Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Conférence à l'Ecole des Chartes:le 5 novembre 2013 ...

27 Octobre 2013, 20:32pm

Publié par presssagrun

6288606478_39624500f2.jpg

 

A noter sur vos agendas le mardi 5 novembre :

DĂ©bat autour du livre d’ AgnĂšs Callu, GaĂ«tan Picon (1915-1976) :

 EsthĂ©tique et Culture, avec:

 Christian Ingrao dans le cadre du cycle "Les Mardis de l'École des chartes" :

La conférence

du 15 octobre dernier

avec Jean-Michel Leniaud est accessible sur

 France culture.

Voir les commentaires

SuccĂšs total pour la 7Ăšme Ă©dition de Kidexpo ! ...

27 Octobre 2013, 19:32pm

Publié par presssagrun

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de Presse

Paris, le 24 octobre 2013

SuccĂšs total pour la 7Ăšme Ă©dition de Kidexpo !

 

 

La 7Ăšme Ă©dition de Kidexpo s'est tenue du samedi 19 au mercredi 23 octobre Ă  Paris, Porte de Versailles. A cette occasion, le salon a accueilli 151 000 visiteurs, soit 10% de plus qu'en 2012.

Kidexpo est le plus grand rendez-vous familial de l'annĂ©e. Pour les petits visiteurs, une centaine d'ateliers gratuits et permanents sont proposĂ©s pour toutes les tranches d'Ăąges. Kidexpo, c'est Ă©galement pour les parents : ils viennent y faire le plein d'idĂ©es dans les domaines de l'Ă©ducation, de la vie quotidienne, du sport, des loisirs et des vacances.

 

 

 

 

 

 

Rien ne vaut l'avis partagĂ© d'autres parents pour ĂȘtre certain de faire les bons choix. C'est de ce constat qu'est nĂ© ApprouvĂ© par les Familles©, le 1er label qui a Ă©tĂ© lancĂ© cette annĂ©e Ă  Kidexpo. ApprouvĂ© par les familles rĂ©compense les meilleurs produits enfants et bĂ©bĂ©s dans 6 univers : les fournitures scolaires et l'Ă©quipement de l'enfant, l'hygiĂšne et le soin, l'alimentation, les jouets, les loisirs numĂ©riques et les services. Chaque produit est testĂ© par un jury composĂ© de parents et d'enfants. Les visiteurs de Kidexpo ont eu le privilĂšge de dĂ©couvrir et de tester en avant-premiĂšre les produits laurĂ©ats 2014. A retrouver toute l'annĂ©e sur le nouveau site internet d'ApprouvĂ© par les Familles, le 1er site conso des familles : www.approuveparlesfamilles.coom

 

Rendez-vous l'année prochaine

pour la 8Ăšme Ă©dition de Kidexpo

du samedi 25 au mercredi 29 octobre 2014

Ă  Paris, Porte de Versailles

Pour en savoir plus, contactez-nous 
www.kidexpo.com     

Voir les commentaires

FIAC 2013. Prix Marcel Duchamps ...

25 Octobre 2013, 19:20pm

Publié par presssagrun

Paris, le 16 octobre 2013

Communiqué de presse

LE PRIX MARCEL DUCHAMP 2013 A LA FIAC

 

 

 

Artistes nommés :

Farah ATASSI,

Latifa ECHAKHCH,

Claire FONTAINE,

 RaphaĂ«l ZARKA.

 

 

  *****

 

 

Vernissage

 

Exposition du 24 au 27 octobre 2013

Stands 0.D40/D42 et 0.E40/E42

 

Présentation des rapporteurs le jeudi 25 octobre, 14H/17H30

Lieu : Centre Pompidou (Inscription demandée :

 

Annonce du lauréat le samedi 26 octobre 2013, 11H30

 

Lieu : Fiac, Grand Palais (sous escalier d’honneur)

 

 

 

Le prix Marcel Duchamp a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2000 par l’ADIAF, Association pour la diffusion

internationale de l’art français, qui rassemble plus de 300 collectionneurs d’art contemporain.

L’ambition de ce prix de collectionneurs est de rassembler les artistes les plus novateurs de la scĂšne artistique française et de les aider Ă  dĂ©velopper leur visibilitĂ© en France et Ă  l’international.

Chaque année, le prix Marcel Duchamp distingue un lauréat parmi quatre artistes français ou résidant en France travaillant dans le domaine des arts plastiques et visuels.

Le laurĂ©at recevra une dotation financiĂšre de 35 000 euros et sera invitĂ© par le Centre Pompidou, partenaire du prix  Marcel Duchamp, pour une exposition personnelle dans l’espace 315 prĂ©vue Ă  l’automne 2014.

 

A voir : la nouvelle application mobile du Prix Marcel Duchamp 2013 sur

www.artfavo.com , ou taper artfavo sur l’Appstore

Association pour la diffusion internationale de l’art français

Caroline Crabbe, 33 (0) 6 10 19 36 31

carolinecrabbe@wanadoo.fr – www.adiaf.com

-2-

Farah ATASSI

 NĂ©e en 1981 Ă  Bruxelles (Belgique), vit et travaille Ă  Paris

(Représentée par : Galerie Xippas, Paris - www.xippas.com )Paris, Farah Atassi appartient à la jeune génération de peintres français évoluant entre abstraction et figuration.

 Les trois toiles prĂ©sentĂ©es par Farah Atassi Ă  l'occasion du prix Marcel Duchamp font une rĂ©fĂ©rence constante au modernisme.

et aux avant-gardes européennes à la fois dans les

recherches formelles (les lignes pures, le fond du tableau construit à partir d’une grille, le motif en

"all–over") et dans les "displays" d’objets appartenant au Bauhaus. Ces toiles jouent d’opposition

entre la planéité du modernisme et la profondeur

 de la figuration, en particulier avec la trame de

fond, bidimensionnelle et géométrique, qui rapporte les lignes de la perspective à la surface du

tableau.Le double dispositif (fond en all-over/display d’objets) prĂ©sent dans chacune des toiles de

Farah Atassi permet la

 

confrontation du purisme de l’esthĂ©tique Bauhaus Ă 

 

l’ornement

folklorique

, en particulier dans

 

Tabou Actualités, expositions solo

Entre deux, MusĂ©e RĂ©gional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon, SĂ©rignan : jusqu’au 3/11/2013.

Galerie Xippas, Paris : 7/9 au 12/10/ 2013

 

 

Latifa ECHAKHCH

  NĂ©e en 1974 Ă  El Khnansa (Maroc), vit et travaille Ă  Paris

Actualités, exposition solo

Galerie Eva Presenhuber, Zurich : automne 2013

carolinecrabbe@wanadoo.fr– www.adiaf.com

-

Claire FONTAINE

Collectif fondé à Paris en 2004

Représentée par : Galeries Air de Paris et Chantal Crousel, Paris.

www.airdeparis.com  - www.crousel.com  

 

ReprĂ©sentant d’un courant de l’art contemporain socio-culturellement engagĂ©, Claire Fontaine est

un collectif formé en 2004 par deux artistes vivant à Paris : James Thornill et Fulvia Carnevale.

L'oeuvre prĂ©sentĂ©e sera un hommage Ă  Duchamp . 

 

 

Voir les commentaires

AUCHAN: indemnisation des victimes, en attente ...

25 Octobre 2013, 19:02pm

Publié par presssagrun

 LogoPSO Auchan : indemnisations
en attente au rayon textile

Il y a urgence pour les victimes
de l'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh

Photo Appel 367

« Je n'ai reçu aucune indemnisation. Je ne peux pas payer mon loyer et les commerçants vont bientĂŽt arrĂȘter de me vendre des produits Ă  crĂ©dit » (Nazma, ouvriĂšre et veuve de 21 ans).

Il y a six mois, l'immeuble du Rana Plaza s'effondrait au Bangladesh. Les 3 000 victimes fabriquaient des vĂȘtements pour des marques et enseignes occidentales dont Auchan, qui refuse de les indemniser.

Bouton je signe  sur le site

Demandez Ă  Auchan de participer Ă  l'indemnisation des victimes

Un accident de plus, un accident de trop
Le 24 avril dernier, l'immeuble du Rana Plaza s'effondrait, faisant 1 133 mort-e-s et plus de 2 000 blessé-e-s. Unique par son ampleur, cet accident n'est malheureusement pas un cas isolé. Sorties de secours bloquées ou inexistantes, installations électriques défectueuses, bùtiments inadaptés : au Bangladesh, 1 800 personnes ont trouvé la mort depuis 2005 dans des accidents liés à l'état déplorable des usines et au mépris des droits des travailleurs-ses.

 

Six mois plus tard, les victimes attendent encore
AprÚs le drame du Rana Plaza, la pression médiatique et la mobilisation citoyenne(1) ont poussé plus de 100 entreprises à signer un Accord de prévention des incendies et de sécurité des bùtiments au Bangladesh. Réclamé de longue date par Peuples Solidaires - ActionAid France, le Collectif Ethique sur l'étiquette et leurs partenaires internationaux, cet accord vise à prévenir de nouveaux accidents. En revanche, hormis quelques aides d'urgence, les victimes du Rana Plaza et leurs familles n'ont reçu aucune indemnisation.


Auchan botte en touche...

L'enseigne française a reconnu que des vĂȘtements de sa marque In extenso avaient Ă©tĂ© produits au Rana Plaza mais se dit victime d'une sous-traitance irrĂ©guliĂšre et annonce un « plan de lutte contre la sous-traitance opaque »(2). Pour les ONG, il s'agit d'une mesure en trompe-l'Ɠil car cette sous-traitance informelle et les violations qui en dĂ©coulent sont aussi la consĂ©quence des pratiques d'achat abusives des supermarchĂ©s et des grandes marques. Auchan cherche-t-il ainsi Ă  se dĂ©douaner de sa responsabilitĂ© de donneur d'ordre initial ? Toujours est-il que depuis six mois, le groupe français ignore les demandes des victimes du Rana Plaza.


... et brille par son absence

En lien avec l'Organisation internationale du travail (OIT), des discussions sont en cours en vue de mettre rapidement sur pied un fonds d'indemnisation des victimes. Son montant est estimé à 54 millions d'euros dont 45%, soit environ 23 millions, à la charge des entreprises donneuses d'ordre du Rana Plaza. Celles-ci contribueront en fonction de leurs volumes de production estimés et de leur chiffre d'affaires.

 

Alors que neuf entreprises ont accepté de participer aux négociations, Auchan y brille par son absence... Malgré ses 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour 2012, le groupe va-t-il persévérer dans son mépris des victimes du Rana Plaza ?

 

Ecrivez à M. Vianney Mulliez, Président du groupe Auchan

 

Signez cet Appel Urgent !!

Bouton je signesur le site

(1) En France, La pétition « Drame de Dacca : trop c'est trop ! » lancée par Peuples Solidaires et le Collectif Ethique sur l'étiquette a ainsi rassemblé plus de 100 000 signatures.

(2) cf. Communiqué de Presse du groupe Auchan, 23 mai 2013.

Voir les commentaires

Comment choper une fille en trois questions ...?

25 Octobre 2013, 18:38pm

Publié par presssagrun

Logo @si

Gazette d'@rrĂȘt sur images, n° 306

  • Comment choper une fille en trois questions :

  • en quelques jours, et trois millions de vidĂ©os vues sur YouTube, cette vidĂ©o de NRJ est devenue une affaire d'Etat, au point que la ministre du Droit des femmes en personne, Najat Vallaud-Belkacem, a appelĂ© l'animateur, pour lui faire remarquer qu'il faisait l'apologie de l'agression sexuelle.

  • Les fĂ©ministes, trĂšs offensives sur les rĂ©seaux sociaux, sont-elles en train de se transformer en Big Sister, en politisant ou en menaçant de judiciariser d'innocentes plaisanteries ?

  • Au contraire, n'est-on jamais trop prudent, en surveillant les messages mĂ©diatiques envoyĂ©s aux adolescents ?

  • C'est le sujet de notre dĂ©bat de cette semaine, avec notamment Caroline de Haas, fondatrice du mouvement Osez le fĂ©minisme, et le pĂ©diatre Christian Spitz, alias le Doc, qui ressuscite ces jours-ci sur Fun Radio l'Ă©mission culte Lovin Fun. Notre Ă©mission est sur le site de gazette@si(1).

Et Ă  propos de sexe et de numĂ©rique, c'est justement le sujet de la chronique, cette semaine, de Judith Bernard, qui explore dans un mĂȘme texte les sites mĂ©dicaux et le porno en ligne, celui qui nous offre "du cul Ă  l’état brut, pour faire de la solitude une opportunitĂ© plutĂŽt qu’un flĂ©au".

 

  • Comment Internet nous rĂ©duit, corps souffrants ou dĂ©sirants, Ă  l'Etat de corps solitaires, de corps-machines :

  •  ce trĂšs beau voyage en solo est sur le site(2).

  • Et si vous aviez manquĂ© les prĂ©cĂ©dentes chroniques de notre exploratrice des "vies numĂ©riques", elles sont sur le site (3).

---
Daniel Schneidermann

Vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :

Voir les commentaires

Radioscopies aux Ă©ditions Radio-France ...

24 Octobre 2013, 19:43pm

Publié par presssagrun

Si vous ne voyez pas ce message cliquez ici

 


           

 

 

 

                                  

 

 

 

 

  

Radio France / Ina

 

 

 

Coffret 2CD mp3RĂ©f. 90496532 - 20h distribution : Harmonia Mundi

 

 

 

 

 

 

 

 

Sortie : 11 mai 2011 

 

 

 

 

 

 

 

communiqué de presse, le 23 octobre 2013

Sortie : 14 novembre 2013

 

RADIOSCOPIE volume 4 – Jacques Chancel

ÉCRIVAINS

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Dessin, peinture et couleurs, aux Ă©ditions Eyrolles ...

24 Octobre 2013, 19:31pm

Publié par presssagrun

Eyrolles-sur-la-peinture-oct-13-copie-1.jpgEyrolles-sur-la-peinture-oct-13.jpg

Voir les commentaires

Le lauréat du Prix Découvertes RFI 2013 ...

24 Octobre 2013, 18:58pm

Publié par presssagrun

 

 

 

Le Prix DĂ©couvertes RFI 2013 a rassemblĂ© cette annĂ©e prĂšs de 1 000 candidatures venues d'Afrique et de l'OcĂ©an Indien. PrĂšs de 18 000 internautes des cinq continents ont votĂ© sur prixdecouvertes.com. C’est un nouveau record de participation, tant en termes de candidatures que de votes.

 

Smarty a Ă©tĂ© choisi parmi les 12 finalistes de l’édition 2013. Il remporte la rĂ©compense de 10 000 €, l’organisation d’un concert Ă  Paris avec le soutien de l’Organisation International de la Francophonie (OIF) et la Sacem, ainsi qu’une tournĂ©e en Afrique avec le concours de l’Institut français.  Cliquez ici pour Ă©couter Smarty A propos du prixLe Prix DĂ©couvertes RFI est ouvert Ă  tous les artistes ou groupes musicaux professionnels d’Afrique et d’OcĂ©an Indien. Le laurĂ©at bĂ©nĂ©ficie d’un prix de 10 000 euros, d’une tournĂ©e en Afrique et d’un concert Ă  Paris. Depuis 1981, le Prix DĂ©couvertes est l’occasion chaque annĂ©e de mettre en avant les nouveaux talents musicaux du continent africain. Chaque annĂ©e, le Prix DĂ©couvertes a contribuĂ© au lancement de nombreux artistes qui ont depuis conquis un public international : Tiken Jah Fakoly, Amadou et Mariam, Rokia TraorĂ©, Didier Awadi
 En 2012, le prix a Ă©tĂ© remportĂ© par l’artiste namibien Elemotho. Le Prix DĂ©couvertes RFI est organisĂ© en partenariat avec la Sacem, l’Institut français, l’Organisation Internationale de la Francophonie et en association avec Deezer.www.prixdecouvertes.com 

 

 

 

 

 

 

 

80, rue Camille Desmoulins

92130 Issy-les-Moulineaux

T. +33 1 84 22 73 16

henri.maus@rfi.fr 

rfi.fr ● france24.com ● mc-doualiya.com

Jeudi 24 octobre 2013

 

 

smarty (Burkina Faso), laureat

du Prix DĂ©couvertes RFI 2013 

 

 

Le jury du Prix DĂ©couvertes RFI 2013*, rĂ©uni Ă  Paris le jeudi 24 octobre et prĂ©sidĂ© par l’artiste ivoirien A’salfo, a dĂ©signĂ© le chanteur Smarty (Burkina Faso) comme laurĂ©at de cette Ă©dition. Les artistes Teta (Madagascar) et Lindsey (NigĂ©ria) sont arrivĂ©s respectivement en 2Ăšme et 3Ăšme position. 

 

 

Louis Salif Kiekieta, alias Smarty, Ă©volue dans l’univers du rap, au Burkina Faso, depuis plus de dix ans. En 1999, il participe Ă  la compilation Faso Connexion avec le titre Papou ChĂ©ri. En 2000, il crĂ©e avec l'artiste tchadien MawndoĂ© le groupe de rap Yeleen, avec lequel ils se produisent en Afrique, en Europe et en AmĂ©rique. En novembre 2012, Smarty sort son premier album solo, Afrikan Kouleurs. Virtuose dans le maniement des mots et des phrases, il confronte des rythmes modernes aux instruments traditionnels et apporte un regard dĂ©calĂ© sur le quotidien. EnregistrĂ© entre Ouagadougou, Bamako et Marseille, Smarty invite pour cet album, des artistes de renom tels que Tiken Jah Fakoly ou Soprano.

* Le jury 2013 : A’salfo (PrĂ©sident du jury, membre de Magic System), Laurence Aloir (journaliste Ă  RFI), HervĂ© Bordier (directeur du Festival Rio Loco), Francis Dordor (journaliste aux Inrockuptibles), Juliette Fievet (journaliste Ă  France O), Eric Francaix (responsable de la programmation musicale Ă  RFI), Lilian Goldstein (responsable de l’action culturelle et des musiques actuelles Ă  la SACEM), Gildas Lefeuvre (journaliste et consultant), Daniel Lieuze (responsable Ă©ditorial des coĂ©ditions musicales Ă  RFI), Huguette Malamba (responsable des Arts visuels et du Spectacle vivant Ă  l’OIF), AmobĂ© MĂ©vĂ©guĂ© (journaliste Ă  France 24), ValĂ©rie PasselĂšgue (responsable Ă©ditorial du site RFI Musique), Claudy Siar (journaliste Ă  RFI), ValĂ©rie Thfoin (responsable de Musiques Afrique et CaraĂŻbes en crĂ©ations Ă  l’Institut Français).

Voir les commentaires

Les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen ...

24 Octobre 2013, 18:20pm

Publié par presssagrun

Collectif Roosevelt
Appel Ă  dons
Sans vous, pas d'alternative



Depuis plus de dix-huit mois, le collectif Roosevelt ne fonctionne que grĂące aux dons des particuliers. Ce soutien, votre soutien, nous est extrĂȘmement prĂ©cieux car il nous permet de travailler, de nous dĂ©velopper et d'agir concrĂštement en toute indĂ©pendance.

Camion publicitaire sur la croissance en France devant l'Assemblée nationale


Aujourd'hui, deux projets importants et qui nous tiennent Ă  cƓur nous amĂšnent Ă  faire appel Ă  vous :

  • Les Etats gĂ©nĂ©raux du pouvoir citoyen ;
  • La rĂ©alisation d'un Web-documentaire autour des analyses et propositions du collectif.
 
Le Collectif Roosevelt est une association d'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.
Si vous ĂȘtes imposable, grĂące au reçu fiscal un don de 30 €
ne vous coĂ»tera en rĂ©alitĂ© 
que 10 €.
 
LES ETATS GÉNÉRAUX DU POUVOIR CITOYEN

LancĂ©s samedi 12 octobre Ă  la Bourse du travail Ă  Paris, les Etats gĂ©nĂ©raux du pouvoir citoyen ont rassemblĂ© plus de 140 rĂ©seaux associatifs. L'objectif de ces Etats gĂ©nĂ©raux : crĂ©er un espace commun d'Ă©change et de construction entre tous les acteurs de la sociĂ©tĂ© civile pour relier et rendre visible les initiatives citoyennes de terrain. En clair, montrer que des alternatives existent et faire travailler ensemble tous ceux qui Ɠuvrent pour plus de justice sociale et une nouvelle donne en matiĂšre Ă©conomique, sociale, environnementale, dĂ©mocratique, etc.

Fort de ce succÚs, tous ces réseaux vont continuer à se rencontrer, à se rassembler réguliÚrement et à organiser des événements dans toute la France avec deux objectifs sur le long terme : peser sur la prochaine conférence sociale qu'organisera le gouvernement en juin 2014 et peser sur la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en 2015.
Pour plus d'informations : http://eg-pouvoir-citoyen.org/


UN WEB-DOCUMENTAIRE POUR FAIRE CONNAITRE LES IDEES DU COLLECTIF ET ENGAGER LA TRANSITION

Enfin un film pour diffuser les idĂ©es du collectif Roosevelt ! De nombreux militants et groupes locaux en avaient fait la demande, l'association Osons savoir a dĂ©cidĂ© de rĂ©aliser un Web-documentaire autour des analyses et des propositions du collectif. 

Soucieuse de faire dialoguer les représentants de la société civile entre eux, cette équipe va aller à la rencontre d'associations, d'ONG et de différents réseaux dans les semaines à venir pour recueillir leurs témoignages et créer un outil de mobilisation citoyenne afin de défendre le bien-commun, engager une transition vers une société du bien vivre et provoquer une véritable "insurrection des consciences".
 
A partir de ces entretiens, un film de 45 min sera rĂ©alisĂ© pour poser le bon diagnostic sur la crise polymorphe que nos sociĂ©tĂ©s vivent actuellement ; 15 films de 10 min chacun reviendront ensuite sur les 15 propositions du collectif Roosevelt. Une narration non linĂ©aire, des rĂ©fĂ©rences complĂ©mentaires (bibliographie, site Internet, filmographie...), tout sera rĂ©uni pour que les citoyens puissent comprendre l'importance d'agir dĂšs Ă  prĂ©sent et d'engager des mesures radicales.
 
Pour que ce projet voit le jour, une dizaine de bĂ©nĂ©voles de l'association Osons savoir et du collectif Roosevelt travaillent dĂ©jĂ  Ă  sa rĂ©alisation. Mais il reste Ă  financer les frais inhĂ©rents au projet : frais de transport pour rĂ©aliser les entretiens, hĂ©bergement et restauration, frais du serveur Internet, achat de consommables, droits d'auteurs pour la bande son et utilisation d'images d'archives.
 
Par ailleurs, il manque encore des compétences particuliÚres pour compléter l'équipe :
  • Un responsable de l'organisation d'Ă©vĂ©nements Ă  la sortie du web documentaire ;
  • Un responsable de la campagne de "crowdfunding" (financement participatif) et de la gestion comptable ;
  • Un responsable des partenariats mĂ©dia pour la diffusion (en rĂ©gion parisienne) ;
  • Un/des cadreurs (en rĂ©gion parisienne).
Si vous correspondez Ă  ces profils et que vous souhaitez vous impliquer dans ce projet, Ă©crivez Ă  osonssavoir@gmail.com

 

Soutenez le collectif Roosevelt, adhĂ©rez ou faites un don.
Si vous ĂȘtes imposable, votre don vous donnera droit Ă  un reçu fiscal.

 

D'avance merci pour votre engagement,
Amicalement,
Pierre LARROUTUROU

Copyright © 2013 Collectif Roosevelt
Vous recevez cet email car vous vous ĂȘtes abonnĂ©(e) Ă  la lettre d'information "Roosevelt 2012"
Adresse postale :
Collectif Roosevelt
5 passage Bullourde
Paris 75011
France

Voir les commentaires

Lundi 21 octobre à Strasbourg, le Parlement européen, par le biais de sa Commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures, a adopté le paquet sur les données personnelles....

23 Octobre 2013, 20:16pm

Publié par presssagrun

 

Communiqué de presse de Françoise Castex et Sylvie Guillaume

Allo, la NSA ? Ici c’est le Parlement europĂ©en !

Strasbourg

 â€“ Lundi 21 octobre 2013

 â€“ lire sur le site

http://www.deputes-socialistes.eu/?p=9840  

 
 

Ce Lundi 21 octobre à Strasbourg, le Parlement européen, par le biais de sa Commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures, a adopté le paquet sur les données personnelles.

 

AprÚs trois ans de travail parlementaire les eurodéputés de la Commission LIBE ont adopté à une forte majorité le rÚglement (49 +, 2- et 1 abst pour le rÚglement) et la directive (29+, 20, - 3 abst) sur les données personnelles et ont octroyé aux deux rapporteurs du Parlement européen, Jan-Philippe Albrecht (Verts, All), et Dimitrios Droutsas (S&D, GR) un large mandat de négociation avec le Conseil et la Commission européenne. Les socialistes Sylvie Guillaume et Françoise Castex présentes lors du vote se félicitent de ce résultat.

 

« Nous aurions pu souhaiter un encadrement plus strict sur l'encadrement des donnĂ©es pseudonymes mais ce rĂ©sultat est dans l'ensemble un bon rĂ©sultat qui Ă©tait encore impensable il y a quelques mois Â», note Françoise Castex. « En FĂ©vrier la droite europĂ©enne majoritaire au Parlement Ă©tait favorable Ă  un allĂ©gement de la proposition de la commission europĂ©enne, allant mĂȘme jusqu'Ă  dĂ©poser des amendements proposĂ©s par les gĂ©ants du Net amĂ©ricain. Nous ne pouvons que nous fĂ©liciter qu'ils aient fini par voter pour ce texte qui va vers une meilleure protection des consommateurs: le consentement explicite, l'encadrement des transferts de donnĂ©es vers un État tiers ou la possibilitĂ© de dĂ©rĂ©fĂ©rencement sont des avancĂ©es rĂ©elles pour la protection de la vie privĂ©e des citoyens europĂ©ens. Â»

 

Pour Sylvie Guillaume : « La protection des donnĂ©es est un droit fondamental pour les citoyens europĂ©ens et les derniĂšres rĂ©vĂ©lations sur les Ă©coutes de la NSA en France nous rappellent plus que tout que nous avons besoin de nous doter de rĂšgles claires. MalgrĂ© un lobbying intense, le compromis obtenu va vĂ©ritablement dans le sens de rĂšgles renforcĂ©es au service des consommateurs, tout en n’accablant pas les PME de charges bureaucratiques excessives. Ainsi, grĂące au vote de ce soir, un consentement explicite devra ĂȘtre donnĂ© librement avant tout traitement des donnĂ©es personnelles et toute personne pourra retirer son consentement dĂšs qu’elle le souhaitera. Loin des contrats de confidentialitĂ© plus longs encore que le texte d’Hamlet (cf. ITunes), chacun pourra, au moyen de pictogrammes, connaĂźtre prĂ©cisĂ©ment et de façon claire Ă  quelles fins ses donnĂ©es sont traitĂ©es, si elles sont transfĂ©rĂ©es Ă  des tiers
Enfin, des compagnies comme Google, Facebook et Skype ne pourront plus ĂȘtre autorisĂ©es Ă  transfĂ©rer des donnĂ©es Ă  des pays tiers sans un accord europĂ©en lĂ©gal sur des transferts de donnĂ©es. Soit autant de mesures qui doivent sonner comme un message fort Ă  l'adresse du Conseil europĂ©en avec lequel les nĂ©gociations vont s'ouvrir Â».

 

Les dĂ©putĂ©es europĂ©ennes concluent: « L'affaire PRISM, et les plaintes de plus en plus nombreuses des consommateurs sur ce sujet montrent que la question de la protection des donnĂ©es personnelles est devenue un sujet trĂšs sensible. AprĂšs trois ans de travail parlementaire il serait bon de ne plus trop trainer et d'obtenir un texte fort avant la fin du mandat ! Â».

Voir les commentaires