Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

BILAN : FIAC 2013...

31 Octobre 2013, 20:33pm

Publié par presssagrun

 

Communiqué de presse

BILAN FIAC 2013

 

 

La 40e Ă©dition de la FIAC s’est dĂ©roulĂ©e

du

24 au 27 octobre

au Grand Palais et Hors les Murs

184 galeries, 25 pays représentés,

129 galeries étrangÚres et 55 galeries françaises.

 

Pour sa quarantiĂšme Ă©dition, la FIAC 2013 affiche un rayonnement et un dynamisme sans prĂ©cĂ©dent, confirmant sa place de rendez-vous incontournable de l’art de notre temps.

Galeristes, collectionneurs, directeurs d’institutions, artistes et curators saluent l’immense qualitĂ© de cette Ă©dition 2013 qui remporte un succĂšs tant critique, public que marchand !

 

LA FIAC 2013, UN VÉRITABLE SUCCÈS PUBLIC

 

À la fermeture dimanche 27 octobre, la FIAC a comptabilisĂ© 73 543 entrĂ©es en 5 jours soit une hausse de 4,1% par rapport Ă  l’édition prĂ©cĂ©dente.

 

Collectionneurs, institutions et professionnels, français et Ă©trangers, Ă©taient particuliĂšrement nombreux lors de la journĂ©e d’inauguration de la FIAC : 17 286 entrĂ©es ont Ă©tĂ© comptabilisĂ©es le mercredi 23 octobre au Grand Palais, soit une hausse de 12,6 % par rapport Ă  2012.

 

La FIAC se fĂ©licite d’avoir accueilli de nombreux collectionneurs mais Ă©galement des directeurs d’institutions et des curators venus de prĂšs de 50 pays : Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Bangladesh, Belgique, BrĂ©sil, Bulgarie, Canada, Chine, Colombie, CorĂ©e du Sud, Costa Rica, Danemark, Emirats Arabes Unis, Equateur, Espagne, Etats-Unis, Finlande, GrĂšce, Hongrie, Inde, Irlande, IsraĂ«l, Italie, Japon, Liban, Liechtenstein, Luxembourg, Malaisie, Mexique, NĂ©pal, NorvĂšge, Pays-Bas, Philippines, Pologne, Porto Rico, Portugal, RĂ©publique TchĂšque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, SuĂšde, Suisse, Taiwan, Turquie, Ukraine, Venezuela
 

 

Les artistes, français et internationaux sont venus en nombre, parmi lesquels : Yaakov Agam, John Armleder, Wim Delvoye, Laurent Grasso, Bertrand Lavier, Takashi Murakami, Cindy Sherman, Yan Pei Ming, Xavier Veilhan
 ; ainsi que des personnalitĂ©s publiques telles que : AgnĂšs B, Charles Berling, Louise Bourgoin, Marion Cotillard, Jean-Michel Jarre, Christophe Lambert, Umberto Leon, Gilles Lellouche, Carol Lim, Sophie Marceau, Benjamin Millepied, Isabella Rosselini, Nathalie Rykiel, Rick Owens, Natalie Portman, Chantal Thomass, Doria Tillier, Natalia Vodianova


                      

La FIAC 2013 a été inaugurée mercredi 23 octobre au Grand Palais par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication.

Femmes et hommes politiques Ă©taient Ă©galement au rendez-vous : Yamina Benguigui, ministre dĂ©lĂ©guĂ©e en charge de la Francophonie, Xavier Bertrand, Luc Chatel, Bertrand DelanoĂ«, Laurent Fabius, ministre des Affaires EtrangĂšres, Christophe Girard, Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jack Lang, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Jacques Toubon


 

LES GROUPES DE COLLECTIONNEURS INTERNATIONAUX ET DE MUSÉES AU RENDEZ-VOUS, LES AMÉRICAINS ENTHOUSIASTES

Rendez-vous immanquable pour de nombreux groupes de collectionneurs français et Ă©trangers mais Ă©galement pour les principales associations d’amis des musĂ©es, la FIAC renforce sa place et son image sur la scĂšne internationale.

 

Tous les groupes de collectionneurs ou d’amis de musĂ©es sont repartis conquis. La qualitĂ© de la foire, qu’il s’agisse des galeries prĂ©sentes ou des Ɠuvres exposĂ©es, son rayonnement au cƓur dans la ville Ă  travers le dĂ©ploiement de son programme Hors les Murs, avec prĂšs de 60 Ɠuvres accessibles Ă  tous les publics, mais Ă©galement l’effervescence artistique que la FIAC suscite pendant cette semaine particuliĂšre auprĂšs de nombreuses institutions dĂ©diĂ©es Ă  la crĂ©ation contemporaine, sont autant d’atouts qui façonnent l’identitĂ© de la foire et renforcent son attractivitĂ© internationale.

 

TĂ©moignages

 

Robert Fitzpatrick, ancien directeur du MCA de Chicago a acceptĂ© de collaborer avec la FIAC pour favoriser la mobilisation des principaux collectionneurs, directeurs d’institutions et curators nord-amĂ©ricains : « la FIAC est une foire tout Ă  fait exceptionnelle. Sa qualitĂ© et sa justesse ont Ă©tĂ© saluĂ©es par tous les collectionneurs nord-amĂ©ricains qui sont venus cette annĂ©e. Ceux qui sont venus pour la premiĂšre fois sont dĂ©sormais convaincus que la FIAC est un rendez-vous international totalement incontournable. Nous avons Ă©tĂ© formidablement accueillis partout oĂč nous sommes allĂ©s. Tous les invitĂ©s repartent aux Etats-Unis avec la conviction que la troisiĂšme semaine d’octobre ne peut se passer ailleurs qu’à Paris !».

 

Ainsi, la directrice du dĂ©veloppement des expositions et des programmes du MoMA, s’enthousiasme : « Nous avons Ă©tĂ© totalement sĂ©duits par la qualitĂ© de la foire, le choix des Ɠuvres, l’intelligence de l’accrochage, la splendeur du Grand Palais, Ă©crin merveilleux pour les artistes contemporains. Au-delĂ  du Grand Palais, l’ensemble de la programmation Hors les Murs est formidable. C’est l’une des grandes forces de la FIAC, que d’entraĂźner toute une ville dans son sillage. Nous avons vu des collections privĂ©es formidables, des expositions exceptionnelles parmi lesquelles celle de Philippe Parreno au Palais de Tokyo, oĂč nous avons Ă©tĂ© accueilli par son PrĂ©sident, Jean de Loisy. L’énergie artistique et culturelle de Paris est Ă©tonnante, nous repartons totalement convaincus et souhaitons partager notre enthousiasme auprĂšs de nos donateurs ».

 

Ainsi, cette annĂ©e, plus d’une centaine de groupes ont Ă©tĂ© accueillis, parmi lesquels le Guggenheim de Bilbao, MACRO, MACOM, MAXXI, Tate Modern, Tel Aviv Art Museum, Kuryokhin Modern Art Center St.Petersbourg, Art Institute of Chicago, Bass Museum, Dallas Contemporary Art Museum, LACMA, MoMA, New Museum, Solomon R.Guggenheim, Tate – American Patrons, Whitney Museum, Centre Pompidou, MusĂ©e national d’art moderne, MusĂ©e d’art moderne de la Ville de Paris, la maison rouge-Fondation Antoine de Galbert, MusĂ©e du Louvre, Palais de Tokyo et Tokyo Art Club


 

LES GALERISTES UNANIMEMENT ENTHOUSIASTES !

À l’unanimitĂ©, les galeristes ont exprimĂ© leur enthousiasme vis-Ă -vis de cette Ă©dition 2013.

La meilleure FIAC jamais rĂ©alisĂ©e pour nombre d’entre eux, une trĂšs forte prĂ©sence de collectionneurs internationaux et de trĂšs belles ventes, tant au Grand Palais que dans les parcours Hors les Murs, et Ă©galement dans leurs galeries, pour ceux qui ont un espace Ă  Paris.

 

Dans la Nef et le Salon d’honneur

 

Waddington Custot, Londres

TrÚs belle FIAC. La piÚce exceptionnelle Welcome Parade de Jean Dubuffet a été vendue.

 

Vedovi, Bruxelles

FIAC exceptionnelle, trùs belles ventes – prùs de 5 000 000 $ pour le Basquiat

 

Nathalie Obadia, Paris, Bruxelles

La meilleure FIAC jamais rĂ©alisĂ©e, les piĂšces ont Ă©tĂ© vendues entre 20 000 et 100 000 €.

 

Ubu gallery, New-York

Impressionnés par la qualité des collectionneurs présents, engagés et passionnés. TrÚs belle FIAC.

 

Matthew Marks, New-York, Los Angeles

Salue la qualitĂ© de la foire et surtout, l’immense qualitĂ© des Ă©changes avec les collectionneurs prĂ©sents.

 

Zlotowski, Paris

Michel Zlotowski « quelle rĂ©ussite pour la FIAC, pour la France et pour nous, galeristes ! Â»

 

Krinzinger, Vienne

Ursula Krinzinger Â« une FIAC magnifique, la qualitĂ© des collectionneurs Ă©tait formidable, nous avons vendu des piĂšces jusqu’à dimanche inclus, et avons amorcĂ© des contacts pour des ventes ultĂ©rieures Â».

 

Thomas Zander, Cologne

Thomas Zander « se rĂ©jouit de la qualitĂ© de la FIAC, des collectionneurs exceptionnels, dix sept piĂšces de Lewis Baltz vendues de 10 000 Ă  15 000 € Â»

 

Daniel Templon, Paris

Si la FIAC 2012 Ă©tait la meilleure depuis 1989, celle de 2013 est encore plus exceptionnelle.

« DĂšs le premier jour, nous avons vendu la piĂšce de Yue Minjun pour 880 000$. Toutes les piĂšces de Chiharu Shiota ont Ă©galement Ă©tĂ© vendues, ainsi que celle de Philippe CognĂ©e et des autres artistes prĂ©sentĂ©s Â».

 

Metro Pictures, New York

Edition exceptionnelle, ventes magnifiques, collectionneurs au rendez-vous. Quel bonheur d’ĂȘtre au Grand Palais !

 

Gagosian Gallery, New York, Paris, Le Bourget, Londres, Rome, Hong Kong, Beverly Hills

TrĂšs heureux et satisfaits de cette FIAC 2013, notamment d’avoir prĂ©sentĂ© pour la premiĂšre fois Ă  la FIAC : Dan Colen, Thomas Houseago et Howard Hodgkin.

 

kamel mennour, Paris

Kamel Mennour « nous avons rĂ©alisĂ© de trĂšs belles ventes, Ă  des collectionneurs internationaux, notamment amĂ©ricains Â»

 

Yvon Lambert, Paris

Yvon Lambert « une FIAC exceptionnelle, avec de trĂšs belles ventes, notamment la Ferrari de Bertrand Lavier mais Ă©galement des Ɠuvres de Mircea Cantor, Loris GrĂ©aud ou encore Douglas Gordon. Des ventes formidables, une FIAC encore plus rĂ©ussie que l’édition 2012 qui Ă©tait dĂ©jĂ  Ă  saluer Â»

 

Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris

TrĂšs satisfaits des ventes, trĂšs belle FIAC.

 

Emmanuel Perrotin, Paris, New York, Hong-Kong 

Exceptionnelle qualitĂ© des collectionneurs, notamment des amĂ©ricains plus nombreux que jamais. TrĂšs belle FIAC, trĂšs bonnes ventes et excellents contacts. 

 

Ellen de Bruijne, Pays Bas,

Sa foire favorite reste la Fiac. La galerie a réalisé de bonnes ventes et tissé de nouveaux contacts avec des collectionneurs français et européens.

 

David Kordansky, Los Angeles

PremiĂšre participation Ă  la FIAC avec un bilan extrĂȘmement positif.

Le public et les collectionneurs ont été réceptifs au solo show consacré à Anthony Pearson et de belles ventes furent réalisées.

 

Catriona Jeffries, Canada

A adorĂ© cette FIAC 2013 et souhaite particuliĂšrement saluer la qualitĂ© de la programmation des autres galeries. D’excellents contacts ont Ă©tĂ© nouĂ©s avec de trĂšs grands collectionneurs.

 

Galeries du niveau 1

 

Valentin, Paris

Se rĂ©jouit d’avoir rencontrĂ© de nouveaux collectionneurs qui, aprĂšs des Ă©changes de grande qualitĂ© sur la foire, ont Ă©tĂ© trĂšs nombreux Ă  se rendre dans la galerie. De belles ventes tant aux EuropĂ©ens qu’aux internationaux.

 

Alain Gutharc, Paris

AprĂšs avoir fait le pari du solo show d’Anita Molinero, Alain Gutharc se rĂ©jouit de l’intĂ©rĂȘt suscitĂ© par cet accrochage, de la qualitĂ© des Ă©changes avec de nouveaux collectionneurs et d’avoir rĂ©alisĂ© de belles ventes.

 

Mendes Wood, Sao Paulo

Excellente foire, belles rencontres avec de nouveaux collectionneurs Européens et internationaux.

De belles ventes, y compris à des institutions françaises.

 

Bugada & Cargnel, Paris

La FIAC gagne, annĂ©e aprĂšs annĂ©e, en qualitĂ© : accrochage, collectionneurs, choix des Ɠuvres


De trĂšs belles ventes.

 

Gaudel de Stampa, Paris

Une trÚs belle FIAC. Des collectionneurs curieux, qui sont venus dans la galerie pour finaliser des ventes, notamment des mexicains et des américains.

 

JerĂŽme Poggi, Paris

Une FIAC totalement exceptionnelle, tout a Ă©tĂ© vendu, et mĂȘme plus encore !

 

HORS LES MURS – QUAND LA FIAC RAYONNE DANS LA VILLE LUMIÈRE

SaluĂ© pour sa qualitĂ© et son haut niveau artistique, le programme Hors les Murs, en accĂšs libre et gratuit, fait vivre Paris au rythme de la FIAC et permet Ă  tous les publics de se familiariser Ă  l’art de notre temps.

 

En collaboration avec le MusĂ©e du Louvre, la FIAC a proposĂ© une programmation exceptionnelle au cƓur du Jardin des Tuileries. Parmi les Ɠuvres remarquĂ©es :

·       « Here» and « Where Â», 2013, de Jean Dupuy

Présentées par Loevenbruck, Paris

·       « Untitled (Tuileries Colored Sculpture)», 2013, de Sam Falls

PrĂ©sentĂ©e par Balice Hertling, Paris et Eva Presenhuber, Zürich

·       « Memories of Tomorrow», 2012, de Didier Faustino

Présentée par Michel Rein, Paris

·       « Liver of Love», 2013, de Georg Herold

Présentée par BÀrbel GrÀsslin, Frankfort

·       « Neptune », 2012, de Gary Hume

Présentée par White Cube, Londres, Hong Kong, São Paulo

·       « The Golden Sphere 1192 - 2012 », 2010, de James Lee Byars

Présentée par Michael Werner Gallery et MÀrkisch Wilmersdorf, New York, London

·       « a tree on the way Â», 2013, de Ernesto Neto

Présentée par Max Hetzler, Berlin

·       « Pont», 2004, de Shen Yuan

Présentée par kamel mennour, Paris

 

La FIAC prĂ©sente Ă©galement dans le Jardin des Plantes et dans les espaces du Museum national d’Histoire naturelle, prĂšs d’une vingtaine d’Ɠuvres parmi lesquelles :

·       « Hope Hippo », 2005-2013, de Jennifer Allora & Guillermo Calzadilla

Présentée par Chantal Crousel, Paris

·       « Dirt/Table», 2005-2013, de Abbas Akhavan

Présentée par The Third Line, Dubaï

·       « Man Still», 2013, de Gilles Barbier

Présentée par la galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris

·       « Pliny’s Sorrow sur la colonne», 2002, de Johan Creten

Présentée par Claudine Papillon, Paris

·       « Sans titre (FrĂšre de dieu)», 2011, d’Erik Dietman

Présentée par Almine Rech Gallery, Paris, Bruxelles

·       « Nijinski Hare», 1996, de Barry Flanagan

Présentée par Wadington Custot, Londres

·       « Little girl and Upside down unicorn», 2011, de Richard Jackson

Présentée par la galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris

·       « Printemps (nymphe de cerf)», 2013, de Julien Salaud

Présentée par la Galerie Suzanne Tarasieve, Paris

·       « Large Horse», 1990, de William Turnbull

Présentée par la Galerie Waddington Custot Galleries, Londres

 

Pour la deuxiĂšme annĂ©e consĂ©cutive, la Place VendĂŽme est investie par la programmation Hors les Murs. C’est Tadashi Kawamata qui, cette annĂ©e, a acceptĂ© l’invitation. Avec Tree Huts at Place VendĂŽme, c’est tout l’univers de l’artiste qui est proposĂ© aux visiteurs. GrĂące Ă  cette installation, le public a ainsi pu porter un regard neuf et Ă©merveillĂ© sur l’une des places les plus prestigieuses de Paris.

 

Les Berges de Seine quant Ă  elles, ont, pour la premiĂšre fois, Ă©tĂ© intĂ©grĂ©es Ă  la programmation Hors les Murs en proposant un parcours artistique en plein air. Parmi les Ɠuvres prĂ©sentĂ©es :

·       « Appropriation d’usage Â», 2013, d’Ana Gallardo

Produite par SAM ART PROJECT

·       « RĂ©manence chlorophyliennes», 2011-2013, de Philippe Rahm

Présentée par Dominique Fiat, Paris

·       « Sans titre», 2013, de Benjamin Sabatier

Présentée par Jousse Entreprise, Paris

·       « U.N Camouflage », 2013, de SociĂ©tĂ© RĂ©aliste

Présentée par JérÎme Poggi, Paris

 

Devant le Petit Palais, c’est l’installation Welcome Parade de Jean Dubuffet qui a Ă©tĂ© proposĂ©e. RĂ©alisĂ©e en 2008, d’aprĂšs la maquette de l’artiste de 1974, cet ensemble de cinq sculptures monumentales est, pour la premiĂšre fois, exposĂ©e Ă  Paris. Cette installation temporaire sera prolongĂ©e jusqu’au 1er dĂ©cembre 2013, en relation avec l’exposition-Ă©vĂ©nement Coucou Bazar prĂ©sentĂ©e en parallĂšle aux Arts DĂ©coratifs, Paris.

 

 

LA PERFORMANCE AU COEUR DU PROJET ARTISTIQUE DE LA FIAC 2013

Depuis 2008, le programme de performances Ouvertures/Openings est conçu et prĂ©sentĂ© en collaboration avec l’Auditorium du Louvre. RĂ©unissant des artistes et des interprĂštes d’exception, l’édition 2013 a mis Ă  l’honneur une expĂ©rience Ă©largie de la musique et du son, avec des performances de Tarek Atoui, Alvin Lucier, Olaf Nicolai et Xavier Le Roy.

 

Pour sa 40Ăšme Ă©dition, la FIAC s’est associĂ©e Ă  Medhi Brit pour construire une programmation inĂ©dite « In Process Â», cycle de performances dĂ©diĂ© Ă  la jeune scĂšne contemporaine. Pendant six jours, entre le Grand Palais et les lieux associĂ©s Ă  la programmation Hors les Murs, performances et autres actions hybrides, ont Ă©tĂ© proposĂ©es au public.

Parmi les performances les plus remarquĂ©es : une vente immatĂ©rielle des artistes Alexandra Pirici et Manuel Pelmus dans l’escalier d’honneur. Un Ă©cho poĂ©tique et virtuel Ă  la rĂ©alitĂ© des ventes qui avaient lieu en mĂȘme temps que se jouait la performance.

 

 

LA FIAC, MOTEUR DE L’EFFERVESCENCE ARTISTIQUE PARISIENNE

L’offre artistique et culturelle Ă  Paris pendant la semaine de la FIAC a Ă©tĂ© saluĂ©e par l’ensemble des acteurs du monde de l’art, français, comme internationaux, collectionneurs en tĂȘte.

Les expositions des collections de François Pinault, à la Conciergerie, de David Walsh, à la maison rouge ou encore de Philippe Cohen, Passage de Retz, ont rencontré un large succÚs prouvant que Paris est une destination majeure pour les collectionneurs.

La qualitĂ© des expositions proposĂ©es, comme par exemple :

·      Anywhere, Anywhere out of the world de Philippe Parreno, plus grande « carte blanche Â» confiĂ©e Ă  un artiste contemporain,

·      Pierre Huygue au Centre Pompidou,

·      Penone Versailles

ont suscitĂ© un large enthousiasme chez les collectionneurs, les critiques internationaux, les galeristes et tous les professionnels du monde de l’art

 

La FIAC est Ă©galement l’occasion de mettre en lumiĂšre de jeunes talents qui feront l’actualitĂ© artistique et mĂ©diatique de demain :

·      Le Prix Lafayette 2013 a Ă©tĂ© remis le jeudi 24 octobre Ă  Shahryar Nashat (Rodeo, Istanbul)

·      Le Prix Marcel Duchamp 2013 a Ă©tĂ© remis le samedi 26 octobre Ă  Latifa Echakhch (kamel mennour, Paris)

·      Le Prix de la Fondation d’entreprise Ricard a Ă©tĂ© remis lors du Bal Jaune le vendredi 25 octobre Ă  Lili Reynaud-Dewar (C L E A R I N G, New York, Bruxelles)

 

 

Enfin, la FIAC se rĂ©jouit d’avoir bĂ©nĂ©ficiĂ© du soutien de ses partenaires :

·       Groupe Galeries Lafayette qui est son partenaire officiel pour la cinquiĂšme annĂ©e consĂ©cutive

·       Vacheron Constantin

·       Clifford Chance

·       Renault

·       La Fondation d’entreprise Ricard

·       Guerlain

·       Hiscox

·       Kaviari

·       Quintessence

 

Ses partenaires institutionnels : Ecole du Louvre, MusĂ©e du Louvre, Museum National d’Histoire Naturel, ComitĂ© VendĂŽme, Institut français, Mairie de Paris et RĂ©union des musĂ©es nationaux – Grand Palais.

Ainsi que toutes les institutions ayant participé à la réussite du parcours privé de la FIAC.

 

 

******

 

 

 

RENDEZ-VOUS

A PARIS

DU 23 AU 26

OCTOBRE 2014

Voir les commentaires

Le roi de la chemise rejoint Zmirov communication ...

30 Octobre 2013, 20:06pm

Publié par presssagrun

La chemise Ă  la rose noire
SEIDENSTICKERS
Rejoint Zmirov Communication

Voir les commentaires

Ateliers. Les jeudis de l'ENSAD (...l'École nationale supĂ©rieure des Arts DĂ©coratifs de Paris )...

30 Octobre 2013, 19:48pm

Publié par presssagrun

 
L'Atelier de rencontre de
l'École nationale supĂ©rieure des Arts DĂ©coratifs
 
Jeudi 31 octobre 2013 Ă  18h30

Alain Bergala,

commissaire de l'exposition

« Pasolini Roma »
à la CinémathÚque française.


Entrée libre !

 

L'Atelier de rencontre de l'École nationale supĂ©rieure des Arts

DĂ©coratifs est un rendez-vous incontournable de la scĂšne artistique

 contemporaine. Des personnalitĂ©s de tous horizons, françaises et

 Ă©trangĂšres, sont invitĂ©es Ă  Ă©changer et Ă  dĂ©battre avec les

Ă©tudiants de l'École et le public autour de grandes questions liĂ©es Ă 

 l'actualitĂ© culturelle. AnimĂ© pendant de longues annĂ©es par

 Jean-Louis Pradel (un ouvrage co-publiĂ© l'an dernier par l'École

 des Arts DĂ©co/Bookstorming tĂ©moigne de la richesse de cette

aventure) sa programmation est désormais assurée par Alain Cueff.

 
  • Jeudi 7 Novembre : Hans Richter, La traversĂ©e du siĂšcle, est
  • prĂ©sentĂ©e au Centre Pompidou Metz jusqu'au 24 fĂ©vrier, permet
  • de redĂ©couvrir un artiste essentiel. Conservateur des collections
  • cinĂ©matographiques au MNAM-CCI, commissaire de cette exposition, Philippe-Alain Michaud en proposera une lecture.
  • Jeudi 14 novembre : Patricia FalguiĂšres, professeur Ă  l'École des
  •  Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).
  • Jeudi 21 novembre : Didier Ottinger, commissaire de l'exposition
  • Le SurrĂ©alisme et l'objet, au Centre Pompidou du 30 octobre 2013
  •  au 3 mars 2014.
 

L'Atelier de rencontre accueillera Ă©galement cet automne :

 Antoine Picon (architecte, ingĂ©nieur et historien) ,

Pierre Pigot (Apocalypse Manga, PUF),

 François Brunet (L'AmĂ©rique des images, Ă©ditions Hazan)

et Katia Poletti, co-commissaire de l'exposition Felix Vallotton au

Grand Palais.

 
Programme
http://atelier-rencontre.ensad.fr
 
Informations pratiques
Les jeudis de 18h30 Ă  20h00
Amphithéùtre Rodin
École nationale supĂ©rieure des Arts DĂ©coratifs
31 rue d'Ulm - 75005 Paris
Entrée libre !

http://www.ensad.fr
 
facebook de l'Ensadpixeltwitter de l'Ensad
 

Culture EnsAD PSL  
 

Voir les commentaires

Comprendre ce qu'est la NSA...?

30 Octobre 2013, 19:36pm

Publié par presssagrun

Logo @si

Gazette spĂ©ciale d'@rrĂȘt sur images

Quelle douche !

Depuis plusieurs mois, se succÚdent les révélations sur l'espionnage américain de la NSA. Chaque jour apporte la sienne, au point de tout obscurcir.

Comme nous étions un peu perdus, nous avons souhaité revenir, dans une émission spéciale, sur les fondamentaux de l'affaire.

Les "gĂ©ants du Net" (Google, Facebook, and co) Ă©taient-ils obligĂ©s de livrer leurs donnĂ©es Ă  l'administration amĂ©ricaine ? ConcrĂštement, par oĂč passe l'espionnage : les serveurs ?

 Les cĂąbles sous-marins ? Le gouvernement français a-t-il vraiment attendu les rĂ©vĂ©lations de la presse, pour mesurer l'ampleur des interceptions amĂ©ricaines ?

A propos, les AmĂ©ricains sont-ils vraiment en mesure d'exploiter toutes les donnĂ©es recueillies  ?

Enfin, dans cette gigantesque toile d'araignée, quelle est la part des préoccupations anti-terroristes, et celle de l'espionnage industriel et commercial ?

Le meilleur spécialiste de ces questions étant, à notre sens, notre animateur Jean-Marc Manach, il troque pour une fois sa place contre celle d'invité. Notre émission est sur le site(1) (et ses dix premiÚres minutes sont gratuites).

Et pour les fans de numérique, nous avons le plaisir de vous informer que notre dernier livre "Terra Incognita.net", dans lequel je traite sur un ton trÚs personnel de la rupture entre anciens et nouveaux medias, est désormais disponible en ebook. Pour le commander, c'est ici. (2)

Daniel Schneidermann

 

 

Pour vous abonner, pour un jour, pour un mois ou pour un an, c'est sur le site (3) !

Voir les commentaires

Pour l'éveil des jeunes à la citoyenneté ...

29 Octobre 2013, 20:54pm

Publié par presssagrun

 

3

FondĂ©e le 15 septembre 1993, ÉVEIL est une

association loi 1901, Ă  but non lucratif.

 

son objet est d'Ă©veiller les jeunes Ă  leur rĂŽle de citoyen en

les informant notamment sur leur environnement

institutionnel, Ă©conomique, technologique,

Ă©cologique et sur les grands enjeux du monde

contemporain.

 

Par arrĂȘtĂ© du ministre de l'Éducation nationale

en date du 20 novembre 2007, l'association

ÉVEIL, qui apporte son concours à l'enseignement

public, est agréée pour une durée de cinq ans.

son agrément a été renouvelé en 2012 pour une

durée de cinq ans (BoEn du 25 juin 2012).

 

« J’ai fait la connaissance de l’association ÉVEIL il y a une dizaine d’annĂ©es et j’ai Ă©tĂ© aussitĂŽt frappĂ© et sĂ©duit par la nettetĂ© du but suivi et tout autant par la vitalitĂ© de son Ă©quipe de direction.

 

L’ambition d’ÉVEIL est de dĂ©velopper – au minimum de faire naĂźtre – dans les jeunes gĂ©nĂ©rations, ce sentiment de commune citoyennetĂ© que le monde, souvent dĂ©structurĂ© oĂč elles Ă©voluent, tend Ă  effacer. Sentiment, celui d’appartenir Ă  une humanitĂ© solidaire, d’adhĂ©rer Ă  des valeurs universelles, et au moins de se comporter dans le respect de l’Autre, qui ne va pas de soi.

 

Ayant Ă  transcender particularismes, Ă©goĂŻsmes et/ou communautarismes divers, il requiert un minimum d’éducation, de culture, mais aussi de pratique guidĂ©e.

 

C’est sur ces diffĂ©rents registres qu’ÉVEIL agit, en lien direct avec le monde associatif, avec celui d l’enseignement, celui des pouvoirs publics, aux deux niveaux national et europĂ©en. »

Yves Quéré,

administrateur ÉVEIL et AcadĂ©micien des Sciences

Pour l’éveil des jeunes Ă  la citoyennetĂ©

Voir les commentaires

DĂ©couvrez le projet “7 milliards d’Autres” de la Fondation GoodPlanet prĂ©sidĂ©e par Yann Arthus-Bertrand ...

29 Octobre 2013, 20:11pm

Publié par presssagrun

3884994504_49115abfb4.jpg
Connaissez-vous le projet “7 milliards d’Autres” de la Fondation GoodPlanet prĂ©sidĂ©e par Yann Arthus-Bertrand ?

“7 milliards d’Autres” est un portrait de l’humanitĂ©.

 

 Depuis 2003, des reporters ont filmĂ© et recueilli les tĂ©moignages de 6 000 hommes et femmes dans 84 pays.

 

Autant d’individus qui se sont livrĂ©s, ont confiĂ© leurs rĂȘves, leurs espoirs, leurs parcours de vie, leurs histoires d’amour, leurs peurs, leurs Ă©preuves, leurs colĂšres...

Ce projet se décline sous diverses formes :

des vidéos aux livres,

du site internet aux expositions audiovisuelles,

chacun des mĂ©dias permet de s’attacher diffĂ©remment Ă  la parole et Ă  ces incroyables rĂ©cits de vie.

 

Aujourd’hui, pour les partager et maximiser leur viralitĂ©, nous lançons un ouvrage numĂ©rique, une invitation Ă  la rencontre de ces Autres et du monde...

L’eBook 7 milliards d’Autres sort aujourd’hui au prix de 4,99 €.

 DĂ©couvrez le  petit teaser sur: www.7milliardsdautres.org/ebook



FONDATION
GOODPLANET
1 carrefour de Longchamp – Domaine de Longchamp – 75016 Paris
http://www.goodplanet.org/

Voir les commentaires

La Créole d'offenbach à l'Espace Cardin ...

28 Octobre 2013, 20:41pm

Publié par presssagrun

 

1

4064230573_92b164a8e2.jpg

 

 

TRÉTEAUX LYRIQUES

 

PRÉSENTE

 

LA CRÉOLE

 

DE JACQUES

OFFENBACH

 

 

 

 

comique en trois actes

interprété avec enthousiasme et gaieté.

Cette oeuvre est reprise pour la premiÚre fois dans sa version originale depuis sa création.

TombĂ©e dans l’oubli, Albert Willemetz l’en extirpa briĂšvement en 1934, changeant l’opĂ©rette en une comĂ©die

musicale burlesque taillée sur mesure pour Joséphine Baker. Sous sa forme de 1875,

 

 

 

Voir les commentaires

La créole d'Offenbach à l'Espace Cardin ...

28 Octobre 2013, 20:29pm

Publié par presssagrun

 

 

   

1

 

Communiqué de presse, le 18 octobre 2013

 

 

LA TROUPE DES

 

 

TRÉTEAUX LYRIQUES

 

 

PRÉSENTE

 

 

 

 

 

OFFENBACH

À L’ESPACE CARDIN

 

 

 

 

DE

NOVEMBRE 2013 À JANVIER

 

 

2014

Forte d’un succĂšs grandissant Ă  chaque reprĂ©sentation depuis

45 ans, c’est avec

 

La Créole

 

 

 

 

de Jacques Offenbach que la joyeuse

troupe des TrĂ©teaux Lyriques revient Ă  l’Espace Cardin, Ă  partir du

16 novembre 2013 et pour douze reprĂ©sentations jusqu’en

janvier 2014. Ils assurent ainsi bĂ©nĂ©volement la promotion de l’art

lyrique tout en reversant l’intĂ©gralitĂ© des bĂ©nĂ©fices de leurs

spectacles Ă  des associations sociales et humanitaires.

 

UNE OEUVRE DE JACQUES OFFENBACH REMISE EN LUMIÈRE

 

 

 

En 1875, malgré ses difficultés financiÚres, Offenbach parvient à

lancer trois grandes productions sur trois scÚnes différentes.

Parmi elles,

 

La Créole

 

 

 

 

 

est avant tout un vaudeville.

Rebondissements, quiproquos et claquements de porte

s’enchaĂźnent Ă  un rythme effrĂ©nĂ©, avec en toile de fond, comme

presque toujours chez le compositeur une critique de la société

de son temps.

Le personnage du Commandant de Feuillemorte, colonialiste Ă  outrance, orgueilleux et bouillant,

est manipulé de bout en bout par tous les autres personnages qui se jouent de lui, à commencer par

la Créole, Dora, une Française des Antilles délicieusement exubérante. On assiste à un marivaudage

plein d’humour et d’entrain, ou comment deux jeunes pupilles et leurs promis vont malicieusement

recomposer les couples arrangés par ce Commandant fort en gueule mais au coeur tendre
 Les

Tréteaux Lyriques vous proposent de découvrir ou redécouvrir cet opéra

 

 

‐

 

 

comique en trois actes

interprété avec enthousiasme et gaieté.

Cette oeuvre est reprise pour la premiÚre fois dans sa version originale depuis sa création. Tombée

dans l’oubli, Albert Willemetz l’en extirpa briĂšvement en 1934, changeant l’opĂ©rette en une comĂ©die

musicale burlesque taillée sur mesure pour Joséphine Baker. Sous sa forme de 1875,

 

 

 

 

La Créole

 

 

 

sommeillait et les Tréteaux Lyriques réveillent ainsi la belle endormie grùce aux partitions d'origine.

 

UNE TROUPE MÊLANT BÉNÉVOLES ET PROFESSIONNELS

 

 

 

Association créée en 1968 par de jeunes chanteurs passionnés, les Tréteaux Lyriques mettent en

scÚne tous les deux ans le meilleur du répertoire des opéras bouffes à la française. Ils incarnent

l’incroyable rencontre d’une troupe de 45 chanteurs

 

‐

 

 

 

 

comédiens, amateurs et professionnels, ùgés de

22 Ă  75 ans, d’un orchestre de professionnels, sous la baguette d’un chef d’orchestre renommĂ©, d’un

metteur en scÚne de talent, de chefs de choeur, costumiÚre, décorateur et chorégraphe, tous

professionnels confirmés.

Les TrĂ©teaux Lyriques peuvent ĂȘtre ainsi un tremplin pour de jeunes professionnels mais permettent

aussi, par exemple, Ă  des Ă©tudiants talentueux en Ă©cole de couture de participer Ă  un projet de

réalisation de costumes.

2

 

PROMOUVOIR L’ART LYRIQUE TOUT EN SOUTENANT QUATRE ASSOCIATIONS

 

 

 

 

 

Tous sont rassemblés douze mois durant répétant au sortir de leurs activités professionnelles ou

personnelles respectives, par leur passion pour Offenbach bien sûr, mais aussi pour soutenir quatre

associations humanitaires en leur reversant l’intĂ©gralitĂ© de leurs bĂ©nĂ©fices soit environ 10 000 euros

à chacune. Cette année, les Tréteaux Lyriques soutiennent les associations suivantes :

 

PERCE

‐NEIGE

 

 

 

 

 

qui construit, équipe et gÚre des maisons de vie pour adultes handicapés, dans toute la

France. Les TrĂ©teaux Lyriques ont choisi de participer Ă  l’équipement de la premiĂšre maison dans les

Bouches

 

 

‐

 

 

du RhÎne, qui sera consacrée aux personnes autistes.

 

FIDEI

 

 

 

 

 

 

, un centre de formation professionnalisante Ă  la couture, au Burkina Faso, en Inde et au

 

SĂ©nĂ©gal. Les TrĂ©teaux Lyriques apporteront leur soutien Ă  la crĂ©ation d’un centre de formation Ă  la

couture pour des jeunes filles du Burkina Faso.

 

 

AGAPA

 

 

 

 

 

qui vient en aide aux personnes ayant vĂ©cu un deuil pĂ©rinatal Ă  travers des parcours d’écoute

personnalisĂ©s conçus par des psychologues. A l’occasion des 20 ans de l’association, les TrĂ©teaux

Lyriques participeront au financement d’un colloque pour les professionnels de la pĂ©rinatalitĂ©, dont

seront tirés des modules de formation.

 

 

Les Enfants de la Goutte d’Or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

, association de quartier qui accompagne plusieurs centaines d’enfants

et adolescents en situation familiale et sociale difficile (soutien scolaire, activités sportives et

culturelles). Les TrĂ©teaux Lyriques financeront la couverture d’une petite cour pour permettre

 

l’organisation d’ateliers toute l’annĂ©e.

 

 

 

 

 

  

 

4 associations soutenues

12 représentations tous les deux ans

45 personnes bénévoles sur scÚne, autant en coulisse

40 000 euros de bénéfices intégralement reversés en moyenne

La Créole

 

, opĂ©ra‐

 

comique de Jacques Offenbach

 

Espace Pierre Cardin,     

 

 

 

1 avenue Gabriel, 75008 Paris

  

Douze représentations :

 

 

 

16, 17, 29 et 30 novembre 2013  

1er dĂ©cembre 2013 ‐

9, 10, 11, 12, 17, 18 et 19 janvier 2014

  

Direction musicale: Laurent Goossaert

Mise en scĂšne: Bernard Jourdain

Assistant mis en scĂšne : Adrien Jourdain

Chorégraphe: Joseph Laurent

Chef de choeur : Philippe Nikolov et Jean Bridier

Orchestre Ad Lib – premier violon: Vincent Bernardon

Costumes: Isabelle Pasquier

Scénographie: Isabelle Huchet

Pianiste accompagnateur: Clémence Boutte

   

RĂ©servations et informations sur : www.treteaux

‐lyriques.fr 

Contacts presse :

   

Camille Boneu – 06 73 12 19 63 – cboneu.presse@gmail.com

Laurence Neret

 

 

Minet – 06 50 11 05 18 – l.neretminet@wanadoo.fr

   

QUELQUES CHIFFRES SUR LES TRÉTEAUX LYRIQUES

 

 

Voir les commentaires

DerniĂšres parutions des Ă©diitons de l"astronome ...

28 Octobre 2013, 20:07pm

Publié par presssagrun


Lettre d'informations du 24/10/2013
 Vade mecum, Expressions d'artistes (en Ă©dition papier et numĂ©rique),
Sur paroles (CD audios et Films DVD)... 
 
 
La terre et le feu 1914-1918
la trilogie de Mino Faïta consacrée
Ă  la Grande Guerre  
 
 
 parution
11/2013

 

Les fusillĂ©s innocents durant la Grande Guerre      

Mino FaĂŻta 

      

De la fin du conflit jusqu’au milieu des annĂ©es 1960 le silence sur cette affaire est total, vient ensuite la publication des travaux de Guy Pedroncini, un officier de l’armĂ©e qui le premier aborde la question. Un travail pionnier, fondamental, mais diversement apprĂ©ciĂ©. Il faudra attendre ensuite encore un quart de siĂšcle pour voir enfin nombre d’historiens de renom ouvrir plus largement le dossier et de poser les principales questions : justice ou injustice militaire, relĂąchement des troupes ou incompĂ©tences du commandement, dĂ©fense de la patrie ou obĂ©issance aveugle Ă  des ordres absurdes ?

[suite...] sur le site*

 
 
 parution
11/2015
 

La Grande Guerre, les champs et les usines      

Mino FaĂŻta 

      

Au dĂ©but de l’étĂ© 1915, on sait dĂ©sormais au plus haut niveau de l’État que la guerre sera longue et qu’elle ne pourra ĂȘtre gagnĂ©e sans une mobilisation globale et sans prĂ©cĂ©dent. L’Union SacrĂ©e, quitte le terrain de l’adhĂ©sion idĂ©ologique pour investir celui des champs et des usines. [suite...]

 

 

parution

11/2017

 

La Grande Guerre, le temps du deuil et de la reconnaissance      

Mino FaĂŻta 

      

Le 11 novembre 1918 l’armistice est accueilli dans une euphorie bien discrĂšte, en revanche bien plus rĂ©pandu est le sentiment de soulagement. La mort et les souffrances pĂšsent lourd pour qu’il en soit autrement. Dans nos deux dĂ©partements plus de vingt deux mille hommes ont laissĂ© leurs vies sur les champs de bataille. Ceux qui reviennent sont blessĂ©s, meurtris, ou alors dĂ©figurĂ©s. Par la loi du 25 octobre 1919, l’État ordonne d’ériger un monument aux morts dans chaque commune, afin de graver dans la pierre et le mĂ©tal, leur courage, leurs sacrifices.  [suite...]

 

 
 
... et aussi (déjà parus)

 

 

 

 

 

Carnets de Guerre de Pierre Pasquier      

Mino FaĂŻta 

      

Écrits dans l'urgence d'une situation constamment dramatique oĂč la mort prĂ©side Ă  tous les destins, ces carnets de guerre sont un tĂ©moignage prĂ©cieux.
Parcourant la ligne de front des Vosges Ă  la mer en passant par l’Alsace, la Lorraine, la Champagne, la Picardie, le Nord Pas de Calais, la Belgique
 pendant les 4 ans de la Grande Guerre, le caporal P. Pasquier observe, noue des relations et note tout. 

 

  

 

2e édition en préparation

courant 2014

1Ăšre Ă©dition

encore

disponible

 

Chronique d'une famille durant la Grande Guerre      

PrĂ©sentĂ©e par Bernard Paccot, PrĂ©faces de Mino FaĂŻta 

      

Tome 1 - Porté disparu aprÚs quatre années de guerre

Le 14 octobre 1918, Alphonse Joseph DONCHE, combattant dans le 23e RĂ©giment d'Infanterie, Ă©tait portĂ© disparu Ă  ROULERS (Roeselare) en Belgique aprĂšs avoir combattu pendant quatre annĂ©es. Il n'aura mĂȘme pas eu le temps de fĂȘter ses vingt-quatre ans... Quelle famille n'a pas connu ce drame lors de la Grande Guerre, mais aussi qu'en subsiste-t-il en nos mĂ©moires ?

[suite...]

 

 

Tome 2 - Quatre annĂ©es de guerre et dix annĂ©es de fiançailles

Le livre Chronique d'une famille durant la Grande Guerre - Tome 1 a mis en scĂšne toute une rĂ©gion au grĂ© des Ă©vĂšnements de la guerre de 1914-1918. Nous retrouvons les mĂȘmes personnages et bien d'autres dĂšs 1909. Nous allons surtout ĂȘtre en prĂ©sence de Marie-Louise et Jean-Marie. Ils vont nous emmener tout au long de leurs dix annĂ©es de "frĂ©quentations".

Ces dix annĂ©es s'expliquent d'elles mĂȘmes par la succession des Ă©vĂšnements : deux ans de service militaire, ensuite une longue pĂ©riode pendant laquelle se louait Jean-Marie comme journalier, Ă©maillĂ©e de complĂ©ments au service militaire. Enfin les quatre annĂ©es de guerre. De son cĂŽtĂ©, Marie-Louise aura bien Ă  faire avec les travaux de la ferme, son emploi de servante chez un notaire et le remplacement de ses frĂšres partis Ă  la guerre.

[suite...]

 
 
 
Editions de l'Astronome - L'Ă©toile D - 9 avenue du GĂ©nĂ©ral de Gaulle
74200 THONON LES BAINS (F) 

Voir les commentaires

Petits conseils contre l'ennui des vacances scolaires ...

28 Octobre 2013, 20:01pm

Publié par presssagrun


DĂ©couvrez

la lettre

d'information de

SOS Éducation

 

Le petit reporter - Les trĂ©sors de l’école et autres trouvailles
 
Le petit plus pour les parents

On n’a jamais assez d’idĂ©es de livres Ă  lire Ă  ses enfants et Ă  leur faire lire. C’est ce que propose Une bibliothĂšque idĂ©ale, un guide qui rĂ©fĂ©rence de bons ouvrages Ă  lire entre 5 et 11 ans.

“L’enfant adore les histoires. Quand la voix du maĂźtre retentit, changĂ©e en celle du hĂ©ros, du mĂ©chant ou de tout autre personnage, un silence absolu remplit la salle de classe...

En savoir plus
 
Le petit plus pour les profeseurs

C’est simple, mais il fallait y penser. Et c’est surtout rudement efficace chez les enfants. Un des enjeux de la grande section de maternelle est en effet d’aborder les diffĂ©rentes Ă©critures (majuscule, cursive et script).

Deux orthophonistes ont simplement pensĂ© Ă  utiliser des planches d’alphabet bien prĂ©sentĂ©es. On entre dans cet alphabet par les voyelles. Le tout est prĂ©sentĂ© par Annabelle la coccinelle...

En savoir plus
 

Logo Sos Education


Logo Facebook Logo Twitter Logo Youtube

Vous recevez cet email car vous avez Ă©mis le souhait de recevoir la lettre d'information de SOS Éducation.
Si vous souhaitez vous désabonner cliquez ici.

© 2013 SOS Éducation. Tous droits rĂ©servĂ©s

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>