russe - 7 adresses à Paris - www.gastronomierusse.com
Pour se ravitailler en salaisons, caviar rouge, pain noir et autres
zakouski. Bel assortiment de vodkas.

 

‱ Eglise Saint-SĂ©raphin-de-Sarov - 91 rue Lecourbe, Paris 15e
La plupart des Parisiens ignorent tout de cette minuscule Ă©glise en bois
et de sa garde rapprochĂ©e de bouleaux argentĂ©s, nichĂ©s au bout d’un
dédale de courettes. Un endroit émouvant.

 

‱ Et aussi :
les concerts au Conservatoire Alexandre Scriabine (61, rue BoissiĂšre),
les escarpins sublimes d’Alena Filenkova (www.alenafilenkova.com),
les gommages précieux de Russie Blanche (6, rue de la Renaissance),
les dĂźner cabarets olĂ©-olĂ© au Village Russe du Quai d’Austerlitz et le trĂšs
joli cimetiĂšre russe de Sainte-GeneviĂšve-des-Bois (8 rue LĂ©o Lagrange).
Envie d’un week-end à Moscou ?

 

‱ Flacon Zavod - BolchaĂŻa Novodmitrovskaya 36 - MĂ©tro Dmitrovskaya
La derniÚre née des usines réhabilitées est une adresse de modeuses. Showrooms dans le
vent, galeries, marchĂ©s d’artisanat centre-asiatique, tournois de ping-pong. Pour une virĂ©e
entre copines.

 

‱ CafĂ© Pouchkine - Tverskoi boulevard 26 - +7 495 739 00 33 - MĂ©tro Tverskaya
Le meilleur de la tradition gastronomique russe dans un décor étonnant de boiseries
d’origine et de fausses moulures. Comme dans la chanson de BĂ©caud, on vient y boire un
chocolat chaud sous la verriĂšre en regardant la neige tomber sur le boulevard.

 

‱ Mayak - Bolchaya Nikitskaya 19 - +7-495-291-7 449 - MĂ©tro Pouchkinskaya ou Arbatskaya
Les vendredis du Mayak ? Une institution ! AprĂšs un concert au Conservatoire tout proche,
on va s’encanailler à grandes rasades de vodka avec la bohùme locale.

 

‱ Gipsy - Bolotnaya naberejnaya 3/4, bĂątiment 2 (Ă  Krasnyi Oktiabr) - MĂ©tro Kropotkinskaya
Aprùs une folle partie de clubbing, on joue les prolongations sur les toits de l’ancienne
usine de chocolats, bien au chaud sous la yourte ! Gazon artificiel, déco kitsch à point et
cocktails Ă  tomber.

 

‱ Bani na Presne - Stolyarnyi pereoulok 7 - +7 499 253-86-90 - MĂ©tro Oulista 1905
Bouleau-Détente-Sueur-Massage, le BDSM revu et corrigé par les Moscovites. Des bains sans
chichis oĂč millionnaires et prolĂ©taires se fouettent de concert. RĂ©surrection garantie.

 
  • C'Ă©tait: 5 adresses Moscovite

  • DĂ©jĂ  parus:

        - Une vie de Pintade Ă  Berlin (Calmann-LĂ©vy)

    - Une vie de Pintade Ă  Madrid (Calmann-LĂ©vy)

    - Les Pintades passent Ă  la casserole (Calmann-LĂ©vy)

    - Une Vie de Pintade Ă  Beyrouth (Calmann-LĂ©vy et Livre de Poche)

    - Une Vie de Pintade Ă  Paris (Calmann-LĂ©vy et Livre de Poche)

    - Les Pintades à New York, Les Pintades à Londres, Les Pintades à Téhéran

    (Éditions Jacob-Duvernet et Livre de Poche)

 

Pour en savoir plus sur les Pintades, visitez le site Internet
www.lespintades.com
www.facebook.com/les.pintades
www.twitter.com/lespintades

Voir les commentaires

Nicolas Sarkozy menace les subventons des collectivités "pas assez sages!" ...

31 Janvier 2012, 21:03pm

Publié par presssagrun

28-06-08_2052.jpg

Acteurs publics
n°407
lundi 30 janvier 2012

Actualité

Fonctionnaires
Nicolas Sarkozy menace les dotations des collectivités pas assez "sages"
Lors de son intervention télévisée, le 29 janvier, Nicolas Sarkozy a évoqué la possibilité pour l'Etat de "moduler" les dotations des collectivités territoriales qui ne limiteraient pas leurs créations de postes de fonctionnaires. Une discussion entre gouvernement et collectivités devrait débuter en février.
Lire la suite

Restructurations
CoĂ»teuses mesures d’accompagnement au ministĂšre de la DĂ©fense
Marquées par la suppression de 54 000 postes d'ici à 2014, dont les trois quarts concernent les emplois de soutien aux forces opérationnelles, les armées peinent encore à réduire leurs dépenses de personnels, du fait notamment de mesures d'accompagnement, selon un rapport parlementaire.
Lire la suite

Documents

Préconisations de l'Ademe sur le développement de

l'Ă©olien en mer
L'ADEME publie une fiche présentant l'état des connaissances sur les impacts économiques et environnementaux de l'énergie éolienne
La fiche

Simplification des télé-procédures aux entreprises
En rĂ©ponse Ă  la volontĂ© des pouvoirs publics d’accĂ©lĂ©rer les simplifications dans les entreprises,

le Groupement d’intĂ©rĂȘt public Modernisation des dĂ©clarations sociales et le Conseil SupĂ©rieur de

l’Ordre des Experts-Comptables ont souhaitĂ© s’associer. Objectif : faciliter et gĂ©nĂ©raliser les

télé-procédures des entreprises.
Le site net-entreprises


Fichiers d'Acteurs Publics

Focus nomination

Jacqueline Gourault, rapporteure du texte sur

la simplification des normes applicables aux collectivités locales
A la tĂȘte de la dĂ©lĂ©gation aux collectivitĂ©s territoriales et Ă  la dĂ©centralisation du

, l’élue du Loir-et-Cher a Ă©tĂ© dĂ©signĂ©e rapporteure de la proposition de loi DoligĂ© discutĂ©e en

sĂ©ance publique le 15 fĂ©vrier. Lire la suite

Nominations

Énergie
Roger Genet, président du conseil scientifique de l'Agence de l'environnement et de la maßtrise de l'énergie

Le directeur général de l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement

et l'agriculture (IRSTEA) Roger GENET, 53 ans, prend la prĂ©sidence du conseil scientifique de l'Agence de l'environnement et de la maĂźtrise de l'Ă©nergie (ADEME).  Lire la suite

Bercy
Stéphane Courtin, sous-directeur de la gestion des personnels à la direction générale des finances publiques

StĂ©phane COURTIN, 43 ans, a Ă©tĂ© promu sous-directeur de la gestion des personnels et des parcours professionnels Ă  la direction gĂ©nĂ©rale des finances publiques (DGFIP).  Lire la suite

Écologie
JĂ©rĂŽme Peyrat, directeur adjoint de cabinet de la ministre de l'Écologie Nathalie Kosciuszko-Morizet

JĂ©rĂŽme PEYRAT, a Ă©tĂ© nommĂ© directeur adjoint de cabinet de la ministre de l'Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Lire la suite

Social
Antoine Meffre, conseiller technique pour l'Ă©conomie sociale et solidaire au cabinet de Roselyne

Bachelot-Narquin

Antoine MEFFRE 25 ans, a été officiellement nommé conseiller technique pour l'économie sociale et

solidaire au cabinet de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, en

remplacement de Delphine Nguyen.  Lire la suite

Santé
Marcel Pochard nommé au Conseil national de l'ordre des médecins

Le conseiller d'État Marcel POCHARD, 68 ans, a Ă©tĂ© nommĂ© membre titulaire du Conseil

national de l'ordre des mĂ©decins et prĂ©sident de la chambre disciplinaire de ce conseil.  Lire la suite

Diplomatie
Corinne Brunon-Meunier, sous-directrice de l'Afrique orientale

Corinne BRUNON-MEUNIER a été nommée sous-directrice de l'Afrique orientale à la direction d'Afrique

et de l'OcĂ©an Indien au quai d'Orsay.  Lire la suite

ï»ż

Mouvements

Emma Delfau est nommée administrateur du comité professionnel des stocks stratégiques pétroliers,

en qualité de représentant du ministre chargé de l'économie en remplacement d'Axel Thonier - Patrick

Thenon est nommé membre du conseil d'administration de la Caisse centrale d'activités sociales des

industries

électriques et gaziÚres, en qualité de représentant suppléant des salariés, sur proposition de la Fédération

nationale des mines et de l'Ă©nergie (CGT), en remplacement de Christophe Baldes. HuseyĂŻn Ozdemir

est nommé

membre titulaire du conseil d'administration du Centre national des Ɠuvres universitaires et scolaires, en qualitĂ©

de reprĂ©sentants des personnels du centre national et des centres rĂ©gionaux des Ɠuvres universitaires

et scolaires, en remplacement d'Abdelhakim Ragi.

Agenda

31.01.2012
L'agenda politique du 31 janvier
Installation par François Sauvadet du Conseil commun de la fonction publique – A Paris, rĂ©union de

Xavier Bertrand avec l'ensemble des prĂ©fets et des sous-prĂ©fets sur la question de l'emploi – VƓux de

Nicolas Sarkozy Ă  la presse – Remise Ă  François Fillon des conclusions de l'inspection interministĂ©rielle de

la

sĂ©curitĂ© des sites nuclĂ©aires – Remise par François Fillon Ă  RenĂ© Ricol des insignes de grand officier de la

LĂ©gion d'honneur – A l'AssemblĂ©e nationale, dĂ©bat sur le rapport relatif aux performances des politiques

sociales en Europe – Au SĂ©nat, projet de loi organique sur le remboursement des dĂ©penses de campagne de

l'élection présidentielle; projet de loi de programmation relatif à l'exécution des peines; auditions de

Claudy

Lebreton (ADF), Martin Malvy (ARF) et Michel Destot (AMGVF) par la mission d'information sur la taxe

professionnelle – RĂ©union publique d'Alain JuppĂ© Ă  Suresnes – A Paris, rencontre entre François Hollande

et Xavier Beulin, prĂ©sident de la FNSEA – ConfĂ©rence-dĂ©bat sur une nouvelle gouvernance mondiale de l'environnement organisĂ©e Ă  Paris par Alain JuppĂ© et Nathalie Kosciusko-Morizet – A Reims, lancemen

t par CĂ©cile Duflot

de la campagne des lĂ©gislatives d'Europe Ecologie-Les Verts – Indices de dĂ©cembre des prix de production et d'importation de l'industrie (Insee) – DĂ©placement d'Alain JuppĂ© Ă  l'ONU pour Ă©voquer la situation en

Syrie – A Paris, conseil national de la montagne en prĂ©sence de Bruno Le Maire – DĂ©placement de

François

ChérÚque à Mayotte

ï»ż

Voir les commentaires

Les entepreuneurs sociaux interpellent les candidats à la présidentielles ...

31 Janvier 2012, 19:36pm

Publié par presssagrun

Phrase-ben.jpgL’efficacitĂ© Ă©conomique au service de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral

 

Communiqué de presse
Paris, le 31 janvier 2012

 

Les entrepreneurs sociaux interpellent les candidats à la présidentielle
Lancement du « Pacte pour entreprendre autrement »
au Salon des Entrepreneurs de Paris (1er et 2 février)

 

Les entreprises sociales apportent des réponses concrÚtes et novatrices aux enjeux clés de
la campagne prĂ©sidentielle : crĂ©ation d’emplois, relocalisation, Made in France, Ă©chelle des
salaires équitable, réduction de la dette, finance et économie réelle, etc.
Encore mĂ©connues, ces entreprises qui mettent l’efficacitĂ© Ă©conomique au service de
l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, suscitent nĂ©anmoins un intĂ©rĂȘt croissant.

 

Elles seront ainsi au coeur du Salon des Entrepreneurs de Paris

(1-2 fĂ©vrier, Palais des CongrĂšs), Ă©vĂ©nement phare de l’entrepreneuriat en France, Ă  travers des animations
diverses (confĂ©rences, ateliers, baromĂštre), notamment un stand dĂ©diĂ© (n°271, niveau 2) oĂč
prĂšs de 5000 personnes sont attendues.

 

A cette occasion, le Mouvement des entrepreneurs sociaux rend public son « Pacte pour
entreprendre autrement », avec 7 engagements forts pour dĂ©velopper l’entrepreneuriat
social.

 

Le Mouves le soumettra Ă  l’ensemble des candidats Ă  l’élection prĂ©sidentielle, nombreux Ă 
se rendre cette année au Salon des Entrepreneurs.

Ce Pacte est partie intégrante du Livre
Blanc des entrepreneurs sociaux, rassemblant l’ensemble de leurs bonnes pratiques et
propositions et dont la sortie est prévue le 22 mars prochain.

 

***

 

*A l'attention des journalistes:
Retrouvez Jean-Marc Borello, président du Mouvement des entrepreneurs sociaux, à la
Conférence de presse de lancement du BaromÚtre « entrepreneuriat social et territoires ».
2 février

 

***

 

Jean-Marc Borello dirige le Groupe SOS, entreprise sociale emblématique en France. AccÚs aux soins
et lutte contre l’exclusion, protection de l’enfance, insertion professionnelle, solidaritĂ© internationale,
développement durable : le Groupe SOS développe des activités économiques plurielles, au service
d’une sociĂ©tĂ© plus juste. En quelques chiffres : 7000 salariĂ©s. Croissance annuelle Ă  2 chiffres. Echelle
de salaires de 1 Ă  10. 430 millions d'euros de budget annuel. Plus de 150 000 personnes
accompagnées, soignées ou hébergées chaque année.

 

Le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) fédÚre et représente les entrepreneurs sociaux
et leurs partenaires en France. Des entrepreneurs motivĂ©s avant tout par l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, pour qui
le profit est un moyen, pas une fin en soi. Le Mouves agit pour promouvoir leur métier et leurs
solutions, et créer un environnement plus favorable à leur essor.

www.mouves.org

Voir les commentaires

La fondation HippocrĂšne fĂȘte ses 20 ans. Retours sur ses actions et bilan ...

30 Janvier 2012, 11:21am

Publié par presssagrun

20ANS4BIS-1-.jpgLa lettre 2011 de la Fondation HippocrĂšne
LE MOT DE LA
PRÉSIDENTE
La Fondation HippocrĂšne a
maintenu, en 2011, son soutien
aux jeunes Européens et aux
projets qui les concernent.
Plus que jamais, comme dans
toute pĂ©riode d’incertitude
et de doute, il faut mettre en
valeur toutes ces initiatives, ces
passions que seule la société
civile peut mettre au service de
l’idĂ©al commun : Vivre l’Europe. Cette annĂ©e a Ă©tĂ© l’occasion
de renforcer les engagements dans le secteur de l’éducation
des jeunes Ă  l’Europe, axe stratĂ©gique qui apparaĂźt comme
prioritaire Ă  un moment oĂč certains expriment bruyamment
leur dĂ©fiance Ă  l’égard de l’avenir de l’Union europĂ©enne.
La situation Ă©conomique frappe durement les associations qui
oeuvrent pour faire de l’Europe une rĂ©gion de paix, de solidaritĂ©
et de progrĂšs ; c’est bien sĂ»r le moment oĂč toutes les bonnes
volontés sont appréciées. Pour sa part et dans la mesure de ses
moyens, la Fondation HippocrĂšne a maintenu ses soutiens et
entend bien poursuivre sur cette ligne en 2012, année de son
vingtiĂšme anniversaire qu’elle prĂ©pare activement !
Je souhaite enfin partager avec tous ceux qui apportent leur
concours à la Fondation l’honneur de la distinction de Grand
MécÚne de la Culture qui lui a été décernée par M. le Ministre de
la Culture. Nous la ressentons comme un vif encouragement Ă 
continuer de faire de la culture, sous toutes ses formes, un vecteur
essentiel de l’accĂšs Ă  notre patrimoine europĂ©en commun.
MichÚle Guyot-Roze, Présidente
AU SOMMAIRE
Bilan 2011
47 projets soutenus
la Fondation reçoit la
médaille de
Grand MĂ©cĂšne
Prix de
l’éducation Ă 
l’Europe
L’édition 2012 ouverte
Ă  la France entiĂšre
Le Cercle des
amis de la
Fondation
Implication et
générosité
Propos
d’Europe 10 :
des artistes
belges
Un panorama de la
création artistique
contemporaine de ce
voisin européen
... et tous les
autres faits
marquants
Fondation Hippocrùne ‱ 12 rue Mallet-Stevens ‱ 75016 Paris
01 45 20 95 94 ‱ contact@fondationhippocrene.eu ‱ www.fondationhippocrene.eu
© Marie Clérin
© Bruno Lapeyre
LES PROJETS SOUTENUS
En 2011, la Fondation HippocrĂšne a
soutenu financiĂšrement 47 projets
dont 29% dans le domaine des
échanges européens, 25% pour
l’éducation, 24% pour la culture, et
22% pour le social et l’humanitaire.
Cette répartition correspond à une
nouvelle volonté de la Fondation de
consacrer un budget plus important que
précédemment aux projets culturels
et Ă©ducatifs ; jusqu’en 2009 la moitiĂ©
du budget était consacré aux échanges
européens.
Focus sur Vigie2012 : l’Europe dans
la campagne (www.vigie2012.eu)
La Vigie 2012 est un projet réalisé
par le Groupe des Belles Feuilles
(GBF) avec le soutien de la Fondation
HippocrĂšne. Son objectif est de
décrypter les déclarations des
candidats à la présidentielle à la
lumiÚre de la réalité européenne au
cours des 9 mois de leur campagne.
La Vigie 2012 se veut un outil efficace
clair et non partisan pour apporter un
éclairage européen objectif sur cette
campagne présidentielle de 2012. Un
site Ă  suivre avec attention dans les
mois Ă  venir !
MERCI AUX DONATEURS
La Fondation HippocrĂšne remercie
infiniment les donateurs qui ont
contribué à ces soutiens, que ce
soient des membres de la famille
des fondateurs ou du Conseil
d’Administration, les membres du
Cercle des amis de la Fondation
HippocrĂšne ou les donateurs qui
affectent leur don Ă  une cause
particuliĂšre comme celle des
orphelins roumains.
LES FONDATIONS
ABRITÉES
Fondation Evens France, bilan
d’une premiĂšre annĂ©e
La Fondation Evens France, premiĂšre
fondation abriteé par HippocrÚne,
mĂšne des projets en collaboration
avec la Fondation Evens en Belgique.
A noter en particulier le prix des arts
visuels qui a rĂ©compensĂ© l’artiste
belge Sven Augustijnen. La remise
du Prix Evens 2011 a eu lieu Ă  Paris,
au Centre Pompidou, le 17 octobre
Échanges
européens
29 %
Éducation
25 %
Social &
humanitaire
22 %
Culture
24 %
© Farida Bréchemier / MCC
2011, avec une présentation du
nouveau film du lauréat, Spectres.
La Fondation HippocrĂšne Ă©tudie des
dossiers pour abriter de nouvelles
fondations en 2012.
LA FONDATION
& SA PRÉSIDENTE
À L’HONNEUR
Frédéric Mitterrand médaille
la Fondation HippocrĂšne
Frédéric Mitterrand, ministre de la
Culture et de la Communication, a
remis le 16 novembre Ă  la Fondation
HippocrÚne, représentée par MichÚle
Guyot-Roze, la médaille de Grand
MĂ©cĂšne de la Culture. La Fondation
HippocrĂšne voit ainsi son soutien Ă 
de nombreux projets culturels depuis
sa création en 1992 récompensé.
MichÚle Guyot-Roze a dédié cette
médaille à ses parents Jean et Mona
Guyot, les fondateurs d’Hippocrùne.
La mĂ©daille, conçue par l’artiste Philippe Favier
et réalisée par les ateliers de SÚvres-Cité de
la Céramique, sera exposée au siÚge de la
Fondation.
MichĂšle Guyot-Roze,
Chevalier de la LĂ©gion
d’Honneur
Le 21 novembre, MichĂšle Guyot-Roze a
reçu des mains de Catherine LalumiÚre,
ancienne Ministre, Présidente de la
Maison de l’Europe de Paris, les insignes
de Chevalier de la LĂ©gion d’honneur.
Sensible Ă  l’action europĂ©enne de la
prĂ©sidente d’HippocrĂšne, Catherine
LalumiÚre a souligné sa générosité et
son engagement sur le terrain.
La cĂ©rĂ©monie s’est
déroulée au sein
de la Maison de
l’Europe de Paris
en présence de
nombreux amis de
la Fondation.
Le Bilan 2011
PERMETTRE AUX JEUNES
EUROPÉENS DE VIVRE
L’EUROPE À TRAVERS
UN PROJET COMMUN
L’objectif du prix Hippocrùne est
de récompenser des projets de
partenariats scolaires organisés
entre des classes d’écoles primaires,
collÚges, lycées, lycées professionnels
en France avec des classes en Europe.
Pas n’importe quels projets, ceux
qui donnent l’envie d’Europe aux
jeunes. Le retour des Ă©lĂšves sur
leur expérience vécue à travers ces
projets démontre une nouvelle fois
que l’éducation Ă  l’Europe dĂšs le plus
jeune Ăąge reste le meilleur moyen
pour préparer les générations futures
à vivre l’Europe ensemble et à chasser
les préjugés et les peurs irraisonnées
qui alimentent le repli sur soi et le
rejet des différences.
Les partenaires du prix :
Prix HippocrĂšne de
l’éducation Ă  l’Europe
Le 12 mai 2011, la Fondation HippocrĂšne et les
lauréats ont été invités à la Mairie de Bordeaux
par Alain Juppé pour la remise du prix qui était
organisĂ©e en partenariat avec l’agence Europe
Éducation Formation France (2e2f).
LE PRIX 2011
AprĂšs un lancement dans l’acadĂ©mie
de Paris en 2010, le prix HippocrĂšne
a pu ĂȘtre proposĂ© en 2011, grĂące au
soutien du ministĂšre de l’éducation
nationale, à 5 académies : Bordeaux,
Montpellier, Paris, Strasbourg,
Versailles qui ont reçu chacun un
prix académique de 5000 euros.
Un grand prix de 10.000 euros
a également été désigné parmi
l’ensemble des projets. Le projet “La
part de l’autre” a Ă©tĂ© retenu par le
jury pour l’attribution du Grand Prix
2011. Il illustre trĂšs bien la recherche
de l’objectif fixĂ© en conduisant les
Ă©lĂšves de la classe de 4Ăšme bilangue
du CollĂšge Marguerite Duras de
Libourne successivement Ă  MĂŒnster
en Allemagne et Ă  Dublin en Irlande
pour des échanges bilatéraux avec
des Ă©lĂšves de ces villes.
En allant à la rencontre de “l’autre”,
constater sa diffĂ©rence, l’accepter
et ainsi avoir les moyens de
comprendre, c’est une Ă©tape vers
l’adhĂ©sion au projet europĂ©en qu’est
l’Union.
LE PRIX HIPPOCRÈNE
DE L’ÉDUCATION À
L’EUROPE 2012 OUVERT
À LA FRANCE ENTIÈRE
Le bilan trĂšs positif de l’édition 2011
permet d’ouvrir la prochaine Ă©dition
du prix Ă  l’ensemble des 30 acadĂ©mies,
en partenariat avec le ministĂšre
de l’éducation nationale et l’agence
Europe Éducation Formation France.
Les candidatures sont ouvertes du 3
janvier au 9 mars 2012. Rendez-vous
sur www.prixhippocrene.eu.
DES PERSONNALITÉS
SOUTIENNENT LE PRIX
Un comité de soutien formé par
des personnalités européennes
et du monde de l’éducation a Ă©tĂ©
formé. Nous sommes trÚs honorés
de pouvoir compter sur le soutien
de Patrick GĂ©rard, Recteur de
l’acadĂ©mie de Paris - Catherine
LalumiÚre, Présidente de la Maison
de l’Europe de Paris - Martine
MĂ©heut, PrĂ©sidente d’honneur de
l’AEDE-France - Jean-Marie Cavada,
Député européen, Président du
Mouvement Européen-France -
Daniel Desesquelle, journaliste et
producteur de l’émission Carrefour
de l’Europe sur RFI - Alex Taylor,
journaliste - Antoine Godbert,
Directeur de l’agence 2e2f - Sonia
Dubourg-Lavroff, DREIC, MinistĂšre
de l’éducation nationale.
© Sophie Pawlak
Avec le soutien
institutionnel de :
LE MOT DU PRÉSIDENT
Le Cercle des Amis de la Fondation HippocrÚne a été
créé officiellement en avril 2011, aprÚs une réunion de
lancement tenue en mars, oĂč plusieurs porteurs de
projets ont pu illustrer concrÚtement la diversité et la
qualité des actions soutenues par la Fondation.
Cette réunion de lancement a suscité beaucoup
d’intĂ©rĂȘt parmi les participants et s’est traduite
par des soutiens financiers et bien entendu par
une concrétisation dans des projets présentés à la
Fondation.
Nous remercions trĂšs chaleureusement les donateurs pour leur contribution ;
il est pour nous un encouragement à poursuivre et développer cette initiative dont
le but final reste de pouvoir accroßtre la capacité de soutien de la Fondation à un
nombre de projets sans cesse en augmentation.
2012, année du vingtiÚme anniversaire de la naissance de la Fondation, nous incite à
renouveler les formes et les moyens d’attirer des soutiens encore plus nombreux :
les jeunes Européens en ont besoin. Le Cercle des Amis sera en premiÚre ligne
pour faire de cet anniversaire un point fort de sa contribution à l’action de la
Fondation et à l’accomplissement de son objet.
Cela impliquera que nous nous rapprochions encore de nos Amis et que nous
élargissions le Cercle. Ce réseau nous sera essentiel dans ces temps économiques
incertains pour porter une vision positive et confiante de l’Europe !
Un remerciement tout particulier aux membres du ComitĂ© d’Honneur du Cercle
qui nous apportent leur appui et qui nous accompagnent de leur conviction
inĂ©branlable dans l’Europe et le rĂŽle que doit jouer la sociĂ©tĂ© civile !
Jimmy Roze, Président
LES MEMBRES DU COMITÉ
D’HONNEUR DU CERCLE
DES AMIS
Jimmy Roze s’est entourĂ© de quatre
membres d’honneur afin de mener à
bien sa mission : fédérer les soutiens,
les amis, les donateurs, autour de la
Fondation HippocrĂšne. Nous vous
les présentons en quelques mots :
Claire GIBAULT est Chef
d’Orchestre. En 2004 elle crĂ©e
l’Orchestra Mozart de Bologne à
ses cĂŽtĂ©s et devient en mĂȘme temps
Députée européenne, siégeant à
la Commission Culture Éducation
et Ă  la Commission du Droit des
femmes jusqu’en 2009. En novembre
2010 elle est nommée Membre
du Conseil Ă©conomique, social et
environnemental par le premier
ministre puis élue vice-présidente de
la section Education Culture pour 5
ans. ParallĂšlement elle poursuit sa
carriÚre de chef invité en France et
dans le monde.
Philippe HERZOG est présidentfondateur
de l’association
Confrontations Europe, ancien Ă©lĂšve
de l’école Polytechnique, ancien
administrateur à l’INSEE et professeur
agrégé de sciences économiques. Il est
à présent conseiller spécial auprÚs de
Michel Barnier, commissaire européen
en charge du marché intérieur et des
services.
Catherine LALUMIERE est
Docteur en droit et MaĂźtre de
conférences des Universités. Elle
préside depuis 2003 la Maison de
l’Europe de Paris et a Ă©tĂ© Ă©lue en
mars 2008 à la présidence de la
Fédération Française des Maisons
de l’Europe (FFME). DĂ©putĂ©e de
la Gironde de 1981 Ă  1989, elle est
au cours de cette mĂȘme pĂ©riode
secrĂ©taire d’Etat et ministre,
notamment secrĂ©taire d’Etat en
charge des Affaires européennes
(1984-1986).
JÉRÔME VIGNON est diplĂŽmĂ©
de l’Ecole Polytechnique en 1964 et
de l’Ecole Nationale de la Statistique
et de l’Administration Ă©conomique
en 1969. Sa carriĂšre est devenue
européenne à partir de 1985, quand
il entre à la Commission européenne
au cabinet de Jacques DELORS.
Depuis octobre 2010 il est Président
de l’Observatoire national de la
pauvretĂ© et de l’exclusion sociale.
Nous vous invitons Ă  rejoindre le
Cercle des amis et ainsi soutenir
nos actions 2012.
Le Cercle des Amis
de la Fondation HippocrĂšne
© Marie Clérin
À travers ces expositions, comme
avec les prĂ©cĂ©dents Propos d’Europe
depuis 2002, les objectifs de la
Fondation sont de mettre en lumiĂšre
la variété de la création artistique
européenne et de permettre aux
artistes de se constituer en réseau
d’artistes europĂ©ens.
PROPOS D’EUROPE 10
7 artistes belges, 1 table-ronde avec
les artistes, 2 concerts, 1200 visiteurs
Cette annĂ©e Propos d’Europe a mis
la Belgique à l’honneur en exposant
sept de ses artistes contemporains.
Ils sont nés ou travaillent en Belgique,
ont exposé dans un grand nombre
de pays. À la vue des oeuvres, il est
frappant de constater la prégnance
du graphisme, du rappel d’univers
de bandes dessinées, des réflexions
sur l’humanitĂ©, l’espace et le temps.
En examinant plus attentivement les
traits, les thÚmes développés, nous
percevons toute la sensibilité des
représentants de la scÚne artistique
belge qui exprime ici toute son
originalité.
“ À travers l’humour, rĂ©fĂ©rences au
patrimoine culturel, interrogation sensorielle
ou conceptuelle du quotidien, les oeuvres
exposĂ©es expriment la diversitĂ© et l’imaginaire
de la scùne belge contemporaine. ”
Jeanette Zwingenberger,
Commissaire de l’exposition.
Propos d’Europe 10 :
des artistes belges
Johan Creten, Michel François, Ann Veronica Janssens,
Benoit Platéus, Fabrice Samyn, Koen Theys, Rinus Van de Velde
LE VERSNISSAGE
DE L’EXPOSITION
Lors du vernissage nous avons eu
l’honneur de recevoir à la Fondation
Son Excellence Monsieur Patrick
Vercauteren Drubbel, Ambassadeur de
Belgique en France ainsi que 5 des 7
artistes exposés.
Fabrice Samyn, Koen Theys, Johan Creten,
Michel François, Ann Veronica Janssens réunis
autour de Jeanette Zwingenberger, MichĂšle Guyot-
Roze et SEM Patrick Vercauteren Drubbel.
(de gauche Ă  droite les oeuvres de...) Johan CRETEN
Michel FRANÇOIS / Ann Veronica JANSSENS
Benoit PLATÉUS / Fabrice SAMYN / Koen THEYS
Rinus VAN DE VELDE
TABLE-RONDE
Le 4 mai, la Fondation HippocrĂšne
a rĂ©uni lors d’une table ronde les
artistes Johan Creten, Fabrice Samyn
et Rinus Van de Velde, Isabelle de
Visscher-Lemaütre, historienne de l’art
spĂ©cialiste de l’art belge, et Jeannette
Zwingenberger, Commisaire de
l’exposition. Cette soirĂ©e a permis
aux artistes d’expliquer leur oeuvre
et leur démarche artistique, et de
débattre sur ce qui caractérise la
scÚne artistique belge, une diversité
difficilement classifiable.
Propos d’Europe 10 :
des artistes belges
Le concert inspirĂ© de l’exposition
AVEC LE VENT DU NORD

Un aspect patrimonial de la
musique belge depuis Adolphe Sax
(1814-1894)
Depuis 2008, la Fondation organise
dans le cadre de ses expositions
Propos d’Europe un concert
de musique de chambre dont
le programme est inspiré de
l’exposition. La Vice-prĂ©sidente et
fille des fondateurs Nicole Merville,
artiste musicienne, est en charge des
actions et des soutiens des projets
musicaux. Elle fait appel depuis 2008 Ă 
Dominique Probst, percussionniste et
compositeur, pour l’organisation des
concerts de musique sur le thĂšme
des expositions Propos d’Europe.
Il s’agit de visiter dans le temps un
thĂšme sur une heure de musique, dont
le programme est pensé pour tout
public. Ces concerts sont joués au
coeur de l’exposition et enregistrĂ©s
en direct de la Fondation. Vous
pouvez retrouver les temps forts
des concerts sur notre site internet.
En 2011, le concert Avec le Vent du
Nord
 (en référence au titre de
Jacques Brel), a réuni 5 artistes de
talent autour des oeuvres de Jean-
Baptiste Singelée, César Franck,
Guillaume Lekeu, Henri Pousseur,
Jacques Brel et Toots Thielmans.
Une occasion de rappeler que le
saxophone a été inventé en Belgique.
Les autres faits
marquants
LE SALON EUROPÉEN DE
L’ÉDUCATION
La participation de la Fondation
HippocrÚne au Salon européen de
l’éducation a permis cette annĂ©e le
retour de la Place de l’Europe, qui
centralise les stands qui traitent
d’Europe, et la prĂ©sence des
institutionnels dont la Commission
europĂ©enne et l’Agence Europe
Éducation Formation France. Une
bonne occasion de promouvoir le prix
HippocrĂšne auprĂšs des enseignants.
SA VOIR
La Fondation remercie l’artiste Jean
Daviot qui a “plantĂ©â€ son oeuvre Ă 
l’entrĂ©e du 12 rue Mallet-Stevens afin
que tous nos visiteurs traversent le
SA VOIR en allant Ă  la Fondation.
CHERRIES ON THE BOAT
La Fondation a accueilli au mois
d’octobre l’exposition de l’association
Cherries on the Boat, un groupe de
collectionneuses d’art contemporain
souhaitant partager leur passion pour
la scÚne émergente européenne,
autour d’un projet commun.
CARREFOUR DE L’EUROPE
La Fondation
a accueilli le
19 juin 2011 la
250Ăš Ă©mission
de Carrefour
de l’Europe du
journaliste Daniel Desesquelle diffusée
sur RFI sur le thùme Vive l’Europe en
présence notamment du journaliste
Alex Taylor.
© G. Ziccarelli
Constantin Bogdanas, violon / Frédérique Lagarde,
piano / Philippe Portejoie, saxophone / Tatiana Probst,
soprano / Dominique Probst, percussion et direction
artistique
© RFI
Les fondateurs
† Jean GUYOT,
Président Fondateur Honoraire
† Mona GUYOT,
Fondatrice Honoraire
MichĂšle GUYOT-ROZE,
Présidente (fille des fondateurs)*
Nicole MERVILLE,
Vice-présidente (fille des fondateurs)*
Alexis MERVILLE,
Vice-président (petit-fils des fondateurs)*
Boris WALBAUM
(petit-fils des fondateurs)
Les membres qualifiés
Paul JAEGER,
Trésorier*
Matthieu DELOUVRIER
Pierre DENIS
Martine MEHEUT
Marc WALBAUM
(petit-fils des fondateurs)
Les membres de droit
Un représentant du MinistÚre des
Affaires Européennes, du MinistÚre de
l’IntĂ©rieur, du MinistĂšre de la Culture
L’équipe de la Fondation
Dorothée Merville
Directrice
Patricia Quevedo-Henry,
Coordinatrice de projets culturels
* Membre du bureau
Le Conseil
d’administration
En 2012
LA FONDATION HIPPOCRÈNE FÊTE SES 20 ANS.
Des actions exceptionnelles seront organisées dans le cadre de cet
anniversaire. Nous comptons sur votre présence et votre soutien !
Conception, réalisation à titre gracieux : // sekoia.info
© Bruno

Voir les commentaires

Un resto au design industriel des années 70...

30 Janvier 2012, 11:08am

Publié par presssagrun

2nde-salle.jpgdĂ©co originale, architecture d'intĂ©rieur, design d'objets, restaurants, travaux

A deux pas de la CathĂ©drale de Reims, entre ambiance feutrĂ©e et atmosphĂšre dĂ©calĂ©e, le restaurant Les Cornichons* designĂ© par Carlos Pujol propose une cuisine de terroir dans un cadre composĂ© de mobiliers industriel des annĂ©es 70, de tapisseries "grand-mĂšre" dĂ©chirĂ©es, de fauteuils de cinĂ©ma sur rail, de luminaires inventifs et de pĂšles-mĂȘles de photos vintage au plafond

* Lors de la RĂ©volution Française, les rĂ©mois siĂšgeant Ă  l'AssemblĂ©e se trouvaient sous la corniche
 d'oĂč le surnom de "cornichons" pour les identifier plus rapidement.
POUR TELECHARGER un dossier de presse complet [images haute dĂ©finition libres de droit, images travaux, plans], merci de cliquer sur ce lien [dossier "zippĂ©" de 21,0 Mo... ça peut prendre qqs minutes].
N'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements. Si l'information vous semble exhaustive et que vous envisagez de rédiger un article, nous vous saurions grés de nous en faire part s'il vous plaßt.
Carlos Pujol I designer
contact@carlos.fr I T. 06 11 34 07 48

Voir les commentaires

Le Ballet National de Sibérie en tournée en France ...

30 Janvier 2012, 10:43am

Publié par presssagrun

Ballet-mage001.jpg

Communiqué de presse

Ballet National de Sibérie
"Krasnoyarsk"

Date de programmation

* ZĂ©nith de Paris - Dimanche 11 Mars 2012 14h30

* Marseille DĂŽme - Dimanche 18 Mars 2012 15h30

* Lyon Bourse du Travail - Vendredi 30 Mars 2012 20h30

* Le Cannet - La Palestre - Samedi 31 mars 2012 20h30

Voir les commentaires

MIDEM: réation du Centre National de la Musique ...

29 Janvier 2012, 20:19pm

Publié par presssagrun

2011-05-22 17.08.27

Midem /création du Centre National de la Musique

 

Jean-Paul Bazin, président de la SPEDIDAM,

commente cette actualité.

 

Le ministre de la Culture, FrĂ©dĂ©ric Mitterrand, signera ce samedi 28 janvier, au Midem, l’accord-cadre conclu entre l’Etat et la filiĂšre musicale sur la crĂ©ation du CNM, qui devrait voir le jour en janvier 2013.   

 

La SPEDIDAM, qui a Ă©tĂ© auditionnĂ©e Ă  deux reprises par la mission « CrĂ©ation musicale et diversitĂ© Ă  l’ùre numĂ©rique Â» et qui a apportĂ© sa contribution au rapport qui en a dĂ©coulĂ©, est favorable Ă  la crĂ©ation d’un CNM. Elle a toutefois Ă©mis certaines demandes concernant son financement et sa gouvernance, et notamment, que :

 

-       le CNM soit financĂ© par des ressources complĂ©mentaires et que les mĂ©canismes d’aides actuelles des sociĂ©tĂ©s civiles soient respectĂ©s.

 

-       que les sociĂ©tĂ©s civiles soient prĂ©sentes au Conseil d’administration et au Conseil d’orientation stratĂ©gique.

 

-       qu’un outil d’analyse permette de prĂ©senter dans chaque bilan annuel des statistiques de nature Ă  pouvoir mesurer notamment l’emploi d’artistes-interprĂštes, le montant des rĂ©munĂ©rations artistiques, dont celles versĂ©es dans le cadre de la convention nationale de l’édition phonographique, la mobilitĂ© des artistes en termes de nombre de dĂ©placements, d’artistes concernĂ©s et de destinations, la vente des disques dans chaque genre, la production de concerts et la rĂ©partition des aides entre les actions de crĂ©ation, de diffusion du spectacle vivant et de la formation d’artistes et celle entre producteurs et auto producteurs.

 

-       que le CNM mette en place un dispositif garantissant l’identification complĂšte des Ɠuvres et des ayants droit (auteurs compositeurs, artistes interprĂštes, producteurs) et que les bases de donnĂ©es rĂ©sultantes soient accessibles sans contrepartie financiĂšre Ă  l’ensemble des sociĂ©tĂ©s de perception et rĂ©partition des droits.

 

 

Jean-Paul Bazin, président de la SPEDIDAM, est à votre disposition pour réagir à cette annonce.

 

 

                        ***

 

 

A propos de la Société de Perception et de Distribution des Droits des Artistes-InterprÚtes

La SPEDIDAM (SociĂ©tĂ© de Perception et de Distribution des Droits des Artistes-InterprĂštes), fondĂ©e en 1959, est une sociĂ©tĂ© de gestion collective des droits de PropriĂ©tĂ© Intellectuelle des artistes-interprĂštes. Elle gĂšre les droits des artistes en matiĂšre d’enregistrement, de diffusion et de rĂ©utilisation des Ɠuvres. 

La SPEDIDAM répartit des droits à 74 000 artistes dont plus de 31 000 sont ses associés.

En conformitĂ© avec le Code de la PropriĂ©tĂ© Intellectuelle, la SPEDIDAM affecte une part des sommes qu’elle perçoit Ă  des aides Ă  la crĂ©ation, Ă  la diffusion du spectacle vivant et Ă  la formation d’artistes.

 

En 2010, la SPEDIDAM a rĂ©parti des droits Ă  74 000 artistes dont plus de 31 000 sont ses associĂ©s et participĂ© en outre au financement de 1 576 projets culturels. 

 

 

 

 


Voir les commentaires

"Quand j'entends le mot Culture, je sors mon téléphone"; Chronique de Philippe Randa...

29 Janvier 2012, 20:03pm

Publié par presssagrun

28-06-08_2102.jpg

blank
FrancePhi
blank

Retrouvez cette chronique et les précédentes sur:

www.philipperanda.com

 

Quand j’entends le mot « culture », je sors mon tĂ©lĂ©phone

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

 

Avec la fermeture du site web Megaupload (MU) et le lancement des forfaits Free Mobile, on a beaucoup parlĂ© de libertĂ© en ce mois de janvier 2012 !

Kim Dotcom, fondateur de Megaupload et trois de ses associĂ©s, a ainsi Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© Ă  Auckland (Nouvelle-ZĂ©lande), tandis que leur site qui proposait films et sĂ©ries accessibles gratuitement en streaming (lecture en continu) – soit dans la plupart des cas, dans l’illĂ©galitĂ© la plus complĂšte quant aux droits d’auteur – Ă©tait brutalement fermĂ©, bloquant du mĂȘme coup « des milliers de contenus privĂ©s et personnels hĂ©bergĂ©s sur le site MegaUpload qui ont Ă©tĂ© arbitrairement rendus inaccessibles », comme n’a pas manquĂ© de le souligner Nicolas Dupont-Aignan, candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle et dĂ©putĂ© de l’Essonne.

 

D’autre part, Xavier Niel, PDG de Free, a lançé des forfaits tĂ©lĂ©phonique dĂ©fiant toute concurrence sonnante et trĂ©buchante
(1)

 

Les commentateurs fort nombreux de ces deux Ă©vĂ©nements n’ont pas manquĂ©s d’en appeler au sacro-saint principe que la libertĂ© des uns s’arrĂȘte lĂ  oĂč commence celle des autres, mais une libertĂ© tout de mĂȘme un peu spĂ©ciale qui semble avant tout celle de s’enrichir


 

Ainsi, Marine Le Pen, autre candidate Ă  l’élection prĂ©sidentielle, en a profitĂ© pour tacler Nicolas Sarkozy dont l’enthousiasme (Ă  l’annonce de la fermeture de MegaUpload) « aurait de quoi laisser songeur
 (Il) se fait l’ami des majors et des multinationales qui font des marges hallucinantes sur le dos des artistes et des consommateurs, et n’encourage absolument pas la crĂ©ativitĂ©. L’État a vocation Ă  garantir aux citoyens français un accĂšs Ă©quitable et libre Ă  la Culture, pas Ă  les ponctionner et les sanctionner. »

 

Un constat qui fait Ă©cho Ă  celui de Xavier Niel, fustigeant l’enrichissement disproportionnĂ© de ses concurrents (SFR, Orange, Bouygues Telecom) : « Je ne suis pas sĂ»r qu’on avait pris conscience Ă  quel point les Français comprenaient qu’il y avait un problĂšme avec leur abonnement. L’engouement, plus que par nous, il est provoquĂ© par cette prise de conscience des Français qui payaient trop cher leur facture de tĂ©lĂ©phone. »

 

Ces deux affaires si distinctes tout en Ă©tant si Ă©quivalentes dans l’esprit, permettent de rappeler que derriĂšre les grands discours des uns sur « la protection des artistes et de leur crĂ©ation artistique » ou sur la justification des prix exigĂ©s par « la nĂ©cessitĂ© d’investir toujours davantage et Ă©ternellement dans la recherche et les innovations », on assiste en fait Ă  l’obsession de faire toujours plus de profits : tout autant d’artistes souvent plus attentifs Ă  leurs intĂ©rĂȘts matĂ©riels qu’artistiques et de chercheurs, souvent plus vigilants quant aux pourcentages Ă  nĂ©gocier qu’à l’amĂ©lioration du bien-ĂȘtre de leurs contemporains.

 

Ces artistes et chercheurs-lĂ , directement « menacĂ©s » par les MegaUpload et autres offres Free tĂ©lĂ©phonique, ce sont eux qui figurent gĂ©nĂ©ralement au palmarĂšs de ceux qui ont « gagnĂ© le plus » cette annĂ©e-ci ou cette annĂ©e-lĂ (2)
 et qui, tous, ont largement « rĂ©coltĂ©s » : ils sont surtout victime leur douteuse ĂąpretĂ© au gain


Pour les autres, ceux qui ne figurent jamais dans de tels palmarĂšs, ceux qui ne bĂ©nĂ©ficient pas ou guĂšre des grands circuits de distribution, le piratage est bien moindre et, en gĂ©nĂ©ral, ces artistes-lĂ  sont souvent heureux que leurs Ɠuvres soient ainsi diffusĂ©es et donc connues â€“ et reconnues – par un plus grand nombre de passionnĂ©s
 Ça ne change guĂšre le montant de leur feuille d’impĂŽts.

Quant aux chercheurs qui dĂ©noncent un avenir « sans possibilitĂ© d’innovation », ce ne sont souvent que les porte-voix des dirigeants qui les emploient, soit de grands esprits « dĂ©sintĂ©ressĂ©s »  Ă  la hauteur toutefois de  1 658 729 euros (salaire annuel de StĂ©phane Richard, PDG orange) ou de 2 507 510 euros (salaire de Frank Esser, PDG SFR).(3)

Parfois, quand j’entend le mot « culture », je me retiens de sortir mon tĂ©lĂ©phone portable


 

 ***

Notes

(1) « C’est dĂ©jĂ  lui, rappelons-le, qui avait « fait fortune dans le Minitel, puis rĂ©volutionnĂ© l’internet en France en lançant la Freebox en 2002 qui a donnĂ© le “la” en terme de tarif (29,99 euros par mois) sur le tripleplay) (www.ladepeche.fr, 22 janvier 2012).

(2) Hollywood : les acteurs et actrices les plus rentables de 2011

Hollywood : les stars de cinéma les moins rentables de 2011

Quels sont les acteurs de série TV les mieux payés ?

Hollywood : quels sont les acteurs les mieux payés ?

Hollywood : quelles sont les actrices les mieux payées ?

Hollywood : quels sont les acteurs qui rapportent le plus d'argent ?

Hollywood : les acteurs dont les films ont le mieux marché

Cinéma : les acteurs français les mieux payés

Musique : les artistes internationaux les mieux payés de l'année

Musique : les artistes français les mieux payĂ©s de l'annĂ©e (source : http://www.reviewdepresse.com)

 

Ainsi que : Les 500 plus grandes fortunes françaises par Challenges.fr (source : http://www.challenges.fr/classements/fortune)

(3) salaire de StĂ©phane Richard (PDG orange) 1 658 729 € par an. source http://www.journaldunet.com/economie/magazine/salaires-patrons/stephane-richard.shtml
Salaire de Xavier Niels (PDG free) 173 000 euros brut par an (il est vrai qu'il est propriétaire de sa boite cotée en bourse mais free verse 4,5 fois moins de dividendes qu'Orange)). source http://www.boursier.com/actualites/economie/free-xavier-niel-rend-coup-pour-coup-12993.html?sitemap
Salaire de Frank Esser (PDG SFR) 2 507 510 euros par an http://www.edubourse.com/remuneration/frank-esser.php

 

***
© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique (www.philipperanda.com) et éditeur (www.dualpha.com). Ses chroniques sont libres de reproduction :

www.philipperanda.com.

Voir les commentaires

Accord entre l'Etat et VNF (voies navigables de France) ...

29 Janvier 2012, 19:52pm

Publié par presssagrun

video-anticipation-trafic-ascension.jpg

Signature du Contrat d’Objectifs et de Performance

 

entre l’Etat et Voies navigables de France

 

sur la pĂ©riode 2011-2013 

 

***

 

Mardi 17 janvier 2012, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du DĂ©veloppement Durable, des Transports et du Logement, a signĂ© avec Alain Gest, prĂ©sident du conseil d’administration, et Marc Papinutti, directeur gĂ©nĂ©ral de Voies navigables de France (VNF), le Contrat d’Objectifs et de Performance qui fixe les objectifs de l’établissement et les moyens associĂ©s sur la pĂ©riode 2011-2013.

 

PrĂ©alablement adoptĂ© par le conseil d’administration de VNF le 16 dĂ©cembre 2011, le

Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) confirme les engagements du Grenelle de l'environnement, en matiĂšre de report modal comme pour la rĂ©alisation du canal Seine-Nord Europe. Il fixe les objectifs de l'Ă©tablissement sur la pĂ©riode et les moyens associĂ©s en accord avec le MinistĂšre de l'Écologie, du DĂ©veloppement durable, des Transports et du Logement et le MinistĂšre du Budget, des Comptes publics et de la RĂ©forme de l’Etat.

 

À la fois promoteur de la voie d’eau, gestionnaire des infrastructures et opĂ©rateur du rĂ©seau de transport fluvial, VNF s’engage Ă  adapter l’offre de service pour mieux rĂ©pondre aux besoins des usagers et Ă  l’évolution favorable des trafics fluviaux français et europĂ©ens. L’établissement met ainsi en avant la qualitĂ© de service aux usagers et le dĂ©veloppement des activitĂ©s fluviales tout en veillant au respect des enjeux environnementaux et de la ressource en eau.

Dans le prolongement de la politique engagĂ©e depuis 2004, VNF prĂ©voit Ă©galement de mettre en sĂ©curitĂ©, remettre en Ă©tat, moderniser et dĂ©velopper le rĂ©seau en poursuivant les investissements en direction des grands projets fluviaux, notamment le canal Seine-Nord Europe, pour un maillage efficace du territoire et une connexion avec le rĂ©seau europĂ©en .

 

ParallĂšlement, l’établissement intensifiera la politique commerciale et partenariale au service des usagers et des territoires desservis, au travers du dĂ©veloppement de synergies avec les ports maritimes et intĂ©rieurs ainsi qu’avec les acteurs socio-Ă©conomiques et touristiques des territoires, et par un soutien renforcĂ© du transport fluvial et de la profession. VNF poursuivra avec l’Etat et les collectivitĂ©s locales des opĂ©rations ponctuelles de valorisation du domaine fluvial au travers d’opĂ©rations fonciĂšres urbaines Ă  fort potentiel.

 

En 2013, VNF est appelĂ© Ă  changer de dimension et de statut.  Avec ce contrat d’objectifs et de performances, l’établissement prĂ©pare le regroupement des services de l’Etat et de voies navigables de France au sein du nouvel Etablissement Public d’AmĂ©nagement (EPA) prĂ©vu pour le 1er janvier 2013.  Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la rĂ©forme conduite par le Gouvernement et de la loi, adoptĂ©e en deuxiĂšme lecture Ă  l’unanimitĂ© par le SĂ©nat le 11 janvier dernier.

 

Enfin, VNF confirme l’inscription de son action dans le cadre du dĂ©veloppement durable, et sa volontĂ© d’assurer le dĂ©veloppement de la voie d’eau en Ă©tant toujours plus respectueux de son environnement.

 

Ce contrat, dĂ©termine pour la pĂ©riode 2011-2013 les engagements respectifs et les conditions dans lesquelles VNF mettra en Ɠuvre sa stratĂ©gie tout en respectant les Ă©volutions institutionnelles et les moyens mis Ă  sa disposition.  Pour assurer la conduite de ces objectifs, l’Etat a crĂ©Ă©, par la loi, les conditions de transformation de l’établissement et a mobilisĂ© de nouveaux financements destinĂ©s Ă  renforcer les investissements sur le rĂ©seau.

 

L’Etat et VNF, Ă  travers le contrat d’objectif et de performance, crĂ©ent les conditions d’une nouvelle dynamique pour les voies navigables et le transport fluvial français.

 

Voir les commentaires

Le projet de François Hollane pour la fonction-publique ...

28 Janvier 2012, 13:16pm

Publié par presssagrun

28-06-08_2102.jpg

Acteurs publics
n°405
jeudi 26 janvier 2012

Actualité

Présidentielle
Le projet de François Hollande pour le secteur public
Fin de la RGPP, nouvelle tarification des hĂŽpitaux publics, responsabilisation des collectivitĂ©s locales
 Tour d’horizon des propositions du candidat socialiste Ă  l’ÉlysĂ©e pour le secteur public, dĂ©voilĂ©es le 26 janvier dans le cadre de ses “60 engagements” pour la prĂ©sidentielle.
Lire la suite

Diplomatie culturelle
Le rĂ©seau de l’influence française s’organise
Un an aprĂšs son lancement, l’Institut français amorce l’intĂ©gration de 100 antennes Ă  l’étranger. Enjeu : affirmer l’influence intellectuelle de la France dans le monde. “Notre pays est attendu sur ce terrain”, confie le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Quai d’Orsay Ă  Acteurs publics.
Lire la suite

Xavier Darcos
“Porter la pensĂ©e française dans le monde”
Le prĂ©sident de l’Institut français prĂ©voit une intĂ©gration complĂšte du rĂ©seau en 2014 et appelle la France Ă  ne pas se laisser distancer par la Chine.
Lire la suite

Documents

Un guide sur la contractualisation de l'offre de soins
Ce guide élaboré par la direction générale de l'offre de soins s'adresse aux agences régionales de santé

et aux établissements de soins, désormais liés par les contrats d'objectifs et de moyens issus de la loi

HPST.
Le guide

Les candidats à la présidentielle questionnés sur la politique familiale
L'Union nationale des associations familiales (Unaf) a invité les candidats à la présidentielle à répondre

Ă  un questionnaire sur Internet pour collecter leurs propositions sur la politique familiale.
Le site


RTD 2012

Focus nomination

Thierry Le Roy conseille le PrĂ©sident de la CĂŽte-d’Ivoire
Conseiller d’État, prĂ©sident du conseil supĂ©rieur de l’Agence France-Presse, ce haut fonctionnaire passĂ© par de nombreux cabinets ministĂ©riels de gauche est nommĂ©

conseiller technique d’Alassane Ouattara. Lire la suite

Nominations

Justice
Marc DĂ©sert, procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de Bastia

Marc DÉSERT, 62 ans, devient procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de Bastia, en remplacement de Paul Michel. Lire la suite

Justice
Jean-François Thony, procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de Colmar

AprĂšs plus de quatre ans passĂ©s Ă  la direction de l’École nationale de la magistrature (ENM), Jean-François THONY revient en juridiction et se voit promu procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de

Colmar (Haut-Rhin). Lire la suite

Justice
Paul Michel, procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de Grenoble

Paul MICHEL, 60 ans, quitte Bastia et devient procureur gĂ©nĂ©ral prĂšs la cour d’appel de Grenoble (IsĂšre). Lire la suite

Éducation
Michel Lugnier, inspecteur gĂ©nĂ©ral de l’éducation nationale

Michel LUGNIER a Ă©tĂ© promu au tour extĂ©rieur en Conseil des ministres inspecteur gĂ©nĂ©ral de l’éducation nationale. Lire la suite

Diplomatie
Martine Gambard-Trebucien, consule générale de France

Ă  Tunis

Martine GAMBARD-TREBUCIEN, 61 ans, a Ă©tĂ© nommĂ©e consule gĂ©nĂ©rale de France Ă  Tunis. Lire la suite

Culture
Martin Chenot, directeur de l’École nationale

supĂ©rieure d’architecture et de paysage de Bordeaux

L’architecte et urbaniste de l’État en chef Martin CHENOT, 42 ans, se voit confier la direction

de l’École nationale supĂ©rieure d’architecture et de paysage de Bordeaux. Lire la suite

ï»ż

Mouvements

Le sénateur UMP Gérard Larcher, ancien président du Sénat, a été désigné comme membre de la

Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) par le président PS du Sénat

Jean-Pierre Bel

– Marie Picard, conseillĂšre d’État, et IrĂšne Luc sont nommĂ©es respectivement membre titulaire et

membre

supplĂ©ante de la Commission d’accĂšs aux documents administratifs, en qualitĂ© de personnalitĂ©s

qualifiées en

matiĂšre de concurrence et de prix – Martial Pineau, inspecteur en chef de la santĂ© publique vĂ©tĂ©rinaire,

est nommé directeur départemental adjoint de la protection des populations du Pas-de-Calais à compter

du

13 fĂ©vrier – Hubert Goglins, professeur certifiĂ© de l’enseignement agricole hors classe, est nommĂ©

directeur

dĂ©partemental adjoint des territoires de la NiĂšvre Ă  compter du 1er mars 2012 – Jacques Godfrain

et Louis Dominici

sont nommés en tant que personnalités qualifiées au comité directeur de France Volontaires

– Didier Kruger

est nommé membre du conseil de surveillance de la société anonyme Aéroport de Montpellier-Méditerranée

en qualitĂ© de reprĂ©sentant de l’État, en remplacement de Mauricette Steinfelder – Elsa Martin est

nommĂ©e conseillĂšre technique â€œĂ©tudes, discours” au cabinet de la ministre du Budget, ValĂ©rie PĂ©cresse

– Sophie-Caroline de Margerie, conseillĂšre d’État, est nommĂ©e membre du conseil d’administration de la

Bibliothùque nationale de France – Il est mis fin, à sa demande, aux fonctions de Carole Ozenne,

conseillĂšre

technique chargĂ©e du pĂŽle “Grand Paris” au cabinet du ministre de la Ville, Maurice Leroy, Ă  compter du 1er fĂ©vrier.

Webinar
Vers une modernisation du systĂšme informatique hospitalier

Les dĂ©penses de santĂ© croissent de façon inĂ©luctable et la sophistication des soins augmente tous les jours. Pour rĂ©ussir cette modernisation, il faut pouvoir optimiser l’usage des logiciels hospitaliers et donner aux personnels soignants les moyens de dĂ©velopper leur efficience individuelle et collective.

À l’occasion de ce dĂ©bat, RaphaĂ«l Mastier prĂ©sentera la stratĂ©gie santĂ© de Microsoft et dĂ©clinera les solutions proposĂ©es dans l’hĂŽpital. Julien Martinez dĂ©taillera l’accord-cadre Microsoft santĂ© - Uni.HA qui permet de faciliter l'accĂšs pour les Ă©tablissements de santĂ© Ă  des solutions et services innovants Ă  moindre coĂ»t.

Conférence en ligne jeudi 9 février de 11h00 à 12h00. Pour y assister, inscrivez-vous gratuitement

Intervenants :
- Raphaël Mastier, responsable de l'activité santé dans la division Secteur public de Microsoft France
- Julien Martinez, direction des systĂšmes d'information et de l'organisation (DSIO), Assistance publique-HĂŽpitaux de Marseille (AP-HM)

Agenda

27.01.2012
La politique de cohésion régionale

Organisé par le Centre d'études et de recherche internationale (Ceri) de Sciences-Po, dans le cadre du

réseau d'études et de recherches sur la cohésion et les territoires en Europe, cet atelier abordera la

question

de la cohésion sociale à l'échelle des régions et de l'Europe.

Programme

Et aussi

Conférence publique à Lille à propos du livre de Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique,

social et environnemental, initulĂ© Reprenons-nous ! – DĂ©placement en Guadeloupe de Marie-Luce Penchard

– États gĂ©nĂ©raux du renouveau sur le thĂšme “Vivre la RĂ©publique” organisĂ©s Ă  la MC2 de Grenoble par LibĂ©ration

et Marianne – Colloque inaugural de la chaire Unesco “alimentations du monde” du Centre international

d’études supĂ©rieures en sciences agronomiques sur le thĂšme “Alimentation durable : un bien partagĂ© ?”,

Ă  Montpellier – VƓux de la direction gĂ©nĂ©rale de la concurrence, de la consommation et de la rĂ©pression

des fraudes – RĂ©union entre la direction et les enquĂȘteurs de l'Insee pour des discussions sur la rĂ©forme

des agents

pour les convertir en contractuels de l'État – RĂ©ception du PrĂ©sident de la CĂŽte-d'Ivoire, Alassane

Ouattara, à l'Assemblée nationale et au Sénat par les présidents respectifs des deux chambres, Bernard Accoyer et Jean-Pierre Bel, avant un déjeuner avec le Premier ministre François Fillon à Matignon.

ï»ż

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>