Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Si vous n'avez pas tout compris Ă  la rĂ©volution ukrainienne, rassurez-vous : vous n'ĂȘtes pas les seuls. !..

28 FĂ©vrier 2014, 19:21pm

Publié par presssagrun

Logo @si

Gazette d'@rrĂȘt sur images, 324

 

 

Ce n'est pas simple, de dégager les grandes lignes d'un événement, au coeur de la bataille.

Si vous n'avez pas tout compris Ă  la rĂ©volution ukrainienne, rassurez-vous : vous n'ĂȘtes pas les seuls.

Sur le "maïdan" de Kiev, est-ce un peuple rassemblé qui s'est soulevé pour prendre son destin en main, ou une foule manipulée par des activistes néo-nazis ? La télégénique Youlia Timochenko est-elle vraiment l'héroïne des Ukrainiens, ou a-t-elle seulement hypnotisé les télés étrangÚres ?

Et Poutine ?

A-t-il tout manigancé dÚs le début dans le but d'annexer la Crimée, ou bien a-t-il été dépassé par le soulÚvement ?

 

C'est peu dire que les images de télé, le nez sur l'événement, n'apportent pas de réponse claire à toutes ces questions.

 C'est pourquoi nous nous livrons cette semaine Ă  une lecture contradictoire des principales sĂ©quences de la rĂ©volution ukrainienne.

Saviez-vous que les Russes, ces derniÚres semaines, ont délivré massivement des passeports aux habitants de Crimée ?

Que les habitants de Kiev ne peuvent voir que des télévisions russophones ?

Pour comprendre comment les images peuvent déformer un événement, ou l'occulter, regardez notre émission. Elle est ici (1).

 

Daniel Schneidermann

 

Pour voir nos émissions, abonnez-vous. C'est trÚs simple, et le tarif est modique : 1 euro pour un jour, ou 3,50 euros par mois, ou encore 40 euros par an. C'est le prix de notre indépendance ! Pour vous abonner, pour un jour, pour un mois ou pour un an, c'est là (2) !

Voir les commentaires

Buffalo Cauliflower

27 FĂ©vrier 2014, 22:28pm

Buffalo Cauliflower

Buffalo Cauliflower Bites - A healthy alternative to the traditional buffalo wings or buffalo chicken dip.

Voir les commentaires

Anne Hildalgo signera le PACTE du Mouves: le jeudi 6 mars 2014...

27 FĂ©vrier 2014, 19:33pm

Publié par presssagrun

 Presse

 

Anne Hildalgo participera Ă  un temps d’échange

avec les entrepreneurs sociaux parisiens

le jeudi 6 mars 

 et signera

le PACTE du Mouves.

 

 

 

Elle s’engagera ainsi publiquement Ă  intĂ©grer le dĂ©veloppement de l’entrepreneuriat social dans les chantiers prioritaires de son mandat.

 

 

Le Mouves a rĂ©digĂ© un PACTE et le propose Ă  signature des candidats aux municipales. Un document qui contient 6 mesures concrĂštes, qui s’articulent autour de 3 objectifs : 

 

> Favoriser l’émergence d’innovations sociales et environnementales 

> RĂ©orienter les marchĂ©s publics vers la crĂ©ation de valeur sociale et environnementale ajoutĂ©e sur le territoire 

> Mettre en place une politique de sensibilisation et de formation Ă  l’entrepreneuriat social 

 

Le Mouves organise, en lien avec ses communautĂ©s d’entrepreneurs sociaux, des visites d’entreprises sociales avec les candidats suivies de moments ouverts, d’échanges et de dĂ©bat qui sont l’occasion d’une signature officielle du PACTE. 

 

 
> Le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves)
 
fĂ©dĂšre et reprĂ©sente les entrepreneurs sociaux et leurs partenaires en France. Des entrepreneurs motivĂ©s avant tout par l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, pour qui le profit est un moyen, pas une fin en soi. Le Mouves agit pour promouvoir leurs mĂ©tiers et leurs solutions, et crĂ©er un environnement plus favorable Ă  leur essor. www.mouves.org

Voir les commentaires

Pauline Bebe est devenue, en 1990, la premiĂšre femme rabbin de France...

27 FĂ©vrier 2014, 19:10pm

Publié par presssagrun

 

En amont de la JournĂ©e de la Femme le 8 mars prochain, nous souhaitions attirer votre attention sur le parcours d'une femme au mĂ©tier hors du commun : Pauline Bebe est en effet devenue, en 1990, la premiĂšre femme rabbin de France et d'Europe continentale aprĂšs la guerre, s'inscrivant ainsi dans une lignĂ©e de pionniĂšres. A la tĂȘte de la CommunautĂ© juive libĂ©rale d'Ile-de-France (CJL) qu'elle a fondĂ©e en 1995, elle a su crĂ©er une communautĂ© chaleureuse et accueillante dans un style participatif.

 

Au-delà des préceptes religieux, la grande ouverture d'esprit dont fait preuve le mouvement libéral offre un regard éclairé sur la société qui nous entoure, son évolution au fil des siÚcles.
L'action sociale lui tient Ă  cƓur et elle a mis en place de nombreuses activitĂ©s dans sa communautĂ© parmi lesquelles: l'accueil des Ă©trangers, l'aide Ă  la recherche de travail, les collectes de vĂȘtements et de nourritures, la lutte contre le SIDA.

 

Forte d'un parcours semé d'embuches et de son statut de femme rabbin, elle défend aujourd'hui la place de la femme au sein de la religion juive et plus généralement dans la société.
S'il a lui a fallu travailler deux fois plus qu'un homme, sa dĂ©termination a payĂ© : « Je voulais ĂȘtre rabbin pour accompagner les gens dans les pĂ©riodes importantes de leur vie. Le mouvement libĂ©ral prĂŽnait l'Ă©galitĂ© entre l'homme et la femme. Je ne voyais aucun obstacle Ă  ma demande. »

 

Auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier « L'Autre, cet infini » - un dialogue sur l'amour et l'amitié avec la psychanalyste Catherine Bensaid, Pauline Bebe prend réguliÚrement la parole sur les thÚmes de la famille, de l'égalité homme-femme, de la vie en entreprise ou encore des sujets d'actualité tels que l'histoire de la « quenelle ». Vous trouverez d'ailleurs en PJ sa « Recette du Rire » en réaction à cette affaire.

Voir les commentaires

Karine Viard et RĂ©mi Gaillard, le choc...

27 FĂ©vrier 2014, 18:58pm

Publié par presssagrun

09h15 le neuf-quinze

 

Karine Viard et RĂ©mi Gaillard, le choc

 

En toute innocence, Karin Viard vient au Grand journal défendre son film.

Un de ses films (cinq films sortent cette annĂ©e avec Karin Viard Ă  l'affiche). Et l'actrice la plus sympa du cinĂ©ma français, "la star d'Ă  cĂŽtĂ©" comme l'appelle Le Monde, tombe en pleine bataille entre Aphatie et AurĂ©lie Filippetti, Ă  propos des paparazzi. Car les paparazzi sont entrĂ©s au musĂ©e. Plus, prĂ©cisĂ©ment, Ă  Pompidou-Metz, oĂč une exposition leur est consacrĂ©e. VoilĂ  un combat Ă  la mesure d'Aphatie. Filippetti se dĂ©fend comme elle peut. Et Viard ? Qu'en pense-t-elle ? Elle a beaucoup aimĂ© certaines photos de paparazzi. Qu'a-t-elle dit ? La voilĂ  prise pour cible par Aphatie : "vous dĂ©fendez les paparazzi". Retraite immĂ©diate : "je n'ai pas dĂ©fendu les paparazzi". Fin de la premiĂšre manche. Mais elle n'a encore rien vu.

"La star d'à cÎté", l'expression est formée d'aprÚs "la fille d'à cÎté", traduction de l'anglais, "the girl next door", stéréotype "culturel et sexuel", comme dit wikipedia (1), auquel Karin Viard colle en effet parfaitement. On promotionne donc gentiment sur le dernier film de Viard : jeux de l'amour et de la trahison dans une bande de quinquas en Normandie, vision cruelle, lucide et drÎle, vous pouvez tout jouer, j'aimerais jouer un homme, papotage d'à cÎté pour star d'à cÎté, roule ma poule.

 

Mais sur le plateau, se trouve maintenant aussi l'homme qui est devenu n'importe qui en faisant n'importe quoi, "le Français le plus célÚbre du Web", dit de Caunes, Rémi Gaillard, bien connu ici (2). Il vient assurer la promo de son "premier film de cinéma". Gaillard à la télé ? LOui, mais il ne va pas faire sa promo n'importe comment. "J'ai pas la télé, et j'aime pas la télé" Moment de silence. "Mais je viens ici parce que c'est sympa". "Juste pour que j'ai une idée, demande de Caunes, un milliard six cent millions de vues sur Internet, ça rapporte combien ?" "Un million par jour" Re-moment de silence. "Que je ne déclare pas, en plus".

 Et de tailler un costard discret aux cachets de Dany Boon, qui se trouvait Ă  sa place la veille. De Caunes, pris de court : "Non, sĂ©rieusement ?" "Un million par jour". Et Gaillard rĂšgle maintenant leur sort aux CĂ©sars, cette cĂ©rĂ©monie oĂč on vote pour ses potes, comme Viard vient de l'avouer innocemment pour ce qui la concerne. Viard : "je n'ai pas dit ça". Mais si, trop tard, elle vient de le dire. Diffusion d'un sketch de Gaillard : un pigeon gĂ©ant (Jean-Claude) dĂ©fĂšque sur un pare-brise. TĂȘte de Viard, en mĂ©daillon, qui ne digĂšre pas le scud sur le copinage. Mais elle n'est pas sortie de la lessiveuse. Jean-Claude, le pigeon dĂ©fĂ©queur est sur le plateau, pigeonnant le discours-promo habituel : "il faut tout donner, tout lĂącher dĂšs la premiĂšre prise. Je suis sĂ»r que Karine comprend ce que je veux dire". De Caunes : "Karine, vous avez l'air atterrĂ©e". La star d'Ă  cĂŽtĂ©, dans une tentative dĂ©sespĂ©rĂ©e de surnager : "Mais si, ça m'a fait rire. Mais c'est...c'est nouveau".

Avant tout, rester bonne camarade de celui qui vient de chier en quelques secondes sur tout le cinéma français, Césars, copains, copines et discours promos. Trop tard. En une séquence, "la star d'à cÎté" est remontée fissa au Panthéon rassurant des stars ordinaires. N'est pas d'à cÎté qui veut.

/media/breve/s170/id16996/original.68803.jpg

 

Daniel Schneidermann

Voir les commentaires

CORINNE LEPAGE/EUROPECITOYENNE au Salon de l'agriculture ...

26 FĂ©vrier 2014, 19:31pm

Publié par presssagrun

Image de DAMERVAL François

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 CORINNE LEPAGE/EUROPECITOYENNE
VISITE SALON INTERNATIONNAL DE L’AGRICULTURE

  VENDREDI 28 FEVRIER 2014
 
 
Corinne Lepage, dĂ©putĂ©e europĂ©enne, ancienne Ministre de l’environnement, ancienne candidate Ă  la PrĂ©sidence de la RĂ©publique, PrĂ©sidente du Rassemblement citoyen et de CAP21, candidate aux Ă©lections europĂ©ennes sera prĂ©sente sur le salon international de l’agriculture 2014, le vendredi 28 fĂ©vrier dĂ©s 07h30.
Elle sera accompagnée des portes paroles pour la campagne des européennes pour les listes «Europe citoyenne»
 
Les listes Europe Citoyenne aux Ă©lections europĂ©ennes 2014 prĂŽneront lors de la campagne des europĂ©ennes :
1.      une meilleure valorisation de la fonction non agricole des agriculteurs
2.      le dĂ©veloppement d’une stratĂ©gie d’adaptation face aux changements climatiques et la CrĂ©ation d’un fond europĂ©en d’indemnisation en cas de pertes liĂ©es aux intempĂ©ries (sĂ©cheresse, inondations, gels)
3.      le dĂ©veloppement des problĂ©matiques Ă©nergĂ©tiques vertes issue de l’agriculture (mĂ©thanisation, agroforesterie, dĂ©chets agricole divers
)
4.      l’encadrement des accords bi latĂ©raux Ă  commencer par l’accord UE/Canada, le TAFTA, les accords UE/Turquie, UE/Ukraine,

(Corinne Lepage a voté contre le mandat de négociation UE/TTIP)
5.      Remise en place des imports (traçabilitĂ©, modes de productions, socialisation des emplois..)  
 
Corinne Lepage est rapporteur au Parlement europĂ©en sur la proposition de directive du Parlement europĂ©en et du Conseil modifiant la directive 98/70/CE concernant la qualitĂ© de l’essence et des carburants diesel et modifiant la directive 2009/28/CE relative Ă  la promotion de l’utilisation de l’énergie produite Ă  partir de sources renouvelables et sur la proposition de rĂšglement du Parlement europĂ©en et du Conseil modifiant la directive 2001/18/CE en ce qui concerne la possibilitĂ© pour les États membres de restreindre ou d’interdire la culture d'OGM sur leur territoire.
Corinne Lepage est contre rapporteur sur les textes sur la crise alimentaire, la fraude dans la chaßne alimentaire et son contrÎle et sur les nouveaux aliments (viande clonée).
 
Programme de la visite
Hall 3
07:30 fin de la traite
Rencontre avec les Ă©leveurs laitiers et responsables du CNIEL
Problématique des prix du lait
09:00 rencontre avec les Ă©leveurs et l’interprofession bĂ©tail & viande
Problématique étiquetage, clonage et traité de libre échange
09:30 Point Presse Ă©crite
 
Commission européenne
 
Hall 2.2
Brasseur de France
Botanic
 
Hall 4
Ap 10:30
agence bio
ONF
FNSEA
JA
Agroparistech
Confédération paysanne
ANSES (15 min)
Pavillon France
SNVEL (15min) (contrÎles officielles, paquet santé vétérinaire
)
Coop de France
FARRE
Banque alimentaire
 
AprĂšs midi Hall 7
CIWF
RĂ©gions

 
 

Voir les commentaires

n Gadrey : Notre gouvernement “de gauche” freine les rĂ©formes. Comment les banques ont profitĂ© de la Crise.

25 FĂ©vrier 2014, 19:47pm

Publié par presssagrun

Collectif Roosevelt
Ce message ne s'affiche pas correctement ?
voir la version web.
Collectif Roosevelt
Lettre d'information de février
Collectif Roosevelt

Comme chaque mois, retrouvez toute l'actualitĂ© du collectif Roosevelt. 

 

SOMMAIRE

  1. Edito 
  2. EvĂ©nements Ă  venir 
  3. ActualitĂ©s du Collectif Roosevelt 
  4. Nos Partenaires
  5. Revue de presse 
  6. Nous soutenir

 

1. Edito 


Elections municipales, Pacte de responsabilité du gouvernement, élections européennes, sommet social et conférence climatique en 2015... les échéances ne manquent dans les mois qui viennent. C'est pourquoi nous voulons clarifier notre stratégie afin de répondre à ces défis. Le bureau du Collectif y travaille activement sur la base des lignes directrices votées en Assemblée générale le 15 décembre :
 

  • Lancer une Initiative Citoyenne EuropĂ©enne (ICE) sur le Partage du Temps de Travail (PTT)
  • Peser sur les nĂ©gociations sociales en France en 2014
  • Peser sur le sommet Climat en 2015
  • Suivre l'agenda politique par le biais d'ateliers thĂ©matiques, tels que les ateliers "Banques et Finance" et "Europe" 
  • Faire Ă©voluer la structure du Collectif Roosevelt, par le biais d'une AssemblĂ©e Constituante Interne 


Notre ambition est de prĂ©ciser rapidement cette stratĂ©gie, pour la dĂ©cliner en objectifs clairs et en actions concrĂštes afin d’accroĂźtre notre efficacitĂ© et d’augmenter notre visibilitĂ© dans chacun de ces axes. Ces derniers jours, l'Atelier Banque & Finance a ainsi rĂ©ussi Ă  peser dans le dĂ©bat public sur la question des propositions de Michel Barnier concernant les restructurations des banques, et sur la Taxe sur les Transactions FinanciĂšres (TTF). Nous souhaitons poursuivre dans cette voie pour continuer Ă  dĂ©fendre nos propositions sur nos diffĂ©rents axes de travail.

Nous souhaitons également améliorer la communication au sein du collectif, et en particulier avec les groupes locaux qui constituent les cellules de base, les piÚces maßtresses du Collectif Roosevelt, sans lesquelles rien ne se ferait. Nous ne pouvons que vous inviter à les rejoindre pour renforcer leur action de terrain.
Yes we can !

Bruno Lamour,
PrĂ©sident du Collectif Roosevelt 


 



2. EvĂ©nements Ă  venir  

  • Le 27 fĂ©vrier : une veillĂ©e citoyenne pour rendre hommage Ă  StĂ©phane Hessel

Il y a un an, StĂ©phane HESSEL nous quittait. Son humanisme, son invitation Ă  l’engagement, sa droiture, son courage resteront pour nous une source d’inspiration. Le jeudi 27 fĂ©vrier, un an aprĂšs sa mort, deux Ă©vĂ©nements auront lieu pour lui rendre hommage. Une soirĂ©e aura lieu Ă  l’Institut du Monde Arabe Ă  18h30 pour revenir sur la vie de ce grand homme, en prĂ©sence d’ami-e-s de StĂ©phane. Nous serons Ă©galement un hommage citoyen aura Ă©galement lieu place de la Bastille Ă  20h. Rejoignez l’évĂ©nement et diffusez le !
 

  • Le 12 mars : CinĂ©-DĂ©bat avec le RĂ©seau Revenu de Base

RĂ©duction du temps de travail, revenu de base, les objectifs sont proches : il s'agit de valider le cours historique de la diminution du temps de travail nĂ©cessaire pour satisfaire nos besoins, et de permettre de libĂ©rer du temps pour des activitĂ©s plus autonomes et plus Ă©panouissantes. Une soirĂ©e thĂ©matique pour prĂ©senter et discuter du revenu de base, le mercredi 12 mars Ă  18h45 Ă  la Maison des Sciences Economiques. Pour en savoir plus et rejoindre l'Ă©vĂ©nement.
 

  • Un questionnaire pour les candidat-e-s aux Ă©lections municipales 

DiffĂ©rents groupes locaux ont Ă©laborĂ© des questionnaires pour interpeller les candidats de leur municipalitĂ©. Nous les avons compilĂ© pour en faire un questionnaire accessible Ă  tou-te-s, que vous pouvez tĂ©lĂ©charger en cliquant ici. OĂč que vous soyez en France, avec ou sans votre groupe local, vous pourrez faire connaĂźtre Ă  vos candidat-e-s les propositions du Collectif Roosevelt applicables au niveau local : sur le thĂšme de l’ESS, du logement, de l’énergie renouvelable, de la finance responsable, de la dĂ©mocratie locale. 
 

    3. ActualitĂ© du Collectif Roosevelt 
     
    • « Capitalisme, libĂ©ralisme : un Ă©tat des lieux » : immense succĂšs du dĂ©bat Ă  Lyon 

    Le 5 fĂ©vrier au thĂ©Ăątre de la Croix-Rousse, Pierre Larrouturou dĂ©battait avec Jean-Claude Volot, chef d’entreprise et vice-prĂ©sident dĂ©missionnaire du MEDEF et Joseph Vogl, philosophe et professeur allemand. Le thĂ©Ăątre Ă©tait surbookĂ©, et le dĂ©bat fructueux. Au fil de la soirĂ©e, la discussion a montrĂ© que les deux intervenants rejoignaient le diagnostic de Pierre Larrouturou, sur les ravages du nĂ©olibĂ©ralisme, et sa responsabilitĂ© dans la casse sociale et l’explosion du chĂŽmage de masse. Pour lire le compte-rendu de la soirĂ©e, rĂ©digĂ© par le groupe local du RhĂŽne : c'est ici. 
     

    • Le compte-rendu de la journĂ©e du 18 janvier Ă  Toulouse mise en ligne 

    Les Etats gĂ©nĂ©raux du Pouvoir citoyen sont en marche au niveau local ! “Au-delĂ  de la variĂ©tĂ© des thĂ©matiques abordĂ©es par nos associations, de vraies convergences nous relient, un mĂȘme espoir nous porte qu’il est possible de construire un monde meilleur autour des idĂ©es de coopĂ©ration, de frugalitĂ©, de citoyennetĂ© active
  Satisfactions Ă©galement d’avoir pu constituer des groupes de projets qui, au-delĂ  de la rencontre, vont poursuivre la mise en place d’actions concrĂštes.” Pour le lire
     

    • Le groupe Banques mobilisĂ© pour la rĂ©forme bancaire europĂ©enne 

    Le groupe banques a d'une part publiĂ© la position du Collectif concernant la proposition de Michel Barnier, commissaire europĂ©en. Il y salue d’une part l’ambition du texte, mais dĂ©plore ses faiblesses. Pour lire leur position.

    A la suite de la rĂ©action du gouverneur de la Banque de France, qui a jugĂ© le texte europĂ©en "irresponsable," le groupe a ensuite co-signĂ© une lettre ouverte avec plusieurs experts de la finance. “Le prĂ©sent gouverneur s’est dĂ©jĂ  permis de critiquer la taxe sur les transactions financiĂšres, promue par la France et 10 autres pays europĂ©ens. Ne vous semble-t-il pas que cette nouvelle critique renforce le risque que le gouverneur et son institution apparaissent comme le porte-parole de grandes banques dont il reprend sans nuances les arguments, alors qu’il prĂ©side l’AutoritĂ© qui les supervise.” Vous pouvez la consulter dans son intĂ©gralitĂ© ici.  

    DĂ©couvrez toute l’actualitĂ© du groupe Banques ici.

     

    • Le 1er fĂ©vrier : une Ă©bullition citoyenne pour la transition ! 

    Samedi 1er fĂ©vrier, avait lieu la journĂ©e de mobilisation du Collectif pour une Transition Citoyenne. Au total, 85 Ă©vĂ©nements sur 60 dĂ©partements ont Ă©tĂ© comptabilisĂ©s, rĂ©unissant des milliers de personnes aux quatre coins de l’Hexagone, pour interpeller les candidats aux Ă©lections municipales. Vous pouvez voir la liste de tous les Ă©vĂ©nements ici.   
    Nous Ă©tions par ailleurs prĂ©sent-e-s Ă  l’évĂ©nement de lancement le matin sur le parvis de l’HĂŽtel de Ville, oĂč nous avons Ă©tĂ© rejoints par plusieurs candidats Ă  la mairie de Paris : Danielle Simonnet (Front de Gauche), Christophe Najdovski (EELV), et Christian Saint-Etienne (UDI). La prochaine journĂ©e de mobilisation est dĂ©jĂ  fixĂ©e : rendez-vous le 27 septembre ! 

     

     
    • ConfĂ©rence Ă  la Sorbonne, “Europe : La responsabilitĂ© du politique face Ă  l'emploi”

    S'est tenue mardi 11 fĂ©vrier Ă  la Sorbonne la premiĂšre confĂ©rence du Collectif Roosevelt Sorbonne : "La responsabilitĂ© du politique face Ă  l'emploi", avec pour intervenants Anne Houtman, chef de la reprĂ©sentation de la Commission EuropĂ©enne Ă  Paris, Antonin Cohen, professeur agrĂ©gĂ© des universitĂ©s Ă  l'UniversitĂ© de Rennes I, Dany Lang, maĂźtre de confĂ©rences en Ă©conomique Ă  l'UniversitĂ© de Paris XIII et Fabien Cazenave, blogueur europĂ©en. 
    "Les intervenants ont su finement nous Ă©clairer sur la maniĂšre dont peuvent s'Ă©laborer des politiques publiques, en l'occurrence dans le champ de l'emploi en Europe, les obstacles auxquels elles peuvent faire face mais aussi les marges de manoeuvre dont disposent les acteurs politiques pour les mettre en oeuvre." Pour lire le compte rendu complet de la soirĂ©e : c'est ici. 


     

    • SoirĂ©e Finance solidaire 

    Mercredi 12 fĂ©vrier au soir, malgrĂ© la tempĂȘte, des militant-e-s du Collectifs Roosevelt se sont rĂ©unis Ă  l'AGECA Ă  Paris 11e afin de s'informer sur la finance solidaire. GeneviĂšve GUENARD, directrice administrative et financiĂšre du CCFD-Terre solidaire, a rappelĂ© comment ce concept de finance solidaire a pris naissance il y a 30 ans et montrĂ© l'actualitĂ© qu'il conserve aujourd'hui. Puis Eric LARPIN, journaliste et observateur privilĂ©giĂ© de l'Ă©conomie solidaire et sociale, auteur de L'Ă©pargne solidaire pour les nuls, a prĂ©sentĂ© les diffĂ©rents canaux et outils qui permettent Ă  l'Ă©pargnant de privilĂ©gier une approche solidaire de son argent.
    Quelques liens utiles pour se renseigner sur la question : 

     



    4. Partenaires 

    • Parution du rapport de la fondation AbbĂ© Pierre 

    Le 19e rapport annuel de la Fondation est paru, et comme prĂ©vu, les chiffres font Ă©tat d’une terrible aggravation sur la question du logement : 

    • Entre 2001 et 2013 on relĂšve une augmentation de 50% des personnes Ă  la rue 
    • Les loyers ont augmentĂ© de 55 % depuis 2000
    • Le logement est devenu le 1er poste de dĂ©pense des mĂ©nages
    • Le rapport Ă©tudie par ailleurs de prĂšs le lien entre emploi, prĂ©caritĂ© et logement. 

    Pour dĂ©couvrir l’essentiel du rapport
     

    • Une lettre ouverte pour sauver la taxe sur les transactions financiĂšres 

    Le 19 fĂ©vrier, la France et l’Allemagne ont rendu publique leur position commune sur la taxe sur les transactions (TTF). Alors que Bercy et les lobbies financiers sont Ă  l’oeuvre pour en rĂ©duire la portĂ©e, 283 associations, ONGs et syndicats de 17 pays europĂ©ens ont interpelĂ© François Hollande et l’enjoignent Ă  « ne pas cĂ©der Ă  la pression du secteur financier » et Ă  mettre en place dĂšs 2015 « une TTF sur toutes les classes d’actifs, pour enrayer la spĂ©culation et financer les enjeux de solidaritĂ© nationale, europĂ©enne et internationale ». 
    Lire la lettre ouverte.

     

    • TroĂŻkawatch 

    TroĂŻkawatch est un nouveau rĂ©seau ayant pour but d’informer sur la situation Ă©conomique de diffĂ©rents pays europĂ©ens, sur l’opposition et la rĂ©sistance que l’austĂ©ritĂ© provoque parmis les populations. “Nous espĂ©rons que cela aidera Ă  connecter entre elles les diffĂ©rentes luttes et apportera une contribution au renforcement des rĂ©sistances contre les politiques d’austĂ©ritĂ©.”
    Leur deuxiĂšme lettre d’information est dĂ©sormais en ligne : dĂ©couvrez-lĂ  ici. 

     



    5. Revue de Presse

     



    Soutenez notre action et notre indĂ©pendance :
      Copyright © 2014 Collectif Roosevelt
       lettre d'information "Collectif Roosevelt"
       
      Adresse postale :
      Collectif Roosevelt
      5 passage Bullourde
      Paris 75011
      France

      Add us to your address book
       

      Voir les commentaires

      Leopard side bow san

      24 FĂ©vrier 2014, 23:36pm

      Leopard side bow san

      Leopard side bow sandals. I want them.

      Voir les commentaires

      CommuniquĂ© des habitantes et habitants sous attaque au 122 rue Émile Dumont Ă  Coulogne...

      23 FĂ©vrier 2014, 19:55pm

      Publié par presssagrun

       

      CommuniquĂ© des habitantes et habitants sous attaque au 122 rue Émile Dumont Ă  Coulogne

       

       

      Nous sommes les habitants et habitantes de la maison au 122 rue Émile Dumont Ă  Coulogne qui fait tant parler d'elle, malgrĂ© elle.

      Nous nous adressons à vous parce-que nous craignons pour notre intégrité psychologique, physique, et pour l'avenir de notre nouvelle ville.

       Depuis presque une semaine maintenant, notre maison est le thĂ©Ăątre d'un dĂ©versement de violence et de haine qui dĂ©ferle en toute impunitĂ©.

      Contrairement Ă  d'autres citoyens qui bĂ©nĂ©ficient du droit au respect de la privĂ©, nous sommes aujourd'hui contraint de communiquer sur notre vie personnelle. Nous sommes un couple d'europĂ©ens sans abris, et nous souhaitons rendre publique l'extrĂȘme dangerositĂ© de la situation  dont nous sommes victimes actuellement.

       

      Nous avons emmĂ©nagĂ© dans cette ancienne ferme le lundi 10 fĂ©vrier,  la police a rĂ©alisĂ© notre prĂ©sence le samedi et a tentĂ© de contacter le propriĂ©taire du lieu (le bailleur Cottage de Flandres qui a rachetĂ© la propriĂ©tĂ© Ă  la commune de Coulogne), considĂ©rant que s'ils rĂ©ussissaient Ă  le joindre dans les 48 heures ils pourraient nous expulser, au motif de flagrance, sans passer par les tribunaux. La manipulation et la dĂ©sinformation sur la situation de  notre maison a commencĂ© dĂšs ce moment, puisque les autoritĂ©s ont pris en considĂ©ration la prĂ©sence des habitants Ă  partir du moment oĂč il les ont vu, alors que ces derniers pouvaient prouver qu'ils Ă©taient lĂ  depuis plusieurs jours dĂ©jĂ . MalgrĂ© cette volontĂ© de dĂ©tourner les procĂ©dures judiciaires, ils n'ont pas rĂ©ussi Ă  contacter le propriĂ©taire et ont donc Ă©tĂ© contraints d'engager une procĂ©dure en justice devant le tribunal d'instance.

       

      DĂšs samedi, nous avons entendu les premiers propos agressifs Ă©manant de deux voisins qui ont menacĂ© de brĂ»ler la maison, nous regardant en jouant avec une masse. Ils ont ensuite contactĂ© (ou font partis) du collectif « Sauvons Calais Â», pour les mettre au courant de l'existence de notre habitation, et tout a commencĂ©... Rappelons que ce collectif, qui s'exprime notamment au travers d'une page facebook et de l'organisation de manifestations anti-immigration Ă  Calais, a Ă©tĂ© crĂ©Ă© suite Ă  l'appel Ă  la dĂ©lation rĂ©digĂ© par la maire de Calais, Natacha Bouchard, pour « sauver Â» Calais, de l' Â« invasion Â» des migrants, des no-border, de la prĂ©fĂ©rence Ă©trangĂšre, des squats...Les membres de ce collectif ont activement propagĂ© des rumeurs sur qui nous Ă©tions et pourquoi nous Ă©tions dans cette maison, les ont rendu publique sur facebook sans possĂ©der aucune preuve de ce qu'ils avançaient, ont dĂ©chaĂźnĂ© les passions, s'imposant par la violence pour nous contraindre Ă  quitter notre habitation.

       

      Dimanche soir, une voiture avec Ă  son bord un administrateur et porte parole du collectif « Sauvons Calais Â», Kevin RĂȘche, s'est arrĂȘtĂ©e, et ses occupants ont brandi un drapeau français et ont mis de la musique. Lundi, ces personnes sont revenues  dans l'aprĂšs-midi avec d'autres individus rĂ©clamant notre expulsion, sous le regard des forces de police, et un appel Ă  se rassembler devant chez nous le lendemain aux alentours de 14h00 Ă  Ă©tĂ© postĂ© sur la page facebook de « Sauvons Calais Â».

       

       Mardi, aux alentours de 6h30, trois individus coiffĂ©s de perruques ont pĂ©nĂ©trĂ© par effraction dans la cour de la maison, cassĂ© la vitre de la porte d'entrĂ©e et les volets de la fenĂȘtre de la façade cĂŽtĂ© rue,  essayĂ© de forcer la porte arriĂšre tout en profĂ©rant des menaces de mort : « si on rentre on vous viole et on vous tue Â», « salope, je vais te pĂ©nĂ©trer ! Â». La police est arrivĂ©e 15 minutes aprĂšs que nous les ayons appelĂ© et ont arrĂȘtĂ© deux de nos agresseurs. Nous nous sommes rendus au commissariat de Calais pour dĂ©poser plainte et ils ont refusĂ© de la recevoir. Ils nous ont de surcroĂźt intimidĂ© en appelant quatre autres policiers pour nous faire comprendre qu'il n'Ă©tait pas possible pour nous de bĂ©nĂ©ficier de ce droit (rappelons qu'il est illĂ©gale de refuser d’enregistrer une plainte, surtout lorsque la victime emmĂšne avec elle des preuves permettant d'identifier les auteurs des dĂ©gradations survenues Ă  son domicile).

       

      Les rassemblement se sont intensifiĂ©s les jours suivants et ont grossi en nombre (50-60 personnes) et en durĂ©e, s'accompagnant d'insultes, de menaces de mort, de jets de pierre, particuliĂšrement en fin de soirĂ©e. En l'absence d'une quelconque mesure (pas d'arrestation, pas de contrĂŽle d'identitĂ©) prise par les forces de l'ordre pourtant prĂ©sentes sur les lieux une partie de la journĂ©e et de la soirĂ©e et contraintes de venir suite Ă  nos appels incessants, les jets de projectiles (pierres et billes de plombs) se sont intensifiĂ©s. Jeudi soir, aux alentours de 22h30, ils ont prolifĂ©rĂ©, sous la prĂ©sence passive de seulement trois agents de police, laissant le toit percĂ© de nombreux et larges trous, et une blessĂ©e suite Ă  une chute de tuile sur  son Ă©paule.

      Ce n'est qu'aprĂšs de nombreux coups de fils que la police s'est rĂ©signĂ©e Ă  envoyer du renfort, minimisant l'importance des dĂ©gradations et du danger que nous encourions alors que 50 Ă  60 personnes nous assiĂ©geaient et dĂ©truisaient notre maison. Nous avons Ă©galement passĂ© le vendredi sous les jets de pierre, perpĂ©trĂ©s notamment au cours du « sit-in Â» appelĂ© par « Sauvons Calais Â» Ă  14 heures auquel a rĂ©pondu une soixantaine de personnes. EffrayĂ©s par cette prĂ©sence massive et ces jets de pierres et de plombs qui n'en finissaient pas malgrĂ© la prĂ©sence policiĂšre, nous avons appelĂ© des amis en soutien qui sont d'ailleurs venus avec l'une des habitantes du lieu qui tentait de rentrer chez elle aprĂšs avoir miraculeusement rĂ©ussi Ă  sortir. Nos amis nous ont rapportĂ© que les gens prĂ©sents au rassemblement, dont des membres bien connus de « Sauvons Calais Â», les ont insultĂ© : « grosse pute Â», « salope Â», « nique ta mĂšre Â», « noir gueule Â», menacĂ©s de mort dans « les chambres Ă  gaz Â», de « brĂ»ler la maison avec les gens dedans Â», pointĂ© un laser dans leurs yeux et lancĂ© des pĂ©tards directement sur eux.

       

      MalgrĂ© ces actions agressives, la police nationale qui se trouvait au milieu s'est montrĂ©e trĂšs inĂ©gale dans sa gestion de la situation, nous enjoignant de partir, exigeant de nous un recul, tandis qu'ils peinaient Ă  prendre la moindre mesure restrictive Ă  l'encontre des agresseurs qui ont pu continuer Ă  les insulter et tenter de les attaquer (notamment en passant par derriĂšre) Ă  deux reprises et pendant deux heures. Le comportement de la police ce soir a Ă©tĂ© dĂ©plorable, des membres d'entre eux ayant affirmĂ© qu'  « il n'y avait pas de problĂšmes Â», que « personne n'Ă©tait en danger Â» que c'Ă©tait, somme toute, seulement « des jets de projectile sur une habitation qui va ĂȘtre dĂ©truite Â», et sont allĂ©s jusqu'Ă  dĂ©nier l'existence mĂȘme des jets de pierre alors que nos amis pouvaient clairement les entendre. Ils ont Ă©galement reconnu que leurs « ordres n'Ă©taient pas clair Â», et que la situation resterait certainement telle quelle jusqu'Ă  lundi, personne n'Ă©tant autorisĂ© Ă  rentrer dans l'habitation, tolĂ©rant de fait l'instauration d'un Ă©tat de siĂšge des gens Ă  l'intĂ©rieur.

       

      Ainsi, la prolifĂ©ration de la propagande diffusĂ©e par la page facebook de « Sauvons Calais Â» et leur prĂ©sence active dans les rassemblements Ă  Coulogne,  combinĂ©e Ă  l'absence de rĂ©action des autoritĂ©s et leur indĂ©cision, ont entraĂźnĂ© l'intensification de l'agressivitĂ© et du nombre des protestataires. 

       Les commentaires injurieux, racistes, les incitations Ă  la haine et au meurtre, les appels Ă  brĂ»ler la maison et ses occupants et les appels aux armes n'ont cessĂ© d'augmenter. Notons Ă©galement que les administrateurs de la  page facebook de « Sauvons Calais Â»  peuvent filtrer les commentaires, et le font par ailleurs pour supprimer toute forme d'expression contradictoire, mais laissent se multiplier les incitations Ă  la haine et Ă  la violences raciale, qui constituent un crime puni par la loi et dont les auteurs pourraient ĂȘtre facilement inquiĂ©tĂ©s si la police s'en donnait la peine (vous pouvez trouver toutes les traces de ces exactions sur leur facebook et nous vous invitons Ă  utiliser ces preuves pour dĂ©noncer publiquement leur dangerositĂ© et leur illĂ©galitĂ©).

      Deux poids, deux mesures, lorsqu'une personne jette un chat contre un mur et poste la vidĂ©o sur facebook, elle est retrouvĂ©e, arrĂȘtĂ©e, emprisonnĂ©e, mais, lorsque des gens appellent Ă  la haine raciale, Ă  l'incendie criminelle et accompagnent leurs menaces d'agressions physique, ils ne font face Ă  aucune consĂ©quence. 

       

      Le collectif Sauvons Calais a activement manipulĂ© la diffusion d'information sur la nature de notre maison, affirmant publiquement qu'il allait ĂȘtre envahit par des migrants, notamment les femmes et les enfants qui vivent au squat 51 boulevard Victor-Hugo et des «  no border Â». Cette maison n'est pas habitĂ©e par des migrants dans le passage, et un simple effort de logique l'explique.

      Quel intĂ©rĂȘt pourrait-bien trouver la population migrante Ă  vivre Ă  Coulogne, loin des lieux de passage, du lieu de distribution alimentaire, et des espaces qui sont au cƓur de leur vie sociale ?

       Cette propagande a pour unique objectif de manipuler les Ă©motions et les peurs des gens afin de crĂ©er un climat conflictuel qui sert les intĂ©rĂȘts politiques de ce collectif et de son discours xĂ©nophobe. Un des riverains Ă  Coulogne a d'ailleurs dĂ©clarĂ© Ă  la presse qu'on lui avait annoncĂ© la venue d'une « cinquantaine de migrants Â», mais que rien ne s'Ă©tait passĂ©. Ils ont, en tout cas, gagnĂ© la prĂ©sence quotidienne d'une cinquantaine de français violents et agressifs. Soulignons Ă©galement que, concernant le cas des femmes et des enfants de Victor-Hugo, les membres du collectif seraient bien avisĂ©s de demander au prĂ©fet quelques clarifications sur l'avenir de leur hĂ©bergement. Ils  pourraient sans doute leur expliquer qu'il a discutĂ© avec diffĂ©rents acteurs de la sphĂšre associative et que des nĂ©gociations sont en cours, et qu'il n'y aura pas d'expulsion de Victor-Hugo avant l'Ă©tĂ©...

       

      Quant Ă  la prĂ©sence de personnes identifiĂ©es comme membres de « No Border Â», les labels ne nous importent pas, nous avons simplement sollicitĂ© l'aide d'individus qui avaient les ressources, l'envie et la disponibilitĂ© de nous soutenir dans notre dĂ©marche et notre lutte pour le droit au logement. Si nos soutiens sont Ă  prĂ©sent plus visibles, c'est simplement que notre isolement nous terrorise et que nous avons besoin d'aide pour pouvoir vivre tranquillement chez nous.

      L'habitante qui a mis son nom sur la maison a mĂȘme rencontrĂ© une famille de Coulonnois expulsable au mois de mars, afin de les inviter Ă  vivre avec elle. Maintenant, cet espoir de solidaritĂ© est Ă©galement en pĂ©ril, et ce Ă  cause de ceux lĂ  mĂȘmes qui prĂ©tendent lutter pour la tranquillitĂ© des Coulonnois...

      TranquillitĂ© dont le prix Ă  payer est la mise en danger d'autrui ! Cette jeune femme qui a Ă©lu son domicile dans la maison  est d'ailleurs Ă  la rue en ce moment e est condamnĂ©e Ă  ne pas pouvoir entrer ou sortir librement de son domicile.

       

      On cherche Ă©galement Ă  nous faire croire que tous ces gens qui se rassemblent pour exiger notre expulsion sont uniquement des Coulonnois et des riverains alors que, dans des commentaires postĂ©s sur la page de « sauvons calais Â», des Calaisiens dĂ©ploraient l'absence des Coulonnois, peu nombreux dans ces rassemblements. De surcroĂźt, nous avons pu voir sur leur page que les membres du collectif Sauvons Calais avaient dĂ©jĂ  impulsĂ© une dynamique similaire Ă  celle Ă  l'oeuvre Ă   Coulogne avec ce qu'ils considĂ©raient comme d'autres « squats de migrants Â», dont ils avaient indiquĂ© l'adresse, et dont la fenĂȘtre avait fini brisĂ©e.

       

      Ce harcĂšlement et ces agressions doivent cesser Ă  prĂ©sent !

      PĂ©trifiĂ© qu'il soit Ă  l'idĂ©e de protĂ©ger publiquement un lieu qu'il considĂšre comme un « squat illĂ©gal Â», le prĂ©fet se substitue Ă  la justice, et, par calcul politique, privilĂ©gie la passivitĂ©. Étant le garant de l'ordre publique et du respect de la loi, il doit assumer pleinement son rĂŽle, la tolĂ©rance de tels violations de la loi dans un Ă©tat de droit est particuliĂšrement prĂ©occupante. Est-il vraiment viable de reculer devant des gens qui invoquent les chambres Ă  gaz comme solution pour les habitants de la maison, appellent au viol des habitantes, causent des dĂ©gradations et troublent l'ordre publique ?

       

      Il est temps d'enjoindre le prĂ©fet Ă  prendre ses responsabilitĂ© pour ne pas laisser la peur et l'arbitraire rĂ©gner. Il est temps d'interdire ces rassemblements destructeurs devant notre maison. Il est temps de dissoudre le collectif « Sauvons Calais Â». Il est temps... avant qu'il ne soit trop tard. Nous appelons les Calaisiens et Calaisiennes, les Coulonnois et Coulonnoises Ă  s'exprimer et Ă  se mobiliser contre ces manifestations violentes et haineuses qui leur portent prĂ©judice. Nous appelons toute organisation, mĂ©dia, collectif, personne Ă  se mobiliser selon leurs compĂ©tences, leur champs d'actions et leurs choix stratĂ©giques, pour que les auteurs de ces crimes soient contraints de faire face aux consĂ©quences de leurs actions. Nous avons besoin de vous pour que cette situation qui nous concerne tous et toutes ne soit plus subie dans l'isolement.

       

      Nous vous invitons Ă  vous rendre sur place selon vos disponibilitĂ©s pour observer vous mĂȘmes la situation, si vous ĂȘtes une personne isolĂ©e ou un groupe peu nombreux, il est prĂ©fĂ©rable de nous joindre Ă  ce numĂ©ro, Ă©tant donnĂ© l'atmosphĂšre Ă©lectrique :

      06 05 89 52 01.

       

       

      Vous pouvez Ă©galement envoyer un mail Ă  cette adresse et nous essaierons au maximum de vous envoyer rapidement les preuves que nous avons accumuler : emiledumont122@gmail.com

      Voir les commentaires

      Taxe sur les transactions financiĂšres : la finance au service des vraies urgences ...

      23 FĂ©vrier 2014, 19:38pm

      Publié par presssagrun

      Si ce mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

      Twitter
       
      Taxe européenne sur les transactions financiÚres

      Taxe sur les transactions financiĂšres :
      Robin des Bois reprend le combat !

      Vous avez Ă©tĂ© nombreux Ă  envoyer un mail Ă  François Hollande pour lui rappeler ses promesses de taxer la finance au service de la solidaritĂ©. Mais hier, Angela Merkel et François Hollande ont pliĂ© devant le lobby financier et ont ratĂ© une occasion de faire avancer la taxe. Ne relĂąchons pas la pression ! A travers le monde entier, des citoyens et citoyennes se mobilisent pour exiger une vĂ©ritable taxe, ambitieuse et solidaire en Europe !

      Signez la pétition internationale

       
        Bras de fer Areva - Niger

      Le bras de fer entre le Niger et AREVA continue

      Alors que les négociations devraient bientÎt aboutir, le gouvernement français nous a enfin entendus et Pascal Canfin, ministre du développement, a reconnu que les demandes du Niger étaient légitimes.

       

      Le Trailwalker cherche des bénévoles

      Bénévole Trailwalker

      A quelques mois de la cinquiÚme édition du Trailwalker, déjà plus de 200 équipes s'entraßnent pour atteindre les sommets du Morvan les 17 et 18 mai prochains.
      Une Ă©dition qui s'annonce incroyable et pour laquelle nous avons besoin de mobiliser 250 bĂ©nĂ©voles !
      De l'animation sur l'événement aux massages en passant par la gestion des points de contrÎle, il y a des missions pour toutes et tous.
      Vous aussi, rejoignez l’équipe bĂ©nĂ©vole et venez partager avec nous une aventure inoubliable !

      Rejoignez-nous !

       

      En savoir plus

       
        VidĂ©o : oĂč sont nos 10% ?

      VidĂ©o : OĂč sont passĂ©s nos 10% ?

      Plusieurs artistes africains réunis dans une vidéo unissent leurs voix pour demander des comptes à leurs gouvernements.

       

      Voir la vidéo

       
        Heike Makatsch, Javier CĂĄmara, ClĂ©mence PoĂ©sy, Andrew Lincoln et Bill Nighy rĂ©unis pour la taxe Robin des Bois

      Des stars pour la Taxe Robin des Bois

      Les fans d'Harry Potter, de Love Actually ou encore de The Walking Dead vont adorer la nouvelle vidéo Robin des Bois...

       

      Voir la vidéo

       
       

      contact :
      web@oxfamfrance.org

      Facebook   Twitter   Donner Oxfam France

      Voir les commentaires

      1 2 3 4 5 6 7 > >>