Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Les acteurs français ne volent pas leurs revenus, mais ne les méritent pas ...!?

5 Janvier 2013, 18:10pm

Publié par presssagrun

 
Cinéma : tout un film

Comédiens qui s'exilent fiscalement,

critiques de films complaisantes,

révélations fracassantes sur les cachets des stars:

 coups de projecteurs sur les coulisses des tournages.

Clap.

 
Publié le 03/01/2013 Alimenté le 03/01/2013
 

enquĂȘte le 01/01/2013 par Laure Daussy

 

Films inutiles,

acteurs surpayés et paresseux :

déballage de Noël dans le cinéma

 

NDLR

  • La petite bombe d'un producteur pulvĂ©rise la trĂȘve des confiseurs

Contenu reconnu d'Utilité Publique.

 

  • Ce contenu a Ă©tĂ© votĂ© "d'utilitĂ© publique" par nos abonnĂ©s, ou sĂ©lectionnĂ© par la rĂ©daction pour ĂȘtre gratuit.

Il est temporairement accessible à tous, abonnés et non abonnés

Ce contenu est accessible gratuitement pendant 24 heures.

Partagez-le !

 

***

 

L’affaire Depardieu a Ă©tĂ© la goutte d’eau qui a fait dĂ©border le vase pour Vincent Maraval, fondateur de la sociĂ©tĂ© de distribution de films Wild Bunch qui a produit, entre autres, Main dans la main de ValĂ©rie Donzelli, Ă  l'affiche actuellement.

Pour le producteur, nombre d'acteurs français sont surpayés par rapport au succÚs de leur film.

 "Dany Boon, par exemple, (
)obtient des sommes qui laissent un GĂ©rard Depardieu sur le carreau, ratatinĂ©. 3, 5 millions d'euros pour « Le Plan parfait », dont les entrĂ©es ne seront pas suffisantes pour payer son salaire !

Un million pour quelques minutes dans « Astérix », film qui fait exploser le ratio entrées/cachet/minute à l'écran..."

Le scandale, dĂ©nonce Maraval, c’est que "les acteurs français sont riches de l'argent public et du systĂšme qui protĂšge l'exception culturelle".

Il cite aussi Vincent Cassel, Jean Reno, Marion Cotillard, Gad Elmaleh, Guillaume Canet, Audrey Tautou, ou encore Léa Seydoux, qui touchent, pour un film français "des cachets allant de 500 000 à 2 millions d'euros, alors que, dÚs qu'ils tournent dans un film américain, dont le marché est mondial, ils se contentent de 50 000 à 200 000 euros".

 

Pourquoi de tels cachets ?

Il s’agit en rĂ©alitĂ© d’obtenir le financement des tĂ©lĂ©visions, que la loi oblige Ă  investir dans le cinĂ©ma, et qui imposent la prĂ©sence au gĂ©nĂ©rique de telles tĂȘtes d’affiches "bankables", dĂ©nonce Maraval.

 


Comment la journaliste obtient-elle ces chiffres ?

"Au moins deux mois et demi d'enquĂȘte", "des centaines de contrats Ă  Ă©plucher", explique Lutaud, grand reporter au Figaro.

Depuis douze ans qu'elle rĂ©alise cette enquĂȘte, le palmarĂšs est devenu "un indicateur pour la profession", explique-t-elle.

 Agents, producteurs, distributeurs, mais aussi banquiers, tous ceux qui ont accĂšs Ă  un contrat peuvent lui donner des infos.

Lena Lutaud avance quelques réserves face à la tribune de Maraval.

 L'exemple de Dany Boon et de ses 3,5 millions pour Un plan parfait, ou de son million d'euros pour une apparition dans AstĂ©rix, "c'est une exception parmi les acteurs français", souligne Lutaud.

Exception due au succÚs incroyable de Bienvenue chez les ch'tis et au succÚs commercial de Rien à déclarer.

 La journaliste affirme au contraire que la part fixe du salaire des acteurs français comme Lucchini, Cluzet ou Lindon, n'a pas augmentĂ© depuis ces douze derniĂšres annĂ©es, et aurait mĂȘme baissĂ©.

"Maraval ne prend pas en compte le fait que le salaire des acteurs comporte une part fixe et une part variable, en fonction du succĂšs du film", souligne-t-elle.

 Or, ceux qui gagnent beaucoup sont ceux qui ont misĂ© sur le succĂšs du film, et "on ne peut pas leur reprocher. C'est plus chic et honnĂȘte de miser sur le succĂšs d'un film que de mettre le couteau sous la gorge d'un producteur dĂšs le dĂ©part".

 

Dany Boon, lui, mise sur une grande part fixe dÚs le début. Et si Maraval s'en prend à Dany Boon, "ce n'est pas par hasard." souligne Lutaud.

 "Pour la premiĂšre fois, la sociĂ©tĂ© de Maraval a investi dans un film comme « AstĂ©rix », un coup de poker qui s'est mal passĂ©", souligne Lutaud, puisque le film n'a pas eu de succĂšs, et Maraval y a perdu de l'argent.

PlutÎt que de s'en prendre au salaire des acteurs, l'urgence, pour Lutaud, consisterait à mieux répartir le budget d'un film.

 En commençant par mieux rĂ©tribuer les scĂ©naristes, trĂšs mal payĂ©s en France.

 "Plusieurs films trĂšs chers ont Ă©tĂ© des bides cette annĂ©e, en particulier parce que le scĂ©nario Ă©tait trĂšs mauvais", souligne-t-elle.

 

Arguments pour logique gestionnaire ultralibérale ?

En dĂ©pit de la trĂȘve des confiseurs, plusieurs voix se sont Ă©levĂ©es, dans la presse ou dans la profession pour dĂ©noncer ou nuancer la tribune de Maraval, signe qu'elle a touchĂ© un point sensible.

 Si les chiffres citĂ©s par le producteur iconoclaste ne sont pas, pour l'essentiel, contestĂ©s, la plupart de ses contradicteurs s'efforcent de prĂ©venir le risque, toujours prĂ©sent en pĂ©riode de rigueur, d'une remise en cause du systĂšme français de financement du cinĂ©ma.

 D'autant plus que le prĂ©sident de France TĂ©lĂ©visions, RĂ©my Pflimlin, n'a pas fait mystĂšre de sa volontĂ© de rĂ©duire la voilure dĂšs 2013.

 

Premier à dégainer, le critique de cinéma Jean-Michel Frodon (ex-Le Monde, ex-Cahiers du cinéma) a répondu dans une tribune du site Slate, soulignant que les cachets des acteurs ne sont pas financés uniquement par les deniers publics.

 Une part importante des recettes du CNC, rappelle-t-il, proviennent des taxes payĂ©es par les Ă©diteurs et distributeurs de services de tĂ©lĂ©vision (TST) et de celles sur les entrĂ©es au cinĂ©ma (fameux systĂšme français, selon lequel les recettes des films Ă  gros budget financent les projets plus audacieux).

 

Surtout, pour Frodon, "la diatribe de Maraval est aussi de nature Ă  alimenter l’argumentaire de ceux qui veulent une destruction de l’ensemble du systĂšme au nom d’une logique gestionnaire ultralibĂ©rale (cf. les actuelles pressions de Bruxelles) ou ultracentralisatrice (cf. les pressions de Bercy relayĂ©es par certains Ă©lus)."

Les crĂ©ations françaises, telles que Holy Motors, Camille redouble, Sport de filles ou encore Adieu Berthe sont "aussi dues Ă  l’existence de ce systĂšme, en mĂȘme temps qu’elle est menacĂ©e par ses dĂ©rives inflationnistes", souligne Frodon.

"C’est pourquoi il est essentiel de combattre les effets pervers sans dĂ©truire les principes fondateurs, plus nĂ©cessaires que jamais."

 

Films inutiles, acteurs paresseux

 

MĂȘme critique chez Serge Toubiana, directeur de la cinĂ©mathĂšque (et lui aussi ex-patron des Cahiers du cinĂ©ma) :

"Le plus grave, Ă  mon sens, c’est que le coup de balai de Maraval risque de montrer du doigt tout le systĂšme de financement du cinĂ©ma français, qui fonde son « exception culturelle » :

 l’obligation imposĂ©e aux chaĂźnes publiques et privĂ©es de participer au financement des films. (
)

Comment, aprĂšs un tel article, aller plaider la cause de l’exception culturelle devant la Commission de Bruxelles, toujours prompte Ă  rabattre le cinĂ©ma sur une Ă©conomie libĂ©rale dĂ©pourvue de tout systĂšme de protection et d’incitation ?", se demande Toubiana.

Mais Ă  la faveur du brĂ»lot de Maraval, et sous la plume de ses contradicteurs, on en apprend tout de mĂȘme de belles.

Ainsi, Frodon estime que le systÚme français aboutit à produire, chaque année des "films inutiles" (une centaine).

Inutiles ?

 

Le critique de Télérama Aurélien Ferenczi n'est pas d'accord. Le problÚme, à ses yeux ?

Les acteurs français ne "bossent pas assez". Critique qui rejoint d'ailleurs celle qu'adressait à Depardieu son confrÚre Philippe Torreton qui l'accusait, au début de l'affaire, de ne jamais apprendre ses textes.

 

"les critiques ciné ne font plus leur boulot"

 

Que pensent de ce déballage les critiques ciné français qui, en temps ordinaire, se gardent bien de traiter ces sujets ?

 Il semble que, pour diffĂ©rentes raisons, le sujet soit tabou.

 Notre chroniqueur Rafik Djoumi (bien connu des @sinautes pour son regard trĂšs critique sur un certain cinĂ©ma français dit "d'auteur", et son engouement pour les films d'action amĂ©ricains), confie qu'il avait naguĂšre proposĂ© Ă  son employeur de l'Ă©poque, le magazine Le CinĂ©phage, un dossier sur le financement du cinĂ©ma français. RefusĂ©. "On ne crache pas dans la soupe", lui avait rĂ©torquĂ© son rĂ©dacteur en chef.

 

Certains critiques cinĂ© admettent avec franchise ne pas s'intĂ©resser au sujet. DaniĂšle Heymann, chroniqueuse pour Marianne, avoue qu’elle ne s'intĂ©resse pas aux chiffres. "Un film m’importe en tant que film, pas en tant que ce qu’il a coĂ»tĂ©." Elle n'avait pas lu la tribune de Maraval lorsque nous l'avons appelĂ©e, mais elle en entendu parler, et l'estime "dĂ©magogique", soulignant combien le financement et la rĂ©ussite d'un film sont "alĂ©atoires".

 

Et d'ajouter, à l'unisson de plusieurs de ses confrÚres : "Les footballeurs aussi sont trÚs payés."

Un autre critique cinĂ©, sous couvert d'anonymat, pousse un vĂ©ritable coup de gueule : "Les journalistes critiques cinĂ© ne font plus leur boulot. Ils font seulement des interviews d'acteurs et de rĂ©alisateurs, ils ne voient mĂȘme pas le film.

 Pour « Le Hobbit », personne n'a vu le film avant d'en faire la critique.

 Les journalistes sont Ă  la botte des distributeurs."

 

Pour notre chroniqueur Rafik Djoumi, "tout le monde soutient le systÚme français sur le papier, car il est trÚs vertueux. C'est un peu comme le communisme, personne ne peut critiquer les idéaux d'égalité, mais en réalité il y a des effets pervers."

Il poursuit : "Ce systÚme a la prétention d'aider les jeunes talents et pourtant, depuis dix ans, pratiquement chaque jeune talent que j'ai vu apparaßtre (Florent Siri, Alexandre Aja, Gaspar Noé, Valette et tant d'autres) s'est trouvé en butte à ce systÚme et n'a trouvé moyen de s'affirmer qu'en passant d'une façon ou d'une autre par l'étranger.

 Ce ne sont pas lĂ  quelques rares anomalies, ca en devient systĂ©matique".

Nous avions invité Florent Emilio Siri - qui avait notamment réalisé le film Otage avec Bruce Willis - dans cette émission.

 

Reste une question : quels objectifs réels poursuit Maraval avec sa tribune ?

Si aucun de ses contempteurs ne l'attaque frontalement, beaucoup soulignent incidemment que Maraval, en tant que producteur, joue le jeu du systĂšme qu'il dĂ©nonce : c’est Wild Bunch, sa sociĂ©tĂ©, qui Ă©tait co-productrice du film de Dany Boon, souligne Icher : "Il dĂ©nonce un systĂšme dont il est partie prenante."

 En tant que co-producteur du dernier AstĂ©rix, inimaginable sans Depardieu, Maraval aurait ainsi participĂ© au paiement d'un dĂ©dit au producteur auprĂšs duquel ObĂ©lix s'Ă©tait prĂ©cĂ©demment engagĂ©, ajoute (mais sans citer de montant) Ferenczi, de TĂ©lĂ©rama.

Une chose est certaine, la bombe à fragmentation est lancée. Pour évaluer son impact, attendre les prochaines semaines.

 
Par Laure Daussy le 01/01/2013

 

***

La tribune a fait l’effet d’une petite bombe dans le milieu du cinĂ©ma. Le producteur Vincent Maraval, fondateur de la sociĂ©tĂ© de distribution de films Wild Bunch, a semblĂ© briser une omerta dans une tribune du Monde.

 

Il y dénonce des acteurs français beaucoup trop payés par rapport au succÚs de leurs films.

 

 En cause : le systĂšme de co-financement du cinĂ©ma français par les chaĂźnes de tĂ©lĂ©, qui imposent d’avoir des tĂȘtes d’affiche dans le casting.

 

En dépit de la trÚve des confiseurs, les réactions se multiplient depuis quelques jours dans le milieu du cinéma.

 

tribune Monde

Ces effets pervers du systÚme de financement du cinéma français sont-ils passés inaperçus dans la presse jusque-là ?

Pourtant, les chiffres ne sont pas si secrets. Chaque année, Le Figaro publie son palmarÚs des acteurs et actrices les mieux payés.

 L'an dernier, c'Ă©tait Dany Boon avec 7,5 millions d'euros.

"Si Dany Boon arrive n°1 cette année avec pour seul film « Rien à déclarer », c'est qu'il en est à la fois l'auteur, le réalisateur, le coproducteur et l'acteur principal. Son nom est une marque. Ne pouvant rien refuser à celui qui a fait 20 millions d'entrées avec « Bienvenue chez les Ch'tis »,

 

JérÎme Seydoux, patron de Pathé, lui a signé des contrats en or.

 En tant qu'auteur, Dany Boon obtient la somme jamais vue de 3 millions d'euros avec un intĂ©ressement de 30 centimes au-delĂ  de 3 millions d'entrĂ©es, soit un bonus de 1,5 million.

En tant que réalisateur et acteur, il touche 3 millions d'euros.

 Ă€ cela s'ajoutent 26 couloirs de recettes sur le merchandising, les entrĂ©es au cinĂ©ma, les ventes de DVD", expliquait la journaliste Lena Lutaud.

L'actrice la mieux payée, Valérie Lemercier, l'est beaucoup moins que Dany Boon, avec 1,8 million d'euros.

Dany Boon

libe

Bruno Icher, qui a consacrĂ© dans LibĂ© un article trĂšs complet Ă  la polĂ©mique Maraval, estime trĂšs difficile d'enquĂȘter sur ce thĂšme. "On entendait certaines choses, mais pratiquement impossible d’avoir confirmation des chiffres." Et le sujet nĂ©cessitait, selon lui, une enquĂȘte "extrĂȘmement lourde et compliquĂ©e" (ce que semble pourtant dĂ©mentir la publication annuelle des revenus des acteurs par Le Figaro).

 

Pour lui, Ă  l'unisson de tous les critiques qui ont rompu la trĂšve des confiseurs, la tribune de Maraval met le doigt sur un systĂšme qui fonctionne bien, mais comporte des effets pervers.

Refrain commun : surtout, ne pas remettre en cause le systÚme de financement français.

"Des films n'auraient pas pu ĂȘtre rĂ©alisĂ©s sans l'aide du CNC", souligne-t-il.

 

Et lorsque Maraval compare les cachets d'acteurs français avec ceux d'acteurs américains, il puise ses exemples parmi des films indépendants, comme Black Swann, pour lequel Vincent Cassel n'a été payé que 226 000 euros, (contre 1,5 million pour Mesrine) mais il oublie, rappelle Icher, que certains acteurs anglo-saxons ont aussi d'énormes cachets : le Britannique Daniel Craig a signé ainsi les James Bond pour 32 millions de dollars.

 

Voir les commentaires

LA STATION DE SKI DES ORRES OUVRE une résidence pour ses saisonniers ...

5 Janvier 2013, 17:04pm

Publié par presssagrun

Description : Sans titre:Users:solenn:Desktop:Image 1.png 

LA STATION DE SKI DES ORRES OUVRE

UNE RESIDENCE D'ACCUEIL POUR SES SAISONNIERS

 

 

 

***

En ce dĂ©but d'annĂ©e 2013, la station de ski des Orres – Hautes Alpes – ouvre une rĂ©sidence pour accueillir ses saisonniers.

 

 

12 studios meublĂ©s de 25m2 situĂ©s au cƓur de la forĂȘt de mĂ©lĂšzes des Orres sont destinĂ©s Ă  hĂ©berger les saisonniers et bi-saisonniers afin d'optimiser leurs conditions de travail et d'hĂ©bergement sur place.

 

 

Cette résidence se présente sous la forme d'un gros chalet de montagne. L'opération immobiliÚre a été développée sur un terrain appartenant à la commune des Orres cédé au promoteur pour un euro symbolique.

 

 

Tous les locataires auront emménagé d'ici la mi-janvier (11 locataires sont déjà dans les lieux). Moins de sept mois ont suffi pour construire cette résidence et mettre en service la totalité des logements.

 

 

La Mairie des Orres poursuit ses efforts pour amĂ©liorer les conditions de vie et de travail des saisonniers, au mĂȘme titre que celles des vacanciers.

 

Description : Sans titre:Users:solenn:Desktop:DSC05075.JPG

 

Voir les commentaires

Ni repris, ni échangé ...

5 Janvier 2013, 16:52pm

Publié par presssagrun

 

CONTACT PRESSE


Avec les soldes, les pancartes «ni repris, ni échangé» fleurissent de nouveau dans

les magasins.

 

Ces pancartes sont évidemment légales, alors 


Comment faire pour ces escarpins dont le talon est finalement trop haut 


Comment faire pour cette jolie robe qui n’a pas eu le temps d’ĂȘtre essayĂ©e et qui

se révÚle trop petite
.


 Trocvestiaire.com, le premier site qui permet d’échanger sa garde

 robe entre modeuses, est la solution des initiĂ©es.

 

 

TROCVESTIAIRE, COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, le 3 janvier 2013

 

Chaque utilisatrice propose plusieurs articles Ă  Ă©changer sur www.trocvestiaire.com,

 crĂ©ant ainsi un vaste vestiaire mode sous forme de site communautaire.

La veste smoking YSL, la robe en soie brodée Prada, ou encore le tweed parfait de

 Chanel
 les piĂšces phares d’un dressing de marque sont sur TrocVestiaire.

Les marques disponibles Ă  l’échange sur TrocVestiaire : Louboutin, ChloĂ©, Prada, 
 ou encore Isabel Marant, Maje, Sandro, 
 et bien sĂ»r Zara, H&M


 

Pourquoi brader ses jolies piĂšces pour 20 Ă  30% de leur valeur ?


 les modeuses échangent désormais gratuitement entre elles des piÚces à

l’équivalent.

Du coup, pas de perte de valeur, et un dressing à l’infini !

Sur TrocVestiaire, on Ă©change des vĂȘtements femme, homme, enfant, des

accessoires, des cosmétiques, du maquillage, de la déco, des livres,...

Le + : le vestiaire des bloqueuses mode Ă  troquer sur TrocVestiaire.

 

 

 

 

Pour troquer, c’est trùs simple, en trois clics

Au terme de vos Ă©changes de courriels, vous pouvez soit faire une remise en main propre,

soit faire un Ă©change par la Poste.

Le service est gratuit.

 

DiplĂŽmĂ©e d’HEC et de l’Institut Français de

 la Mode, elle est passĂ©e par les Relations Publiques Ă  New York

 chez Emanuel Ungaro, puis dans un Bureau de Conseil en StratĂ©gie

et Création à Paris.

Son Ɠil est averti et son dressing, tout comme

 celui de ses copines, est plein Ă  craquer de

 trĂ©sors dĂ©nichĂ©s, collectionnĂ©s au cours des

 annĂ©es, provenant parfois de ventes privĂ©es.

Certaines piĂšces dorment dans son dressing et

 pourtant, comme toutes les filles, elle pense

 toujours qu'elle n'a rien Ă  se mettre.

Du coup, elle a pris l'habitude d'Ă©changer ses

tenues avec ses copines et c'est ainsi qu'est né TrocVestiaire.


Truc
Mai VOHONG

 

www.trocvestiaire.com

 


123 rue St Lazare - 75 008 Paris

 

Visuels disponibles sur :

 

Voir les commentaires

Salon de la plongée: à partir du vendredi 11 janvier 2013...

5 Janvier 2013, 16:17pm

Publié par presssagrun

Meilleurs vƓux à tous

 

***

  4761570894_99d9b59917.jpg

 

 

BernasCOM sera présent sur le

salon de la plongée

 Ă  partir du vendredi 11 janvier 2013

 ainsi que trois de ces clients.

 

***

 

 

· L’üle de La RĂ©union Tourisme

 organisera une confĂ©rence le vendredi 11 janvier  pour redorer son image.

 

 

L’üle faisant partie de l’un des plus beaux sites de plongĂ©e au Monde, elle met en place une stratĂ©gie de promotion et de communication qui sera dĂ©voilĂ©e lors de cette confĂ©rence.

 

 

Pierre Frolla, spĂ©cialiste des requins interviendra Ă©galement pour parler de l’üle.

 

 

 La confĂ©rence sera suivie d’un cocktail sur le stand de L’IRT .

 

 ***

 

· Aqua Lung

  prĂ©sentera sa nouvelle ligne de plongĂ©e 100% fĂ©minine,

 Â« "la Women’s Line » :

23 produits,

 23 dĂ©tails,

23 innovations rĂ©solument  fĂ©minines.

 

· Seafari sera aussi présent sur le salon pour présenter ses croisiÚres de plongée haut de gamme à travers le monde.

Voir les commentaires

Pensez-vous que la taxation de 75% doit-ĂȘtre remise en cause ? Votez ...!

5 Janvier 2013, 15:21pm

Publié par presssagrun

 

 

 
MesOpinions.com
bandeau
bandeauSondage : Taxation Ă  75% remise en cause

Sondage taxation
Sondage :
Le Conseil Constitutionnel a censuré la taxation à 75% des revenus supérieurs à 1 million d'euros.
Pensez-vous que le gouvernement doit maintenir, malgré tout, son projet de loi ?

1. Oui
2. Non
3. Sans opinion
Voter »
Accéder aux résultats » sur le site ..?.

MesOpinions.comAttention : pilule de 3Úme génération

Pilule contraceptive
La pilule de 3Úme génération : lucratif business
Ce type de pilule est aujourd'hui au coeur d'un scandale suite Ă  l'accusation d'une jeune femme victime d'un AVC. A l'heure oĂč la France connaĂźt une pĂ©nurie de gynĂ©cologues, les femmes ont plus que jamais besoin d'un suivi mĂ©dical complet, personnalisĂ© et rĂ©gulier. Mobilisons-nous !
Lire la pétition »
Signer la pétition » sur le site

Gagnez une Smart TV 3D LG avec "20minutes.fr"


MesOpinions.com Sondage
Nouvelle annĂ©e Nouvelle annĂ©e : Êtes-vous optimiste pour 2013 ?
1. Oui
2. Non
3. Sans opinion

MesOpinions.com Nouvelles pétitions
Familles N'assassinez plus nos familles !
exploitation aurifÚre Non à tout permis d'exploitation aurifÚre dans un périmÚtre de 10km autour du village
de SaĂŒl

(DĂ©jĂ  1.160 signatures)

Pour permettre aux SDF de se rassembler aux halles Saint Louis Ă  Brest Pour permettre aux SDF de se rassembler aux halles Saint Louis Ă  Brest
case de gestation des truies Interdiction des cases de gestation pour les truies : pas de répit !
(DĂ©jĂ  13.299 signatures)

MesOpinions.com La suite
Fougor Justice pour Fougor !
L'Association Nid'Accueil a perdu son deuxiĂšme cheval, qui a lui aussi, aprĂšs Fougor, a succombĂ© Ă  ses blessures. L'enquĂȘte de gendarmerie est toujours en cours. Continuons de soutenir l'Association pour que justice soit rendue ! Mobilisons-nous !

Voir les commentaires

Le premier e.book de photographie: un quartier dĂ©shĂ©ritĂ© de la riche ville de Vancouver sert de dĂ©cor Ă  l’impressionnante sĂ©rie de portraits des habitants...

4 Janvier 2013, 20:32pm

Publié par presssagrun

image001.png@01CDE9E7.5AC54F90

 

image002.png@01CDE9E7.5AC54F90

Un quartier dĂ©shĂ©ritĂ© de la riche ville de Vancouver sert de dĂ©cor Ă  l’impressionnante sĂ©rie de portraits des habitants du Downtown East Side. DĂ©nonciation vigoureuse de l’abandon Ă  la drogue et au sida dÂŽune population marginalisĂ©e, cet ebook de photos est un tĂ©moignage choc d’une photographe engagĂ©e.

 

En 2010, la sĂ©rie a reçu le prix des fondations Inge Morath et Magnum, “Tony” la photo choisie pour la couverture a Ă©tĂ© primĂ©e Ă  de nombreuses reprises.

 

Les Editions Bessard et UPblisher.com inaugurent leur partenariat avec la publication du 1er ebook de photographies de la Zine Collection The Downtown East Side de la photographe australienne Claire Martin.

Fondateur des Editions Bessard, Pierre Bessard est un homme d’images, un collectionneur et un Ă©diteur exigeant. Il publie des livres de Photographie sophistiquĂ©s, des Ă©ditions rares. Pour ce faire, il fait appel Ă  des typographes, graphistes et imprimeurs qui font de ses livres exclusifs des merveilles, reconnues tant pour la pertinence du contenu que pour l’excellence de la forme.

Quand Pierre veut publier des ebooks de photographies, c’est avec le mĂȘme soin qu’il s’attache Ă  trouver le partenaire idĂ©al. Il choisit UPblisher.com, Ă©diteur numĂ©rique, qui conçoit et rĂ©alise ses ebooks avec la mĂȘme exigence, le respect des typographies, la mise en valeur des photos et donc des artistes.

CrĂ©Ă©e par deux passionnĂ©s de littĂ©rature, UPblisher.com est une maison d’édition numĂ©rique qui attire auteurs talentueux et lecteurs curieux du monde entier. Les amateurs de lecture numĂ©rique accĂšdent Ă  un catalogue d’ebooks contemporains, de tous genres et thĂšmes, sans se ruiner ! Des ebooks sans DRM, dans 3 formats adaptĂ©s Ă  toutes les tablettes et liseuses pour publier, lire et partager.

Le livre imprimĂ© de Claire Martin, The Downtown East Side est Ă©puisĂ©. L’ebook est maintenant disponible pour iPad (format epub) sur le site d’
UPblisher.com et sur l’iBookstore. 

 

 

image003.png@01CDE9E7.5AC54F90 image004.png@01CDE9E7.5AC54F90

Voir les commentaires

Workshop exclusif "Kerala, Pays des Dieux": le 23 janvier 2013 Ă  Lyon ...

4 Janvier 2013, 19:10pm

Publié par presssagrun

Image de Office de Tourisme du Kerala
Invitation au Workshop Kerala,
soirée exclusive à la Cour des Loges !

Rejoignez-nous pour découvrir le Kerala, "Pays des Dieux" le :

 

Mercredi 23 Janvier 2013

à 18h00 précises

La Cour des Loges

2-8 rue du Boeuf, 69005 Lyon

MĂ©tro "Vieux Lyon" ou Gare "Saint-Paul"


Monsieur Suman Billa, Secrétaire Général de l'Office de Tourisme de Kerala, est heureux de vous présenter le Workshop exclusif "Kerala, Pays des Dieux", salué par le National Geographic Traveler comme "l'un des dix paradis du monde".


Profitez de cette occasion unique pour rencontrer l'équipe de l'Office de Tourisme du Kerala ainsi que les hÎteliers et réceptifs de la destination qui ont fait tout le chemin depuis le Kerala jusqu'à Lyon pour vous rencontrer personnellement, vous faire partager leur connaissance de cette magnifique région d'Inde du sud, répondre à toutes vos questions et, éventuellement, pouvoir discuter de vos projets actuels ou à venir au "Pays des Dieux".

Voici les exposants du Kerala que vous aurez l'opportunité de rencontrer lors de la soirée :

  • Ayurveda Mana
  • CGH Earth
  • Eastend Hospitality
  • Hi Tours
  • Intersight Tours & Travels
  • Lake Palace
  • Oriental Routes
  • Pepper Tours Pvt Ltd
  • Pioneer Personalized Holidays
  • Qatar Airways
  • SITA
  • Somatheeram Ayurveda Group
  • Spiceland Holidays & Entertainments Pvt. Ltd
  • The Paul Resorts & Hotels
  • The Travancore Heritage
  • Vythiri Resort


Accordez-vous une pause gastronomique à Lyon grùce au Chef étoilé Anthony Bonnet qui officie au sein de la Cour des Loges pour émerveiller vos papilles, nous partagerons avec vous nos connaissances sur le Kerala autour d'un verre !

 

Et pour clĂŽturer la soirĂ©e en beautĂ©, participez Ă  notre tirage au sort qui vous permettra peut-ĂȘtre de gagner un voyage pour deux personnes au Kerala, avec en plus un billet d'avion offert par Qatar Airways !

 

N'oubliez pas vos cartes de visite pour le tirage au sort !

 

M. Suman Billa 
De : Office de Tourisme du Kerala (axium@axm1.com)Cet expéditeur figure dans votre liste verte.
Envoyé : ven. 04/01/13 10:03
À : chrisstrohlgrun@msn.com

Voir les commentaires

COUP D’ENVOI SOLDISSIMES HIVER 2013...

4 Janvier 2013, 18:22pm

Publié par presssagrun

Communiqué de presse

 

 

COUP D’ENVOI SOLDISSIMES HIVER 2013

AUX GALERIES LAFAYETTE AVEC 1500 MARQUES

DE MODE ET DECOUVERTE EN AVANT-PREMIERE

DU MEILLEUR DE LA MODE ETE 2013 EN PARTENARIAT

AVEC PARIS CAPITALE DE LA CREATION

www.galerieslafayette.com

 

 

> MERCREDI 9 JANVIER 2013, À 8H00

 

.

 

Le 9 janvier Ă  8h00,

  les Galeries Lafayette, lancent

les traditionnels soldes d’hiver, sur l’ensemble de

leur réseau de magasins, à Paris comme en régions

(60 magasins) et en ligne sur

.Dans le temple de la mode, dĂšs le premier jour, les

prix afficheront jusqu’à 50% de dĂ©marque sur une

large sélection de produits, tous secteurs confondus des

produits les plus accessibles aux plus premiums sur

plus de 1 500 marques aux Galeries Lafayette Haussmann.

 

LA MODE, LA MODE, LA MODE !

 

Mode femme : Dùs le premier jour, des offres jusqu’à

-40% chez Carven, Mary Katrantzou, Rabih Kayrouz

Maison Scotch, Denim & Supply, et jusqu’à -50% chez

les créateurs mode femme comme Isabel Marant,

Manish Arora, Eleven, Lacoste Live, et sur les marques

Galeries Lafayette dont Jodhpur, Avant-PremiĂšre,

Briefing.

 

Mode Homme :

 jusqu’à -50% chez les crĂ©ateurs mode

 

homme comme AgnĂšs b., Adidas, Armor Lux, Diesel,

Levis, The Kooples et sur les marques Galeries

Lafayette.

 

Mode Enfant :

de -30 à -50% chez les créateurs mode

 

enfant comme Giorgio Armani, Lili Gaufrette, Molly

Braken, Sonia Rykiel, Zadig & Voltaire et sur les

marques Galeries Lafayette dont Kid’s Graffiti, Cadet

Rousselle, Miss Avant-PremiĂšre.

 

 

***

 

4 Janvier 2013

 

DÚs le 9 janvier, une trÚs large sélection de produits soldés sur plus de 150 marques sera également disponible

sur : www.galerieslafayette.com, dĂšs 8h du matin et jusqu’au 12 fĂ©vrier 2013 Ă  minuit : le choix d’effectuer ses

achats 24 heures sur 24, en bĂ©nĂ©ficiant de remises jusqu’à 50% et jusqu’à 60% sur les marques signĂ©es Galeries

Lafayette.

 

A PARIS HAUSSMANN

 

Sur 56 000 m2 de mode, 1500 marques de mode, de l’accessible au premium, sont prĂ©sentes pour faire son choix de shopping soldĂ© sur la saison d’hiver.

 

Profitant de la forte affluence des soldes et afin de faire vivre la mode encore plus fort Ă  ses clients, les

Galeries Lafayette Haussmann invitent les salons mode Paris Capitale de la Création à investir les 14

vitrines du magasin Haussmann du 9 janvier au 2 fĂ©vrier 2013. Au travers des vitrines et de 2 pop-up stores, les Galeries Lafayette dĂ©voilent en avant-premiĂšre au grand public les nouvelles collections de l’étĂ© 2013 d’une sĂ©lection de crĂ©ateurs mode Ă©mergents, dĂ©nichĂ©es sur les salons professionnels Who’s Next Paris, Silmo,

Mode City, TranoĂŻ, et Bijorhca Paris.

 

Les soldes seront inaugurĂ©es Ă  8h00 par le crĂ©ateur Gaspard Yurkievich qui prĂ©sentera sa collection de collants en partenariat avec la Manufacture GERBE, dont le style allie confort et mode, crĂ©ativitĂ© et maturitĂ©, avec un savant mĂ©lange de rĂ©fĂ©rences Ă  la tradition de la Couture et Laurence MahĂ©o, crĂ©atrice de la marque LA PRESTIC OUISTON qui a lancĂ© en 2010, sa marque avec une premiĂšre collection de prĂȘt-Ă -porter haut de gamme confectionnĂ©e en France et exclusivement Ă©laborĂ©e dans des Ă©toffes nobles 100 % naturelles.

 

EN REGION :

 

A Lyon Part-Dieu, la clientĂšle profitera d’une offre Ă©largie, avec plus de 600 marques de mode dont la Petite

Mendigote, Paul & Joe Sister et Zadig &Voltaire, Little Marc Jacobs ayant fait leur entrée dans le grand

magasin rénové.

A Reims, ce sera l’occasion de dĂ©couvrir de nouvelles marques entrantes comme GĂ©rard Darel, Little Marcel,

Michael Kors et Morgane, The Koople Sports.

 

Par ailleurs, de nombreux petits déjeuners seront offerts aux fashionistas matinaux dÚs 8h le 9 janvier

notamment Ă :

 

 Beauvais,

Dijon,

 La Rochelle,

Limoges,

Lorient,

Lyon

Part-Dieu,

Niort,

Pau,

Saintes,

Strasbourg

ou encore Toulon.

 

Ou  encore:

 

Belle Epine,

Bordeaux

 Montparnasse,

Marseille,

Montpellier,

Nice,

Perpignan,

 Rosny

 

 mais aussi

 

Amiens,

AngoulĂȘme,

Annecy, Avignon,

Bayonne,

 Biarritz,

 Cannes,

 Chalon-sur-

SaÎne, Chambéry,

Clermont-Ferrand,

Dax,

 Evry,

Grenoble,

La Rochelle,

Le Mans,

Libourne,

Menton,

Niort,

Pau,

Reims,

Rouen,

 Saintes,

 Tarbes,

Toulon et

Toulouse

 

 

 

Voir les commentaires

Bonne année sportive à tou(te)s ...!

4 Janvier 2013, 17:33pm

Publié par presssagrun

Toute l'équipe de l'agence BernasCOM est heureuse de vous souhaiter une excellente année 2013.

 

Qu'elle soit pour vous pleine de rĂ©ussite, de bonheur mais Ă©galement de sport et de bien-ĂȘtre.

 

 

 

 

Image

 

Sportivement

 

L'Ă©quipe BernasCOM
39 rue de Chateaudun - 75009 PARIS
Standard : +33 6 52 76 15 84
contact@bernascom.com
Twitter : @BernasCOM

Voir les commentaires

Wordpress.com vous présente le dernier-né en 2012, du groupe press@grun: www.pressagrun.wordpress.com ...

3 Janvier 2013, 22:20pm

Publié par presssagrun

Voir les commentaires