Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
www.presssagrun.com

Articles avec #politique -religion -ecole -economie - revue de presse

#Rapport accablant : Donald #Trump peut-il ĂȘtre...

17 Janvier 2017, 18:03pm

PubliĂ© par STROHL-GRÜN Christine

Voir les commentaires

Le nouveau ministre de l'Education Nationale ...

1 Avril 2014, 18:03pm

Publié par presssagrun

SOS Éducation est une association loi de 1901 qui rĂ©unit des parents et des professeurs pour sauver l'Ă©cole publique.  


nouveau ministere

suivez toute l’actu de SOS Education sur notre page Facebook !


Antoine Blondel
Responsable des relations Parents-Professeurs
SOS Éducation


logo de SOS Éducation SOS Éducation
Association Loi 1901 sans but lucratif
120 boulevard Raspail - 75006 Paris
TĂ©l. : 01 45 81 22 67 - Fax : 01 45 89 67 17

Voir les commentaires

Sur quels points précis les maires sont-ils attendus ? ...

31 Mars 2014, 16:48pm

Publié par presssagrun

Sondage réalisé par WEKA, du 1er au 7 Février 2014,

 auprĂšs de 600 internautes issus de la fonction publique,

 reprĂ©sentatives de la population française ĂągĂ©es de 18 ans et plus, constituĂ© selon la mĂ©thode des quotas,

 au regard des critĂšres : de sexe, d’ñge, de catĂ©gorie socioprofessionnelle, et de rĂ©gion de rĂ©sidence.
http://www.weka.fr/actualite/collectivites-territoriales-thematique_7845/elections-municipales-2014-quelles-sont-vos-priorites-article_90784/ 
 

Voir les commentaires

Remaniement : Bercy fait ses cartons...

26 Mars 2014, 19:08pm

Publié par presssagrun

Remaniement :

Bercy fait ses cartons

 

26 mars 2014, PAR Sylvain Henry

 

 

Alors que François Hollande dit avoir entendu le message du scrutin municipal, Bercy prépare déjà en interne le remaniement gouvernemental.

Les chefs de cabinet ont reçu un courriel précisant les conditions de leur départ.

L'ÉlysĂ©e a reçu cinq sur cinq le message du scrutin municipal et prĂ©pare un remaniement gouvernemental.

C'est en substance le message délivré par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à l'issue du Conseil des ministres, mercredi 26 juin.

"MĂȘme si le scrutin n'est pas achevĂ©, le prĂ©sident de la RĂ©publique a soulignĂ© que sans attendre dimanche, il convenait d'entendre les Français quand ils s'expriment et mĂȘme d'ailleurs, quand ils s'abstiennent de le faire", a-t-elle dĂ©clarĂ© lors de son compte-rendu hebdomadaire.

 

 

En coulisse, les administrations se prĂ©parent elles-aussi Ă  un grand changement. La preuve : les chefs de cabinet des ministĂšres chargĂ©s de l'Ă©conomie ont reçu, mardi 25 mars, un courriel intitulĂ© "Votre dĂ©part". C'est ce qu'a indiquĂ© un conseiller de Bercy Ă  l'AFP, corroborant un article de L'Express, tandis que Bercy parlait de "procĂ©dures habituelles et individuelles".

 

Versement aux archives

"

Tous les chefs de cabinet ont reçu ce courrier" et "d'autres mails de la mĂȘme tonalitĂ© de dĂ©part", a prĂ©cisĂ© ce conseiller, deux jours aprĂšs le premier tour des Ă©lections municipales.

 Un autre conseiller a plus tard affirmĂ© que son chef de cabinet n'avait rien reçu de tel, tandis que Bercy dĂ©mentait peu aprĂšs l'existence d'un "message gĂ©nĂ©ral", dans une dĂ©claration envoyĂ©e Ă  l'AFP au nom des sept ministĂšres chargĂ©s des questions Ă©conomiques.

"Il n'y a eu aucun message général sur le départ des collaborateurs des ministres, au-delà des procédures habituelles et individuelles en cas de départ de conseillers et d'un rappel des rÚgles d'archivage, comme cela arrive réguliÚrement", a déclaré Bercy.

 

"Chaque membre de cabinet doit verser l'ensemble des documents produits ou reçus dans le cadre de ses fonctions au Service des archives économiques et financiÚres", indique le courriel cité par l'Express et dont le contenu a été confirmé à l'AFP par le conseiller selon lequel tous les chefs de cabinet avaient reçu le courriel.

"En pratique, seules les informations personnelles (messagerie, fichiers sur le poste de travail, fichiers sur l'espace serveur) peuvent ĂȘtre dĂ©truites par vos soins", poursuit le texte.

Les directeurs de cabinet, dont le rÎle est politique, tandis que les chefs de cabinet sont chargés des questions d'organisation, n'ont eux pas reçu ce courriel, a précisé ce conseiller.

 

Sylvain Henry

Voir les commentaires

Réponse de la Ville de Saint-Ouen (93) à de supposées irrégularités (précédent article sur ce site)...

21 Mars 2014, 18:46pm

Publié par presssagrun

RĂ©ponse de la Ville de Saint-Ouen (93) Ă  de supposĂ©es irrĂ©gularitĂ©s 

 

 

 

 

Saint-Ouen, jeudi 20 mars 2014

 

RĂ©ponse de la Ville de Saint-Ouen

aux supposées irrégularités dans la mise

sous pli de la propagande Ă©lectorale

 

La Ville de Saint-Ouen, ses services et ses agents ont été gravement mis en cause dans la presse pour de supposées irrégularités, relatives à la mise sous pli de la propagande électorale.

Afin de ne pas laisser s'insinuer un doute insupportable quant Ă  la probitĂ© des agents communaux et de rĂ©pondre comme il se doit aux accusations injustes portĂ©es Ă  leur encontre, la Ville de Saint-Ouen souhaite porter Ă  la connaissance de tous, les Ă©lĂ©ments d'information suivants :

 

Le 11 mars, au lendemain de la transmission du livre des listes dĂ©taillĂ©es par la prĂ©fecture de la Seine-Saint-Denis aux services municipaux, la Responsable du service des prestations administratives Ă  la population, a informĂ© l'ensemble des candidats, tĂȘtes de liste aux Ă©lections municipales, d'une part de la rĂ©alisation, le 17 mars, de l'opĂ©ration de mise sous pli des bulletins et professions de foi et d'autre part de la date de rĂ©ception par les services municipaux des matĂ©riels Ă©lectoraux.

 

Dans ce courrier, adressĂ© personnellement Ă  Madame Elodie LECOQ, tĂȘte de la liste prĂ©sentĂ©e par le Nouveau Parti Anticapitaliste, il Ă©tait prĂ©cisĂ© que les services municipaux seraient prĂ©sents pour encadrer ces livraisons mais qu'il appartenait, comme la loi le prĂ©voit, aux candidats ou Ă  leurs reprĂ©sentants de procĂ©der aux vĂ©rifications quantitatives et qualitatives des documents livrĂ©s.

 

Faute de ces vĂ©rifications et en l'absence de tout candidat de la liste « Saint-Ouen Anticapitaliste Â», le matĂ©riel a Ă©tĂ© rĂ©ceptionnĂ© par le personnel communal prĂ©sent « sous toute rĂ©serve Â».

 

Entre le 14 mars, date de la livraison, et le 17 mars, date de la mise sous pli de la propagande Ă©lectorale, l'ensemble des documents aura Ă©tĂ© conservĂ© au gymnase de l'Alliance, au sein d'un local sĂ©curisĂ©, situĂ© face Ă  la loge du gardien, rendant toute manipulation, soustraction ou dĂ©placement impossibles. Au demeurant, le dispositif de sĂ©curitĂ© du local n'a Ă©tĂ© Ă  aucun moment contestĂ© ni par la liste « Saint-Ouen Anticapitaliste Â», ni par la liste « Une ambition nouvelle pour Saint-Ouen Â», Ă  la livraison de leur matĂ©riel Ă©lectoral et ce, jusqu'Ă  la fin  des opĂ©rations de mise sous pli.

 

Le 17 mars au soir, au cours de l'opĂ©ration de mise sous pli, Ă  laquelle assistaient divers candidats en toute transparence et en prĂ©sence de la dĂ©lĂ©guĂ©e du PrĂ©fet chargĂ©e de la surveillance des opĂ©rations de mise sous pli, le constat a Ă©tĂ© fait que le nombre de bulletins de vote de la liste « Saint-Ouen Anticapitaliste Â»  ne serait pas suffisant.

 

Il est à préciser que les représentants de la liste NPA n'étaient pas présents à l'ouverture de l'opération de mise sous pli et ne sont arrivés qu'en fin de soirée.

 

Vers  20h00 en effet, les bulletins de la liste « Saint-Ouen anticapitaliste Â»  sont en rupture, ainsi qu'en atteste dans son rapport la dĂ©lĂ©guĂ©e du PrĂ©fet.

 

Il est Ă  noter qu'en ne livrant que 25 000 bulletins pour 22 700 Ă©lecteurs inscrits sur les listes Ă©lectorales de la commune, la liste NPA ne fournissait pas la quantitĂ© de bulletins de vote nĂ©cessaire pour couvrir Ă  la fois les besoins de l'opĂ©ration de mise sous pli de la propagande Ă©lectorale et de la mise Ă  disposition de ces bulletins dans les 27 bureaux de vote de la commune.

 

Quant aux professions de foi de la liste  NPA, elles ont Ă©tĂ© mises sous pli jusqu'Ă  Ă©puisement total du stock livrĂ©.

 

Le 18 mars au matin, Madame Elodie LECOQ et une de ses colistiĂšres se sont prĂ©sentĂ©es en Mairie de Saint-Ouen oĂč elles ont Ă©tĂ© reçues immĂ©diatement.

 

Madame LECOQ a alors fait Ă©tat de son souhait de voir organiser une nouvelle mise sous pli.

 

Ses interlocuteurs Ă  la Ville lui ont alors indiquĂ© que cette requĂȘte devait ĂȘtre adressĂ©e Ă  la PrĂ©fecture, seule dĂ©cisionnaire en matiĂšre d'organisation des Ă©lections.

 

Enfin, concernant les accusations portĂ©es par la tĂȘte de liste « Une nouvelle ambition pour Saint-Ouen Â» et relayĂ©es dans la presse, relatives Ă  la constatation de l'ouverture d'un carton de bulletins de vote et d'un carton de professions de foi, elles sont tout simplement ineptes. Il apparaĂźtra Ă©vident et logique Ă  chacun que pour extraire et mettre sous pli les diffĂ©rents documents il soit nĂ©cessaire de pratiquer une ouverture dans les cartons les contenant.

 

Pour la Maire de Saint-Ouen, « toutes ces allĂ©gations et ces insinuations sont scandaleuses car elles n'ont que pour objet de crĂ©er un climat de suspicion et de tension autour du scrutin. Je ne peux, en outre, pas accepter cette mise en cause Ă  des fins politiciennes de la probitĂ© et du professionnalisme des agents municipaux, ni laisser aucun doute sur la parfaite transparence des opĂ©rations de mise sous pli ou du scrutin qui se dĂ©roulent et continueront de se dĂ©rouler Ă  Saint-Ouen  dans une parfaite Ă©galitĂ© rĂ©publicaine entre tous les candidats ; Ă©galitĂ© et transparence auxquelles je suis tout particuliĂšrement attachĂ©e. Â»

Voir les commentaires

Quid de l'Ukraine face à la tyrannie des marchés ?...

18 Mars 2014, 19:49pm

Publié par presssagrun

 

Quid de l'Ukraine face Ă  la tyrannie des marchĂ©s ?

 

En Ă©teignant mes Ă©crans boursiers vendredi dernier, je suis parti avec une boule au ventre.

Compte tenu des menaces occidentales dont les conséquences étaient annoncées terribles, les actionnaires russes (et tout le monde sait que l'économie locale repose sur eux) risquaient de vivre un second Lundi noir aprÚs celui du 4 mars.

 

Alors que florissaient en Occident des commentaires dignes des riches heures du maccarthysme à propos des sombres manoeuvres de l'Empire du Mal soviétique, le scrutin ukrainien se préparait dans le calme et sans incidents.

 

Et malgrĂ© un rĂ©sultat massif en faveur du rattachement Ă  la Russie (96% et des poussiĂšres), je n'ai mĂȘme pas entendu un dirigeant occidental dĂ©noncer un scrutin truquĂ©.

 

Pas trace de flagrantes irrĂ©gularitĂ©s, de bourrage des urnes, d'intimidation des votants : c'est un vrai scandale, les autoritĂ©s locales n'ont mĂȘme pas respectĂ© -- par anticipation -- les mauvaises pratiques qui entachent la plupart des Ă©lections en Russie.

 

On peut imaginer le pire : le Kremlin s'inspirant du vote en CrimĂ©e pour semer la confusion chez les Occidentaux... oĂč le rĂ©sultat nĂ©gatif des consultations concernant les traitĂ©s europĂ©ens a Ă©tĂ© allĂšgrement ignorĂ© (mais ça c'est parfaitement lĂ©gal) par les Ă©lites de Bruxelles.

 

Pas de Lundi noir Ă  la bourse de Moscou

Quoi qu'il en soit, à Moscou, l'indice Micex (libellé en rouble) a bondi de 3,75%. Le RTS pour sa part (libellé en dollar) a grimpé de 4,9% aprÚs une chute de 28% depuis le 1er janvier.

 

Le rouble lui-mĂȘme a rebondi de 1,5% aprĂšs avoir chutĂ© de 12% face Ă  l'euro en 10 semaines. Il valait 50,6 pour un euro et 36,30 pour un dollar. Les sherpas des marchĂ©s n'ont donc pas dĂ©clenchĂ© de grande offensive contre la devise russe -- ce qui aurait induit un risque d'inflation massive alors que cette derniĂšre dĂ©passe dĂ©jĂ  les 5%.

Mais aussi et surtout, cela aurait pu conduire Moscou à sauter sur l'occasion de vendre massivement du dollar... et créer comme promis de fortes turbulences sur le Forex (marché des changes).

En s'attaquant aux actifs russes, les Occidentaux prendraient le risque de subir un effet boomerang dévastateur.

Car si les actionnaires russes n'ont plus grand-chose Ă  perdre en cas de turbulences des marchĂ©s, il n'en va pas de mĂȘme des dĂ©tenteurs d'un portefeuille boursier Ă  Wall Street, alors que tous les indices amĂ©ricains flirtent avec la stratosphĂšre.

 

Revenons donc sur Terre, comme les marchés financiers lundi. Les russophones de Crimée ont d'abord voté en faveur d'un attachement historique et quasi-charnel avec la Russie.

Cela plutĂŽt qu'en faveur d'un systĂšme Ă©conomique florissant et politiquement dĂ©mocratique oĂč le peuple de la pĂ©ninsule aurait davantage son mot Ă  dire que sous la fĂ©rule de Victor Ianoukovitch.

Un dossier dĂ©finitivement refermĂ© ?

Le scrutin de dimanche ne saurait occulter le problÚme des Tatars de Crimée (12% de la population) qui ont massivement boycotté le referendum. Leur principal représentant, Moustafa Djemilev, a répété à Vladimir Poutine qu'il reconnaissait la légitimité du nouveau pouvoir ukrainien (contrairement au maßtre du Kremlin) et n'entendait se soumettre qu'aux décisions de Kiev... qui de son cÎté ne cesse de marteler que le vote du week-end reste illégal et son résultat juridiquement nul.

 

MalgrĂ© des protestations occidentales de pure forme, la Douma devrait dĂšs ce mardi entĂ©riner le rattachement de la CrimĂ©e Ă  la FĂ©dĂ©ration russe... et le rouble a Ă©tĂ© instituĂ© dĂšs hier comme seconde monnaie officielle de la province.

 

Tout ceci est Ă©videmment scrutĂ© avec beaucoup d'attention dans les autres provinces russophones d'Ukraine, dont certaines ne reconnaissent pas non plus l'autoritĂ© politique et fiscale de Kiev.

 

Les marchés quant à eux font comme si le dossier ukrainien se refermait avec la reconnaissance tacite par les Occidentaux de la souveraineté russe sur la Crimée... et comme si le risque de sécession d'autres provinces n'existait pas.

Les toutes premiĂšres mesures prises par le Parlement de Kiev -- confrontĂ© Ă  une situation de quasi-faillite du pays -- risquent de ne pas faire l'unanimitĂ© dans les provinces de l'est (oĂč sont implantĂ©es de nombreuses usines d'armement appartenant Ă  la Russie) : retraites divisĂ©es par deux, arrĂȘt des subventions aux mines de charbon, hausse immĂ©diate du prix de l'Ă©nergie.

 

Un tyran a été chassé... mais la propagande russe aura tÎt fait de convaincre les russophones de ne pas se plier à la tyrannie des marchés. Ces derniers tiennent le pays à la gorge et peuvent lui imposer n'importe quelle mesure visant à "rassurer" les créanciers. Sans parler de l'or ukrainien, qui s'est déjà envolé vers les Etats-Unis et qui n'est pas prÚs de réintégrer les coffres de la Banque centrale à Kiev.

Le jour oĂč Vladimir Poutine dĂ©noncera "le vol de l'or du Peuple" par les Occidentaux, vous pouvez ĂȘtre Ă  peu prĂšs certain que l'embrasement de la situation et le processus de partition de l'Ukraine sera engagĂ©.

Les marchés cesseront alors de faire comme si de rien n'était, mais gageons que les initiés n'oublieront pas de vendre alors que les médias claironnent que "tout va bien".

La Chronique Agora
 

 

Paris, mardi 18 mars 2014

  •  
  • TerminĂ©, refermĂ©, le dossier ukrainien ?
  • Surveillez quand mĂȘme l'or et l'argent mĂ©tal...
  •  

_______________

Philippe BĂ©chade

.**************************************************************

Cela aurait pu conduire Moscou à sauter sur l'occasion de vendre massivement du dollar... et créer comme promis de

fortes turbulences sur le Forex

Les marchés quant à

eux font comme si le dossier ukrainien se refermait avec la reconnaissance tacite par les Occidentaux de la souveraineté russe sur la Crimée

Voir les commentaires

Un gouvernement peut-il introduire à l'école un dispositif idéologique pour formater les jeunes enfants ??...

11 Mars 2014, 17:23pm

Publié par presssagrun

SOS Éducation est une association loi de 1901 qui rĂ©unit des parents et des professeurs pour sauver l'Ă©cole publique.  
 

Déjà plus de 17 000 personnes ont signé pour protester contre le dispositif des "ABCD de l'égalité" qui introduisent l'idéologie du genre à l'école. Et vous ?

Nous avons cherché votre nom et mais (sauf erreur de notre part) nous ne l'avons pas trouvé.
C'est pour cela que je me permets de revenir vers vous, . Peut-ĂȘtre vouliez-vous signer plus tard. Peut-ĂȘtre souhaitiez-vous d'abord mieux vous renseigner.

Mais le temps presse. La période électorale bat son plein et c'est maintenant qu'il faut agir.

Voici le lien vers la pétition : petitions.soseducation.org/non-au-genre-ABCD-a-lecole-mais-oui-au-B-A-BA

S'il fallait vous donner une seule raison, je choisirais celle-ci : nous devons protéger les jeunes élÚves des polémiques qui traversent la société, et préserver le temps de leur instruction.

Ce dispositif, qui demande deux mois de formation aux enseignants, alourdit considérablement les programmes de primaire.

Bien entendu, le but affichĂ© de ces « ABCD de l'Ă©galitĂ© »  c'est de rĂ©Ă©quilibrer les pratiques pĂ©dagogiques en faveur des filles. Celles-ci seraient discriminĂ©es par une culture machiste y compris Ă  l'Ă©cole, n'est-ce pas ? Les filles, dĂ©savantagĂ©es, seraient les sacrifiĂ©es du systĂšme scolaire ?

Mais alors, comment expliquer que sur les 150 000 jeunes qui quittent chaque année l'école sans aucune formation, les 2/3 soient des garçons ?
Que 71% des filles obtiennent le bac contre seulement 61% des garçons ?
Qu'elles s'insÚrent mieux sur le marché du travail, puisque le taux de chÎmage des filles à la fin de leurs études est de 2 points inférieur à celui des garçons ?

La vérité, c'est que dans tous les pays (Finlande, NorvÚge, SuÚde) qui ont mis en place ce genre de dispositifs absurdes, on a vu le niveau des garçons se dégrader encore considérablement par rapport à celui des filles : est-ce cela l'idéal recherché ?

Mais comment s'en Ă©tonner ?



Nous recevons beaucoup d'appels de personnes choquées par ces expérimentations, qui ne savent toujours pas quoi faire !

Peut-ĂȘtre est-ce votre cas, ?

La pétition est le moyen de faire pression sur les élus, particuliÚrement attentifs en cette période électorale. Il faut en profiter pour lancer au Président de la République un appel fort.

Et votre signature peut vraiment faire la différence.

Le journal Le Parisien (du 8 mars) vient d'apostropher Najat Vallaud-Belkacem (porte-parole du gouvernement et trÚs engagée dans ce programme) au sujet de notre pétition lors d'une interview. En répondant au journaliste, elle a savamment noyé le poisson.

Vincent Peillon, lui, se cache derriÚre son Inspection Générale : c'est à elle qu'il a remis le pouvoir de prendre la décision d'étendre à toutes les écoles les "ABCD de l'égalité".

Seule une pression sur le Président peut faire plier les choses.

Si vous attendez encore, et si le dispositif est étendu à toutes les écoles, cela entraßnera un recul phénoménal pour les élÚves qui sont déjà suffisamment surchargés et qui arrivent en 6e en lisant péniblement.

Mais surtout, cela créera un précédent grave : il sera écrit qu'un gouvernement peut introduire à l'école un dispositif idéologique pour formater les enfants dÚs le plus jeune ùge.

Et croyez bien que si nous leur lĂąchons du lest, ils s'engouffreront dans la brĂšche.

Heureusement, vous pouvez inverser le cours des choses. Pour cela il faut que nous soyons beaucoup plus nombreux. Et c'est possible !

D'abord, rejoignez les 17 000 signataires en signant la pétition.

Ensuite, parlez de votre engagement autour de vous.

C'est simple : si chacun de nous informe ne serait-ce que 5 personnes pas encore au courant, nous pouvons facilement dépasser les 100 000 signatures. 100 000, c'est un cap symbolique, qui donnera une force incroyable à la pétition.

Pour y arriver, il vous suffit de diffuser ce lien par e-mail Ă  vos contacts, de le poster sur Facebook, de le tweeter, de le poster sur des forums...

Ces actions ne vous prendront que quelques minutes, mais elles peuvent faire la différence.

La période électorale bat son plein : créons maintenant un immense raz-de-marée !

Responsable des relations Parents-Professeurs

SOS Éducation





logo de SOS Éducation
SOS Éducation
Association Loi 1901 sans but lucratif
120 boulevard Raspail - 75006 Paris
TĂ©l. : 01 45 81 22 67 - Fax : 01 45 89 67 17


De : SOS Éducation (contact@e.soseducation.org) Cet expĂ©diteur figure dans votre liste verte.
Envoyé : mar. 11/03/14 15:16
À : chrisstrohlgrun@msn.com (chrisstrohlgrun@msn.com)

Voir les commentaires

Pauline Bebe est devenue, en 1990, la premiĂšre femme rabbin de France...

27 FĂ©vrier 2014, 19:10pm

Publié par presssagrun

 

En amont de la JournĂ©e de la Femme le 8 mars prochain, nous souhaitions attirer votre attention sur le parcours d'une femme au mĂ©tier hors du commun : Pauline Bebe est en effet devenue, en 1990, la premiĂšre femme rabbin de France et d'Europe continentale aprĂšs la guerre, s'inscrivant ainsi dans une lignĂ©e de pionniĂšres. A la tĂȘte de la CommunautĂ© juive libĂ©rale d'Ile-de-France (CJL) qu'elle a fondĂ©e en 1995, elle a su crĂ©er une communautĂ© chaleureuse et accueillante dans un style participatif.

 

Au-delà des préceptes religieux, la grande ouverture d'esprit dont fait preuve le mouvement libéral offre un regard éclairé sur la société qui nous entoure, son évolution au fil des siÚcles.
L'action sociale lui tient Ă  cƓur et elle a mis en place de nombreuses activitĂ©s dans sa communautĂ© parmi lesquelles: l'accueil des Ă©trangers, l'aide Ă  la recherche de travail, les collectes de vĂȘtements et de nourritures, la lutte contre le SIDA.

 

Forte d'un parcours semé d'embuches et de son statut de femme rabbin, elle défend aujourd'hui la place de la femme au sein de la religion juive et plus généralement dans la société.
S'il a lui a fallu travailler deux fois plus qu'un homme, sa dĂ©termination a payĂ© : « Je voulais ĂȘtre rabbin pour accompagner les gens dans les pĂ©riodes importantes de leur vie. Le mouvement libĂ©ral prĂŽnait l'Ă©galitĂ© entre l'homme et la femme. Je ne voyais aucun obstacle Ă  ma demande. »

 

Auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier « L'Autre, cet infini » - un dialogue sur l'amour et l'amitié avec la psychanalyste Catherine Bensaid, Pauline Bebe prend réguliÚrement la parole sur les thÚmes de la famille, de l'égalité homme-femme, de la vie en entreprise ou encore des sujets d'actualité tels que l'histoire de la « quenelle ». Vous trouverez d'ailleurs en PJ sa « Recette du Rire » en réaction à cette affaire.

Voir les commentaires

CORINNE LEPAGE/EUROPECITOYENNE au Salon de l'agriculture ...

26 FĂ©vrier 2014, 19:31pm

Publié par presssagrun

Image de DAMERVAL François

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 CORINNE LEPAGE/EUROPECITOYENNE
VISITE SALON INTERNATIONNAL DE L’AGRICULTURE

  VENDREDI 28 FEVRIER 2014
 
 
Corinne Lepage, dĂ©putĂ©e europĂ©enne, ancienne Ministre de l’environnement, ancienne candidate Ă  la PrĂ©sidence de la RĂ©publique, PrĂ©sidente du Rassemblement citoyen et de CAP21, candidate aux Ă©lections europĂ©ennes sera prĂ©sente sur le salon international de l’agriculture 2014, le vendredi 28 fĂ©vrier dĂ©s 07h30.
Elle sera accompagnée des portes paroles pour la campagne des européennes pour les listes «Europe citoyenne»
 
Les listes Europe Citoyenne aux Ă©lections europĂ©ennes 2014 prĂŽneront lors de la campagne des europĂ©ennes :
1.      une meilleure valorisation de la fonction non agricole des agriculteurs
2.      le dĂ©veloppement d’une stratĂ©gie d’adaptation face aux changements climatiques et la CrĂ©ation d’un fond europĂ©en d’indemnisation en cas de pertes liĂ©es aux intempĂ©ries (sĂ©cheresse, inondations, gels)
3.      le dĂ©veloppement des problĂ©matiques Ă©nergĂ©tiques vertes issue de l’agriculture (mĂ©thanisation, agroforesterie, dĂ©chets agricole divers
)
4.      l’encadrement des accords bi latĂ©raux Ă  commencer par l’accord UE/Canada, le TAFTA, les accords UE/Turquie, UE/Ukraine,

(Corinne Lepage a voté contre le mandat de négociation UE/TTIP)
5.      Remise en place des imports (traçabilitĂ©, modes de productions, socialisation des emplois..)  
 
Corinne Lepage est rapporteur au Parlement europĂ©en sur la proposition de directive du Parlement europĂ©en et du Conseil modifiant la directive 98/70/CE concernant la qualitĂ© de l’essence et des carburants diesel et modifiant la directive 2009/28/CE relative Ă  la promotion de l’utilisation de l’énergie produite Ă  partir de sources renouvelables et sur la proposition de rĂšglement du Parlement europĂ©en et du Conseil modifiant la directive 2001/18/CE en ce qui concerne la possibilitĂ© pour les États membres de restreindre ou d’interdire la culture d'OGM sur leur territoire.
Corinne Lepage est contre rapporteur sur les textes sur la crise alimentaire, la fraude dans la chaßne alimentaire et son contrÎle et sur les nouveaux aliments (viande clonée).
 
Programme de la visite
Hall 3
07:30 fin de la traite
Rencontre avec les Ă©leveurs laitiers et responsables du CNIEL
Problématique des prix du lait
09:00 rencontre avec les Ă©leveurs et l’interprofession bĂ©tail & viande
Problématique étiquetage, clonage et traité de libre échange
09:30 Point Presse Ă©crite
 
Commission européenne
 
Hall 2.2
Brasseur de France
Botanic
 
Hall 4
Ap 10:30
agence bio
ONF
FNSEA
JA
Agroparistech
Confédération paysanne
ANSES (15 min)
Pavillon France
SNVEL (15min) (contrÎles officielles, paquet santé vétérinaire
)
Coop de France
FARRE
Banque alimentaire
 
AprĂšs midi Hall 7
CIWF
RĂ©gions

 
 

Voir les commentaires

n Gadrey : Notre gouvernement “de gauche” freine les rĂ©formes. Comment les banques ont profitĂ© de la Crise.

25 FĂ©vrier 2014, 19:47pm

Publié par presssagrun

Collectif Roosevelt
Ce message ne s'affiche pas correctement ?
voir la version web.
Collectif Roosevelt
Lettre d'information de février
Collectif Roosevelt

Comme chaque mois, retrouvez toute l'actualitĂ© du collectif Roosevelt. 

 

SOMMAIRE

  1. Edito 
  2. EvĂ©nements Ă  venir 
  3. ActualitĂ©s du Collectif Roosevelt 
  4. Nos Partenaires
  5. Revue de presse 
  6. Nous soutenir

 

1. Edito 


Elections municipales, Pacte de responsabilité du gouvernement, élections européennes, sommet social et conférence climatique en 2015... les échéances ne manquent dans les mois qui viennent. C'est pourquoi nous voulons clarifier notre stratégie afin de répondre à ces défis. Le bureau du Collectif y travaille activement sur la base des lignes directrices votées en Assemblée générale le 15 décembre :
 

  • Lancer une Initiative Citoyenne EuropĂ©enne (ICE) sur le Partage du Temps de Travail (PTT)
  • Peser sur les nĂ©gociations sociales en France en 2014
  • Peser sur le sommet Climat en 2015
  • Suivre l'agenda politique par le biais d'ateliers thĂ©matiques, tels que les ateliers "Banques et Finance" et "Europe" 
  • Faire Ă©voluer la structure du Collectif Roosevelt, par le biais d'une AssemblĂ©e Constituante Interne 


Notre ambition est de prĂ©ciser rapidement cette stratĂ©gie, pour la dĂ©cliner en objectifs clairs et en actions concrĂštes afin d’accroĂźtre notre efficacitĂ© et d’augmenter notre visibilitĂ© dans chacun de ces axes. Ces derniers jours, l'Atelier Banque & Finance a ainsi rĂ©ussi Ă  peser dans le dĂ©bat public sur la question des propositions de Michel Barnier concernant les restructurations des banques, et sur la Taxe sur les Transactions FinanciĂšres (TTF). Nous souhaitons poursuivre dans cette voie pour continuer Ă  dĂ©fendre nos propositions sur nos diffĂ©rents axes de travail.

Nous souhaitons également améliorer la communication au sein du collectif, et en particulier avec les groupes locaux qui constituent les cellules de base, les piÚces maßtresses du Collectif Roosevelt, sans lesquelles rien ne se ferait. Nous ne pouvons que vous inviter à les rejoindre pour renforcer leur action de terrain.
Yes we can !

Bruno Lamour,
PrĂ©sident du Collectif Roosevelt 


 



2. EvĂ©nements Ă  venir  

  • Le 27 fĂ©vrier : une veillĂ©e citoyenne pour rendre hommage Ă  StĂ©phane Hessel

Il y a un an, StĂ©phane HESSEL nous quittait. Son humanisme, son invitation Ă  l’engagement, sa droiture, son courage resteront pour nous une source d’inspiration. Le jeudi 27 fĂ©vrier, un an aprĂšs sa mort, deux Ă©vĂ©nements auront lieu pour lui rendre hommage. Une soirĂ©e aura lieu Ă  l’Institut du Monde Arabe Ă  18h30 pour revenir sur la vie de ce grand homme, en prĂ©sence d’ami-e-s de StĂ©phane. Nous serons Ă©galement un hommage citoyen aura Ă©galement lieu place de la Bastille Ă  20h. Rejoignez l’évĂ©nement et diffusez le !
 

  • Le 12 mars : CinĂ©-DĂ©bat avec le RĂ©seau Revenu de Base

RĂ©duction du temps de travail, revenu de base, les objectifs sont proches : il s'agit de valider le cours historique de la diminution du temps de travail nĂ©cessaire pour satisfaire nos besoins, et de permettre de libĂ©rer du temps pour des activitĂ©s plus autonomes et plus Ă©panouissantes. Une soirĂ©e thĂ©matique pour prĂ©senter et discuter du revenu de base, le mercredi 12 mars Ă  18h45 Ă  la Maison des Sciences Economiques. Pour en savoir plus et rejoindre l'Ă©vĂ©nement.
 

  • Un questionnaire pour les candidat-e-s aux Ă©lections municipales 

DiffĂ©rents groupes locaux ont Ă©laborĂ© des questionnaires pour interpeller les candidats de leur municipalitĂ©. Nous les avons compilĂ© pour en faire un questionnaire accessible Ă  tou-te-s, que vous pouvez tĂ©lĂ©charger en cliquant ici. OĂč que vous soyez en France, avec ou sans votre groupe local, vous pourrez faire connaĂźtre Ă  vos candidat-e-s les propositions du Collectif Roosevelt applicables au niveau local : sur le thĂšme de l’ESS, du logement, de l’énergie renouvelable, de la finance responsable, de la dĂ©mocratie locale. 
 

    3. ActualitĂ© du Collectif Roosevelt 
     
    • « Capitalisme, libĂ©ralisme : un Ă©tat des lieux » : immense succĂšs du dĂ©bat Ă  Lyon 

    Le 5 fĂ©vrier au thĂ©Ăątre de la Croix-Rousse, Pierre Larrouturou dĂ©battait avec Jean-Claude Volot, chef d’entreprise et vice-prĂ©sident dĂ©missionnaire du MEDEF et Joseph Vogl, philosophe et professeur allemand. Le thĂ©Ăątre Ă©tait surbookĂ©, et le dĂ©bat fructueux. Au fil de la soirĂ©e, la discussion a montrĂ© que les deux intervenants rejoignaient le diagnostic de Pierre Larrouturou, sur les ravages du nĂ©olibĂ©ralisme, et sa responsabilitĂ© dans la casse sociale et l’explosion du chĂŽmage de masse. Pour lire le compte-rendu de la soirĂ©e, rĂ©digĂ© par le groupe local du RhĂŽne : c'est ici. 
     

    • Le compte-rendu de la journĂ©e du 18 janvier Ă  Toulouse mise en ligne 

    Les Etats gĂ©nĂ©raux du Pouvoir citoyen sont en marche au niveau local ! “Au-delĂ  de la variĂ©tĂ© des thĂ©matiques abordĂ©es par nos associations, de vraies convergences nous relient, un mĂȘme espoir nous porte qu’il est possible de construire un monde meilleur autour des idĂ©es de coopĂ©ration, de frugalitĂ©, de citoyennetĂ© active
  Satisfactions Ă©galement d’avoir pu constituer des groupes de projets qui, au-delĂ  de la rencontre, vont poursuivre la mise en place d’actions concrĂštes.” Pour le lire
     

    • Le groupe Banques mobilisĂ© pour la rĂ©forme bancaire europĂ©enne 

    Le groupe banques a d'une part publiĂ© la position du Collectif concernant la proposition de Michel Barnier, commissaire europĂ©en. Il y salue d’une part l’ambition du texte, mais dĂ©plore ses faiblesses. Pour lire leur position.

    A la suite de la rĂ©action du gouverneur de la Banque de France, qui a jugĂ© le texte europĂ©en "irresponsable," le groupe a ensuite co-signĂ© une lettre ouverte avec plusieurs experts de la finance. “Le prĂ©sent gouverneur s’est dĂ©jĂ  permis de critiquer la taxe sur les transactions financiĂšres, promue par la France et 10 autres pays europĂ©ens. Ne vous semble-t-il pas que cette nouvelle critique renforce le risque que le gouverneur et son institution apparaissent comme le porte-parole de grandes banques dont il reprend sans nuances les arguments, alors qu’il prĂ©side l’AutoritĂ© qui les supervise.” Vous pouvez la consulter dans son intĂ©gralitĂ© ici.  

    DĂ©couvrez toute l’actualitĂ© du groupe Banques ici.

     

    • Le 1er fĂ©vrier : une Ă©bullition citoyenne pour la transition ! 

    Samedi 1er fĂ©vrier, avait lieu la journĂ©e de mobilisation du Collectif pour une Transition Citoyenne. Au total, 85 Ă©vĂ©nements sur 60 dĂ©partements ont Ă©tĂ© comptabilisĂ©s, rĂ©unissant des milliers de personnes aux quatre coins de l’Hexagone, pour interpeller les candidats aux Ă©lections municipales. Vous pouvez voir la liste de tous les Ă©vĂ©nements ici.   
    Nous Ă©tions par ailleurs prĂ©sent-e-s Ă  l’évĂ©nement de lancement le matin sur le parvis de l’HĂŽtel de Ville, oĂč nous avons Ă©tĂ© rejoints par plusieurs candidats Ă  la mairie de Paris : Danielle Simonnet (Front de Gauche), Christophe Najdovski (EELV), et Christian Saint-Etienne (UDI). La prochaine journĂ©e de mobilisation est dĂ©jĂ  fixĂ©e : rendez-vous le 27 septembre ! 

     

     
    • ConfĂ©rence Ă  la Sorbonne, “Europe : La responsabilitĂ© du politique face Ă  l'emploi”

    S'est tenue mardi 11 fĂ©vrier Ă  la Sorbonne la premiĂšre confĂ©rence du Collectif Roosevelt Sorbonne : "La responsabilitĂ© du politique face Ă  l'emploi", avec pour intervenants Anne Houtman, chef de la reprĂ©sentation de la Commission EuropĂ©enne Ă  Paris, Antonin Cohen, professeur agrĂ©gĂ© des universitĂ©s Ă  l'UniversitĂ© de Rennes I, Dany Lang, maĂźtre de confĂ©rences en Ă©conomique Ă  l'UniversitĂ© de Paris XIII et Fabien Cazenave, blogueur europĂ©en. 
    "Les intervenants ont su finement nous Ă©clairer sur la maniĂšre dont peuvent s'Ă©laborer des politiques publiques, en l'occurrence dans le champ de l'emploi en Europe, les obstacles auxquels elles peuvent faire face mais aussi les marges de manoeuvre dont disposent les acteurs politiques pour les mettre en oeuvre." Pour lire le compte rendu complet de la soirĂ©e : c'est ici. 


     

    • SoirĂ©e Finance solidaire 

    Mercredi 12 fĂ©vrier au soir, malgrĂ© la tempĂȘte, des militant-e-s du Collectifs Roosevelt se sont rĂ©unis Ă  l'AGECA Ă  Paris 11e afin de s'informer sur la finance solidaire. GeneviĂšve GUENARD, directrice administrative et financiĂšre du CCFD-Terre solidaire, a rappelĂ© comment ce concept de finance solidaire a pris naissance il y a 30 ans et montrĂ© l'actualitĂ© qu'il conserve aujourd'hui. Puis Eric LARPIN, journaliste et observateur privilĂ©giĂ© de l'Ă©conomie solidaire et sociale, auteur de L'Ă©pargne solidaire pour les nuls, a prĂ©sentĂ© les diffĂ©rents canaux et outils qui permettent Ă  l'Ă©pargnant de privilĂ©gier une approche solidaire de son argent.
    Quelques liens utiles pour se renseigner sur la question : 

     



    4. Partenaires 

    • Parution du rapport de la fondation AbbĂ© Pierre 

    Le 19e rapport annuel de la Fondation est paru, et comme prĂ©vu, les chiffres font Ă©tat d’une terrible aggravation sur la question du logement : 

    • Entre 2001 et 2013 on relĂšve une augmentation de 50% des personnes Ă  la rue 
    • Les loyers ont augmentĂ© de 55 % depuis 2000
    • Le logement est devenu le 1er poste de dĂ©pense des mĂ©nages
    • Le rapport Ă©tudie par ailleurs de prĂšs le lien entre emploi, prĂ©caritĂ© et logement. 

    Pour dĂ©couvrir l’essentiel du rapport
     

    • Une lettre ouverte pour sauver la taxe sur les transactions financiĂšres 

    Le 19 fĂ©vrier, la France et l’Allemagne ont rendu publique leur position commune sur la taxe sur les transactions (TTF). Alors que Bercy et les lobbies financiers sont Ă  l’oeuvre pour en rĂ©duire la portĂ©e, 283 associations, ONGs et syndicats de 17 pays europĂ©ens ont interpelĂ© François Hollande et l’enjoignent Ă  « ne pas cĂ©der Ă  la pression du secteur financier » et Ă  mettre en place dĂšs 2015 « une TTF sur toutes les classes d’actifs, pour enrayer la spĂ©culation et financer les enjeux de solidaritĂ© nationale, europĂ©enne et internationale ». 
    Lire la lettre ouverte.

     

    • TroĂŻkawatch 

    TroĂŻkawatch est un nouveau rĂ©seau ayant pour but d’informer sur la situation Ă©conomique de diffĂ©rents pays europĂ©ens, sur l’opposition et la rĂ©sistance que l’austĂ©ritĂ© provoque parmis les populations. “Nous espĂ©rons que cela aidera Ă  connecter entre elles les diffĂ©rentes luttes et apportera une contribution au renforcement des rĂ©sistances contre les politiques d’austĂ©ritĂ©.”
    Leur deuxiĂšme lettre d’information est dĂ©sormais en ligne : dĂ©couvrez-lĂ  ici. 

     



    5. Revue de Presse

     



    Soutenez notre action et notre indĂ©pendance :
      Copyright © 2014 Collectif Roosevelt
       lettre d'information "Collectif Roosevelt"
       
      Adresse postale :
      Collectif Roosevelt
      5 passage Bullourde
      Paris 75011
      France

      Add us to your address book
       

      Voir les commentaires

      1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>